Les traditions sont importantes. Celles du temps des fêtes semblent l’être encore plus. Mais cet esprit de dons, décorations, célébrations et retrouvailles peut se faire dans la simplicité et le bonheur sans causer pour autant d’impact sur l’environnement… et notre portefeuille. 

Quelques idées.

De la déco élégante et économe

Pour le sapin, la table et la déco de la maison, on délaisse les items jetables. En plus de durer des années, les pièces de décoration en matières organiques et naturelles apportent un charme tout personnel à un intérieur.

Aller à la recherche de cocottes et branches de sapin tombées dans la cour ou le boisé avoisinant devient une quête de mieux-vivre, l'occasion de prendre le temps. Pour ajouter de la couleur, on peut ajouter des bâtons de cannelles, oranges séchées, canneberges et grains de pomme grenades. C’est joli et en plus, ça sent bon ! 

Vos lumières de Noël ne fonctionnent plus? Allez les porter à l’écocentre, et si vous voulez vous en procurer de nouvelles, optez pour celles avec ampoules DEL. Elles dureront vraiment plus longtemps et consommeront moins d’énergie. 

Des repas d’ici

Le Québec regorge de superbes produits locaux. Apéros, miel, fromages, légumes de saison et bien sûr pains, sauces et plats préparés artisanaux… On limite l'impact environnemental lié au transport, on encourage nos producteurs locaux, et on popote avec nos ingrédients frais!

On en profite pour cuisiner en famille, entre amis, avec un verre de Frangine à la main, un vin orange de Pinard et Filles, un gin à l’hibiscus de Oshlag, ou une Rouge des Appalaches, de Frampton Brasse. Pour vos consommations, optez pour des contenants en verre, idéalement consignés!

On essaie également de limiter sa consommation de viande, un des choix qui peut avoir le plus d’impact sur la planète! Si on veut absolument la dinde traditionnelle, on la choisit d’un producteur d’ici. 

On se procure ses produits dans les épiceries en vrac, ou encore, on apporte nos plats et sacs réutilisables à l’épicerie. L’idée est d’éviter le plus possible les aliments et produits suremballés. 

Pour éviter le gaspillage de nourriture, on commence par ne pas trop en faire! Ensuite, prévoyez des plats réutilisables avec lesquels les invités pourront repartir. Encore mieux, demandez-leur d’apporter les leurs !

Bien entendu, on composte les restes, et doit-on vraiment spécifier le fait que les couverts, ustensiles et serviettes jetables ne sont pas une option? Les serviettes en tissu, c'est tellement plus joli!

Des emballages écolos

La grande majorité des papiers d’emballage n’est pas recyclable. Pour éviter des dépenses inutiles et polluantes, on peut se tourner du côté du papier Furoshiki, une technique japonaise qui utilise des serviettes, linges, foulards ou autres tissus pout emballer. C'est beau, et ça se réutilise facilement ensuite.

Autre bonne idée: du papier brun kraft orné des dessins d'enfants, des magazines issus du bac de recyclage, ou même des sacs réutilisables. Mon collègue Benjamin a fait les siens avec de jolis torchons réutilisables. On peut également utiliser le papier de soie et les choux de l’an passé (parce que vous aviez déjà une conscience écolo en 2017!)

Furoshiki © maas.museum

Les cadeaux

Pour moi, les échanges de cadeaux sont souvent synonymes de dépenses inutiles et gaspillage. Il y a d’autres façons de faire que de se procurer le dernier gadget inutile vendu sur Amazon. Quelques alternatives... 

Des cadeaux faits de souvenirs

On oublie le matériel, on offre des activités. Tête-à-tête au restaurant avec la belle-sœur dont on est moins proche, journée à l’aquarium avec les neveux… Il y aura plus d’étoiles dans leurs yeux et plus de souvenirs dans leurs têtes que si on offre une bébelle. Garanti. On peut même donner de son temps! Une journée de cuisine pour le frère débordé, une soirée de gardiennage pour la sœur qui aurait bien besoin d’un moment avec son amoureux. Tellement plus intéressant qu’un le bibelot dauphin dernier cri. 

Des cadeaux faits mains

Le DIY est populaire sur internet, et les idées nombreuses. Mais si, comme moi, vous avez le talent d’un enfant de 4 ans pour le bricolage, il est toujours possible de se rabattre sur autre chose, comme des produits pour le corps ou la cuisine, par exemple. Ma mère m’a un jour donné un pot Masson empli d’ingrédients secs, prêts pour faire des biscuits. J’avais adoré l’idée, et le résultat. 

Des cadeaux seconde main

Pourquoi pas? On peut trouver de vrais trésors sur Kijiji ou dans les friperies. 

Des cadeaux achetés

Et si on veut vraiment acheter, on le fait local, durable et écolo. Le Québec est reconnu pour ses nombreux marchés de Noël. On en fait une activité, et on fait le plein de cadeaux d’artisans et producteurs locaux. On peut aussi donner des kits en préparation au Zéro déchet! Paille en métal, brosse à dent en bambou compostable, tissus en cire d’abeille pour remplacer la pellicule plastique, ustensiles en bambou qu’on traine partout, produits cosmétiques sans emballage ni contenant de plastique, comme par exemple un shampoing en barre. Il y a même des lingettes démaquillantes, papiers essuie-tout et parchemin réutilisables! Surtout, on évite les cadeaux plastiques, peu durables, éphémères et suremballés. 

En somme, un peu à l’image de la pyramide énergétique de Manu, on pense pyramide des cadeaux avant d'acheter.

Et finalement le sapin… naturel ou artificiel ?

On peut faire tout autrement, en empilant des livres ou coussins et en mettant des lumières et décos naturelles dessus. Les plus bricoleurs peuvent même utiliser de vieilles palettes pour des résultats vraiment jolis. Trop grano pour vous ? Eh bien les études le disent, à moins de garder son faux sapin (non recyclable) plus de 20 ans, la meilleure option reste toujours le sapin naturel, d’un producteur local. Par ailleurs, le faux sapin se retrouvera en particules de micro-plastique dans nos océans, les petites brindilles qui finissent toujours par tomber n'étant pas recyclables. 

Pour plus d’idées, consulter le Guide d’Équiterre qui présente en détails des idées écolos pour simplifier votre temps des fêtes.

 

Écohabitation vous souhaite un très joyeux temps des fêtes,
haut en couleur, fort en bonheur,
et faible en empreinte écologique :-)
On a hâte de vous revenir avec plus de nouvelles pertinentes en 2019 !