Comment fonctionnent les thermopompes ?

La thermopompe fonctionne sur un autre principe que les autres systèmes de chauffage domestique, en ce sens qu'elle ne produit pas de chaleur comme le ferait une fournaise, une chaudière, un poêle, un four ou même un grille-pain ou un sèche-cheveux ; au contraire, elle recueille la chaleur d'un espace et la transfère à un autre.

La thermopompe fonctionne sur le même principe que le réfrigérateur. Votre réfrigérateur ne fabrique pas de froid, on dit plutôt qu'il condense ou capte la chaleur se trouvant à l'intérieur du réfrigérateur et, à l'aide de gaz réfrigérants qui rayonnent la chaleur à travers des serpentins, il transfère et libère cette chaleur par l'arrière.

Techniquement, les thermopompes marchent de la même manière. Pour schématiser, les thermopompes font circuler le réfrigérant à travers des cycles d'évaporation et de condensation, et le compresseur, un dispositif mécanique, pompe le réfrigérant à travers deux serpentins qui échangent de la chaleur.

L'un des serpentins évapore le réfrigérant dans un circuit fermé à basse pression qui absorbe ensuite la chaleur de l'extérieur, car il est alors plus froid que l'extérieur. L'autre serpentin condense le réfrigérant à haute pression, ce qui le réchauffe, et cette chaleur est distribuée par des ventilateurs dans le bâtiment. Pour une explication plus approfondie sur les coefficients de performance et les thermopompes basse température, avec des diagrammes, etc., voir ici pour apprendre comment fonctionnent les thermopompes.

Qu'est-ce qu'un réfrigérant ? 

Un réfrigérant est un composé chimique dont la température de congélation est très basse et qui, lorsqu'il est sous forme gazeuse ou liquide, peut être utilisé pour transporter la chaleur. Pensez encore à votre réfrigérateur : la chaleur est condensée et capturée dans le réfrigérant afin d'être transférée et libérée lorsque la chaleur rayonne à partir des bobines situées à l'arrière de votre réfrigérateur.

Les réfrigérants sont également utilisés pour transférer la chaleur par l'intermédiaire des climatiseurs, et un déshumidificateur utilise des réfrigérants pour refroidir les serpentins afin que l'air humide s'y condense pour en extraire l'humidité. C'est effectivement ce qui se produit avec vos fenêtres en hiver, lorsque l'air chaud et humide se condense sur le verre froid pour laisser des gouttelettes d'eau.

Quels sont les différents types de thermopompes ?

Les technologies des thermopompes peuvent être utilisées pour transférer la chaleur entre l'air et l'eau, et dans de nombreuses combinaisons.

  • Une thermopompe à air (pompe à chaleur air-air) transfère la chaleur entre l'air extérieur et l'air intérieur de la maison. 
  • Une thermopompe géothermique (également appelée géothermie ou thermopompe eau-eau) transfère la chaleur entre le sol et votre maison. Voir ici pour savoir comment fonctionne le chauffage géothermique.
  • Un chauffe-eau à thermopompe (pompe à chaleur air-eau) aspire l'air chaud de votre maison et le transforme en eau chaude ; il rejette ensuite de l'air froid après avoir transféré une grande partie de la chaleur de l'air à l'eau. Il existe également des chauffe-eau à thermopompe dotés de compresseurs extérieurs qui présentent des efficacités et des avantages supplémentaires. Regardez notre vidéo sur les thermopompes ici pour apprendre comment ils peuvent être utilisés en conjonction avec une thermopompe mini-split pour améliorer l'efficacité.

Pourquoi les thermopompes sont-elles plus efficaces ?

Le processus de condensation et de déplacement de la chaleur est plus efficace que la production de chaleur. La chaleur par résistance électrique a un COP (coefficient de performance) de 1, ce qui signifie que pour 1 watt d'énergie fournie, vous obtiendrez 1 watt de chaleur. En dehors de pertes très mineures, cela équivaut à un rendement d'environ 100 %, puisque toute l'énergie consommée est convertie en chaleur. Toutefois, il ne s'agit que du rapport à l'intérieur de votre maison. Il existe ce que l'on appelle des pertes en ligne, c'est-à-dire de l'énergie perdue lors du transport de l'électricité de la source (centrale électrique) à votre domicile.

La combustion des combustibles fossiles, une fois qu'ils sont arrivés dans votre maison, a un rendement inférieur à 100 %, car toute l'énergie disponible ne sera pas convertie en chaleur. Une partie est expulsée par la cheminée en tant que perte de chaleur, et les systèmes qui ne sont pas aussi propres émettent des particules fines et des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. 

Les thermopompes ont un COP d'environ 3, ce qui signifie que l'énergie consommée par les pompes et ventilateurs lors du déplacement des réfrigérants et de l'air peut permettre de produire 3 fois plus de chaleur.

Étant donné que la quantité d'énergie thermique produite au cours de ce processus est 3 fois supérieure à la quantité d'énergie électrique consommée pendant le processus de transfert de chaleur, le taux d'efficacité des thermopompes est beaucoup plus élevé que celui des autres sources de chaleur. Une thermopompe efficace fonctionnant dans des conditions optimales a un rendement d'environ 300 %.

Cela dépend toutefois de la température de la source. Plus la température de la source est basse, moins il y a de chaleur à exploiter, mais la machine a toujours les mêmes coûts de fonctionnement. Ainsi, une thermopompe atteint un point où le COP chute au point de ne plus permettre d'économiser beaucoup d'énergie par rapport à d'autres sources de chaleur.

Pour revenir au point concernant à la limite de basse température, il est important de tenir compte du climat dans lequel vous vivez lorsque vous choisissez une thermopompe. Investir dans une thermopompe qui ne vous offre que peu ou pas d'avantages la plupart du temps n'est pas très rentable. Par conséquent, la limite de basse température réelle est vraiment la première chose à considérer pour qu'il vaille la peine d'investir dans une thermopompe, car elle doit être compatible avec votre climat. Ainsi, au Québec, les thermopompes basse température sont à privilégier.

Qu'est-ce qu'une thermopompe mini-split ?  

Une thermopompe mini-split sans conduit, également appelée simplement mini-split ou thermopompe simple-zone, est une unité à tête unique installée sur le mur intérieur qui est reliée à un compresseur extérieur (remarque: ils peuvent être jumelés, voir ci-dessous). 

Aucun air ne passe entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment, la tête du ventilateur aspire l'air de la maison qui passe ensuite dans un serpentin contenant le réfrigérant chauffé, pour ensuite souffler l'air chauffé (ou refroidi) directement dans la pièce.

Ce système est appelé « sans conduit » parce qu'il ne conditionne l'air que dans une seule pièce au lieu de l'envoyer dans différentes pièces, à l'aide de conduits, comme le ferait une unité centrale. Cela en fait une excellente option comme chauffage ou refroidissement supplémentaire pour les pièces à forte utilisation ou les extensions qui ne sont pas reliées au système central de la maison.

Une thermopompe mini-split se distingue également par la taille du compresseur, qui est environ deux fois plus petit que celui d'un système de thermopompe centrale. Voir ici pour en savoir plus sur les thermopompes mini-split.

Peut-on installer des thermopompes mini-split avec plusieurs têtes ? Et une minisplit avec des conduits ?

Il existe un compromis entre une thermopompe mini-split et un système de chauffage domestique central par thermopompe. Si vous achetez une thermopompe d'une capacité suffisante, vous pouvez la faire installer avec deux unités intérieures de chauffage. Les mini thermopompes split sont souvent utilisées comme chauffage d'appoint pour les agrandissements ou les espaces communs afin de réduire le coût du chauffage, mais il est possible de fournir un chauffage et un refroidissement supplémentaires à plus d'un espace : avec les thermopompes multi-splits.

Par exemple, de nombreuses maisons, en particulier celles construites sur une dalle au lieu d'un sous-sol, sont équipées d'un chauffage par le sol au rez-de-chaussée, demandant ainsi un système de chauffage supplémentaire dans les pièces du deuxième étage uniquement. Si ces pièces ne sont pas trop grandes, une solution serait d'acheter une thermopompe dimensionnée pour gérer plus d'une tête. Vous pouvez trouver un minisplit qui chauffera jusqu'à trois espaces différents.

Une autre alternative serait d'installer une minisplit avec conduits, qui peuvent être bien adaptées pour un seul étage, par exemple. Ce type de système peut être même plus efficace que les multi-splits ! Si vous êtes dans ce cas, demandez une comparaison à votre professionnel CVAC.

Quelle est la meilleure thermopompe pour vous? Cela dépend de l'efficacité énergétique de votre maison et du climat.
Quelle est la meilleure thermopompe ? Cela dépend de l'efficacité énergétique de votre maison et du climat..

Source et dissipateur des thermopompes: les thermopompes comme climatiseurs

La source de la thermopompe est l'endroit d'où provient l'énergie, et le dissipateur est l'endroit où l'énergie thermique est déposée. Lorsque l'énergie est extraite de la source, la température baisse, et lorsqu'elle est ajoutée au dissipateur de chaleur, la température du dissipateur augmente. Pour plus de clarté, le dissipateur est votre maison en hiver, et la source est votre maison en été.

Dans la plupart des climats nordiques, le dissipateur et la source de la thermopompe changent selon les saisons, car vous transférez la chaleur dans la maison en hiver et hors de la maison en été. C'est pourquoi une thermopompe mini-split est une excellente source de chauffage et de refroidissement pour les petits espaces et les annexes. Au-delà de l'efficacité accrue, une seule machine permet à la fois de chauffer et de rafraîchir. 

Dans le cas des systèmes de thermopompes géothermiques utilisés pour le refroidissement, le sol est le dissipateur de chaleur tout l'été, car vous y déposez la chaleur indésirable de la maison. L'avantage supplémentaire est une efficacité accrue en hiver, car le sol a été réchauffé tout l'été lorsque la thermopompe est en mode refroidissement. 

Systèmes de chauffage et de refroidissement domestiques à thermopompe centralisée

Alors qu'un mini-split chauffe et refroidit directement dans un espace à partir d'une tête sans conduit, une thermopompe centralisée distribue la chaleur et l'air frais dans une maison comme le ferait une fournaise à air pulsé, mais de manière plus efficace.

Les thermopompes eau-air et air-air sont compatibles avec les systèmes à air pulsé. Vous pouvez donc exploiter la chaleur du sol grâce à des systèmes de chauffage géothermique pour chauffer votre maison, mais vous pouvez aussi utiliser la chaleur de l'air extérieur, un système moins efficace mais beaucoup moins cher à installer. 

La meilleure thermopompe est celle qui vous assure le confort à un coût raisonnable... Système de thermopompe centralisé pour toute la maison
La meilleure thermopompe pour chez-vous est celle qui vous assure le confort à un coût raisonnable... Système de thermopompe centralisé pour chauffer toute la maison

À quelle température une thermopompe à air s'arrête-t-elle de fonctionner ?

Lorsque la température de l'air extérieur atteint la température de fonctionnement la plus basse d'une thermopompe, celle-ci s'arrête. Ainsi, même les meilleures thermopompes du marché, qui peuvent fonctionner jusqu'à -27 °C, ne peuvent fournir leur meilleur niveau de performance en-dessous de leur température limite.

Ainsi, au Québec où le climat est froid à très froid, il est important et conseillé d'équiper les maisons classiques d'un système d'appoint électrique standard (comme des plinthes ou une fournaise électrique), car seules les très bonnes thermopompes, parfaitement dimensionnées, pourraient fonctionner en tout temps... Citons toutefois le cas des maisons passives, dont la demande en énergie pour le chauffage de l'espace est extrêmement limité, qui pourraient rèellement se passer d'une option B.

Quelle bonne source de chaleur d'appoint pour aller avec une thermopompe ?

Si une thermopompe peut répondre à la quasi-totalité des besoins en chauffage, il est tout de même très indiqué d'avoir un système d'appoint. Vous pouvez même être tenu de le faire par les autorités locales responsables en matière de construction. Le choix du meilleur système de chauffage d'appoint à associer à une thermopompe dépend de vos besoins, du climat et de l'accessibilité financière des autres systèmes.

Le système le plus facile et le moins cher à mettre en place sont les plinthes électriques, qui prendront le relais lors des périodes les plus froides.

Un autre élément à prendre en compte est d'avoir un système de secours qui fonctionnera en cas de panne de courant. Les phénomènes météorologiques extrêmes causés par les changements climatiques sont de plus en plus fréquents, de sorte que la capacité de garder les maisons chaudes en l'absence d'électricité est un excellent moyen de prévoir les conditions futures.

Dans les zones rurales particulièrement, un poêle à bois efficace est sans aucun doute une option qui vous offrira une sécurité de chauffage en l'absence d'électricité, car il fonctionnera toujours tant que vous aurez du bois et une allumette.

Une autre option est le poêle à granulés ; il faut simplement penser qu'il est équipé d'une trémie qui nécessite souvent de l'électricité pour alimenter la chambre de combustion en granulés. Pour parer à cet enjeu, il existe deux solutions : vous pouvez installer un petit panneau solaire dédié au poêle à granulés, avec éventuellement une batterie de secours. Sinon, choisissez un poêle à granulés hors réseau qui n'ont pas besoin d'électricité pour fonctionner.

Remplacement d'une chaudière à gaz par une thermopompe électrique

Le remplacement d'une chaudière à gaz par une thermopompe électrique devrait vous permettre de réduire considérablement vos factures mensuelles et d'abandonner les combustibles fossiles comme source de chauffage. Le chauffage au gaz est déjà éliminé par les autorités en Europe et dans certaines villes d'Amérique du Nord. Il est judicieux de prévoir aussi cette transition si vous vous chauffez au gaz. Pour en savoir plus sur les enjeux environnementaux et sur la santé de l'utilisation du gaz pour le chauffage, consulter notre guide.

Même dans les régions où les tarifs d'électricité sont élevés, les dépenses en énergie ne sont pas un problème majeur si l'on considère les basses températures auxquelles les thermopompes modernes peuvent fonctionner. Dans la plupart des climats, il y aura très peu de jours où la thermopompe n'atteindra pas sa performance optimale (et qu'elle fonctionnera comme un système électrique standard), pendant lesquels vous devrez probablement faire fonctionner le système de chauffage d'appoint. Par conséquent, les économies globales réalisées font de la thermopompe un moyen beaucoup plus abordable et écologique de chauffer votre maison.

Quelles sont les meilleures thermopompes géothermiques ?

Plusieurs utilisateurs de thermopompes géothermiques se sont adressés à nous, chez Écohabitation, en déconseillant personnellement ce système de chauffage, sur la base de leur expérience, citant le coût d'achat, la complexité et les dépenses pour trouver et réparer les fuites, les systèmes à boucle forée nécessitant 2 puits pour empêcher le refroidissement et la baisse de performance, le nombre d'installateurs qui mettent la clé sous la porte pour éviter les paiements au titre de la garantie et laissent les propriétaires en panne... 

Maintenant, cela ne veut pas dire que toutes les systemes de chauffages géothermiques sont une mauvaise idée, mais soyez très prudent lorsque vous choisissez une entreprise d'installation et fourniture de thermopompes géothermiques, en vérifiant depuis combien de temps ils sont en activité, les avis en ligne (les pires comme les meilleurs, parce que si tous les meilleurs restent laconiques et que les pires sont très détaillés, il serait avisé de faire une vérification plus approfondie...).

Vérifiez également les petits textes de la garantie: quelle est la durée de la garantie de la boucle souterraine, et pas seulement de la thermopompe elle-même... Les gagnants du concours ENERGY STAR 2022 - Thermopompes géothermiques sont un bon point de départ si vous décidez d'opter pour cette solution... Dans cet article, nous nous concentrons sur les thermopompes à air, car nous avons constaté qu'elles sont globalement plus sûres pour un chauffage et une climatisation fiables et efficaces, et probablement plus abordables dans bien des cas. Si vous avez besoin d'être convaincu, faites la recherche en ligne « problèmes de thermopompes géothermiques » en ligne... Nous avons trouvé environ 6 millions de réponses pour cette recherche, ce qui est assez élevé !

La différence entre une thermopompe eau/eau et une thermopompe eau/air.

Une thermopompe eau-eau est compatible avec les systèmes de chauffage utilisant le liquide comme conducteur, tels que les planchers radiants ou les radiateurs hydroniques. Le chauffage par rayonnement, comme les planchers chauffants, peut être un système de distribution de chaleur très confortable et efficace pour les maisons, comparé aux systèmes à air pulsé.

Il peut rapidement devenir encore plus attrayant lorsqu'il est associé à une thermopompe eau-eau. Toutefois, le chauffage géothermique a un coût d'installation initial très élevé, de sorte que sa rentabilité ne peut être déterminée qu'au cas par cas. 

Il est également intéressant d'envisager une thermopompe air-eau qui chauffe un sol radiant, soit un sol radiant à eau, soit un sol radiant à air.

Dans le cas de grands bâtiments (et/ou d'un plan d'eau facilement accessible comme source de chaleur), il peut être intéressant d'investir dans une thermopompe eau-eau. Mais cela devient moins intéressant financièrement pour les petites maisons, car vous pouvez souvent réaliser les mêmes économies d'énergie en investissant dans l'isolation plutôt que dans des systèmes mécaniques.

Combien coûtent les thermopompes mini-split ?

Le prix d'une thermopompe mini-split varie en fonction de sa qualité. Il faut tenir compte de la garantie, de la température minimale de fonctionnement à haute performance et de toutes les caractéristiques et commandes dont elle dispose.

Vous pouvez obtenir une thermopompe de qualité inférieure pour moins de 2 500 $, mais dans ce cas, il faut être prudent quant à la performance réelle, les enjeux concernant l'entretien et la durabilité. ous en aurez peu pour votre argent. Souvent, une thermopompe moins chère aura un plafond de température effectif plus chaud, de sorte que vous en tirerez moins de bénéfices à mesure que la température baisse.

Une unité de meilleure qualité avec une plage de température fonctionnelle plus utile coûtera plus cher, entre 4 000 et 5 000 dollars, mais payer pour cette efficacité supplémentaire pourrait bien vous permettre de réaliser des économies bien plus importantes à long terme. Si vous voyez une offre de thermopompe qui semble trop belle pour être vraie, d'après notre expérience, elle l'est probablement.

Comme c'est souvent le cas, acheter le produit le moins cher peut s'avérer être une mauvaise opération à long terme lorsque les performances, l'entretien et la durée de vie entrent en jeu. Les thermopompes ne font pas exception, d'autant plus qu'elles sont devenues très populaires pour réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

Les marques de fabricants de thermopompes les plus importantes et les plus réputées sont généralement plus soucieuses de leur réputation, de sorte qu'elles sont susceptibles d'avoir des processus de fabrication industrielle plus respectueux de l'environnement : de matériaux de meilleure qualité, des peintures plus sûres, des réfrigérants à faible impact, une énergie utilisée dans la fabrication provenant de source plus durable, une meilleure gestion des déchets et le recyclage. Nous pensons donc qu'il vaut la peine de payer pour obtenir un meilleur appareil d'une marque connue.

Une unité de tête de thermopompe murale d'une meilleure marque - Panasonic
Une tête de thermopompe murale.

Quelles sont les subventions au Québec pour l'installation d'une thermopompe ?

Ce qui explique l'engouement pour les meilleures thermopompes, ce sont les nombreuses subventions encourageant de passer d'un chauffage à combustible fossile à un chauffage électrique.

Nous avons trouvé des subventions pour les thermopompes allant jusqu'à 2 800 $ au Québec, directement auprès d'Hydro-Québec, et vous pouvez recevoir une aide financière supplémentaire dans le cadre des programmes Rénoclimat, Novoclimat Habitations et Novoclimat Petits immeubles à logements multiples lorsque vous installez une thermopompe admissible.

Si vous envisagez d'installer une thermopompe pour des raisons d'efficacité et pour réduire les coûts de chauffage et de refroidissement, assurez-vous de lire notre guide sur les mesures les plus efficaces à prendre pour réduire la quantité d'énergie utilisée par votre maison.

 Voir la subventions d'Hydro-Québec pour les thermopompes allant jusqu'à 2 800 $ au Québec

Les avantages et les inconvénients des thermopompes

Choisir une thermopompe plutôt qu'un autre système de chauffage présente plus d'avantages que d'inconvénients. Voici les avantages et les inconvénients :

Les avantages des thermopompes efficaces sont :

  • Des coûts de fonctionnement plus faibles. Puisqu'elles chauffent plus efficacement, vous économiserez de l'argent sur vos factures mensuelles d'énergie...
  • La réduction des émissions de carbone, mais seulement si la thermopompe est correctement dimensionnée et utilisée de manière optimale. Pourquoi ? Car à cause des gaz è effet de serre (GES) contenus dans les fluides frigorigènes une thermopompe mal utilisée émettra plus de GES sur son cycle de vie que des plinthes...
  • Moins d'entretien. Les thermopompes ne nécessitent généralement pas autant d'entretien que les systèmes de chauffage à combustion.
  • Sécurité. Aucun combustible fossile n'est brûlé dans votre maison.
  • Les thermopompes peuvent aussi rafraichir les habitations, ce qui évite d'avoir recours à un système de climatisation secondaire.

Les inconvénients des thermopompes sont les suivants :

  • Une thermopompe de qualité et de haute performance peut avoir des coûts d'achat et d'installation initiaux plus élevés.
  • Efficacité réduite ou perte totale d'efficacité pendant les périodes de températures très, (très) froides.
  • Les fluides frigorigènes qui sont à la base du fonctionnement d'une thermopompe émettent des missions de GES conséquentes...

Quelle est la durée de vie des thermopompes ?

Si une thermopompe est révisée régulièrement et bien entretenue, vous pouvez espérer en tirer de 10 à 20 ans environ avant de devoir la remplacer. Le fonctionnement normal use progressivement une thermopompe, donc plus la demande est modérée, plus la machine sera susceptible de durer. C'est pourquoi le fait de dimensionner correctement le système pour l'espace que vous souhaitez conditionner aura un impact sur sa durée de vie.

Comment dimensionner une thermopompe ?

La taille des thermopompes est définie par leur capacité, définie par la puissance du chauffage à fournir. Cette valeur peut être exprimée en kW, ou bien en Btu/hr (souvent exprimés en tonnes, dans le langage commun). Certains utilisent la règle du pouce pour dimensionner les thermopompes (un modèle classique ayant une capacité comprise entre 1,5 et 5 tonnes, la règle empirique pour une maison nord-américaine moyenne serait de prendre une unité fournissant environ 1 tonne par 400 pieds carrés), mais nous ne recommandons pas cette méthode.

Lorsqu'il s'agit de choisir la thermopompe qui convient le mieux à votre maison, il faut tenir compte de quelques variables importantes autres que la taille de la maison, comme par exemple :

  • le degré d'isolation et d'étanchéité de votre maison. Une maison mal isolée et qui fuit perdra de la chaleur beaucoup plus rapidement qu'une maison bien isolée et étanche à l'air (voilà pourquoi il est préférable d'isoler et rendre plus étanche votre maison avant d'installer une thermopompe). Aussi, le climat dans lequel vous vivez est important, car la demande de chaleur pour une maison sera beaucoup plus importante dans les régions nordiques très froides ;
  • l'importance de la dépendance à l'égard de l'appareil a également son importance. Si vous souhaitez simplement compléter le chauffage ou la climatisation et économiser un peu d'argent sur les factures d'une chaudière ou d'une autre source, les enjeux ne sont pas aussi élevés que si l'appareil était la seule source de chaleur.

Pourquoi le dimensionnement de la thermopompe est si important ?

Le choix de la bonne taille de thermopompe pour un espace donné aura une incidence sur son efficacité. Si une unité est trop petite, elle risque de fonctionner en permanence, ce qui met la machine à rude épreuve et peut réduire sa durée de vie. Si une thermopompe est trop grande, elle démarrera et s'arrêtera plus fréquemment, ce qui est moins efficace (voir ci-dessous).

Il faut avoir conscience que, même si un professionnel du chauffage et de la climatisation doit en principe vous conseiller sur le dimensionnement de votre système CVAC de manière objective, il ne faut pas exclure le fait que vous puissiez être influencé à choisir une taille supérieure, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les installateurs veulent éviter de sous-estimer la demande de chaleur de votre habitation, ainsi ils doivent s'assurer que l'unité sélectionnée produise assez de chaleur... Parfois au risque de sur-dimensionner le système. Deuxièmement, comme le prix des appareils est généralement majoré, un appareil plus puissant représente souvent un plus grand bénéfice...

Ainsi, logiquement, il est plus facile et plus rentable de vendre un appareil plus puissant qui fonctionnera moins bien que de risquer un rappel. Un conseil : assurez-vous que votre professionnel du chauffage, de la ventilation et de la climatisation vous pose des questions sur votre consommation d'énergie actuelle, le niveau d'isolation de votre maison et votre degré de confort.

Pourquoi les thermopompes surdimensionnées sont-elles moins efficaces ?

Une thermopompe surdimensionnée par rapport à l'espace qu'elle doit conditionner soufflera une tonne d'air chaud ou froid en peu de temps, puis elle s'arrêtera. La période de fonctionnement la moins efficace, et cela s'applique à une multitude de systèmes mécaniques différents, est celle du démarrage. La plupart des machines fonctionnent le mieux et le plus efficacement lorsqu'elles sont en marche plutôt qu'au démarrage, il est donc préférable qu'elles fonctionnent plus longtemps et moins souvent.

Pensez-y comme dans votre voiture qui roule sur la route : vous consommez plus d'essence en accélérant qu'en maintenant une vitesse de croisière constante. Si vous avez un moteur V8 et que vous passez d'un feu rouge à l'autre, vous devrez continuellement accélérer et freiner, ce qui vous fera consommer plus d'essence et usera vos freins plus rapidement. En revanche, si vous roulez dans une voiture à 4 cylindres à la vitesse appropriée, vous passerez aux feux verts, n'utiliserez pas vos freins et consommerez beaucoup moins d'essence. Les thermopompes sont un peu comme ça. Et il est moins cher d'acheter une petite thermopompe (et une voiture) qu'une grosse.

En outre, une thermopompe correctement dimensionnée fonctionnera plus silencieusement. Les thermopompes sans conduit fonctionnent généralement entre 17 et 26 décibels. Les thermopompes standard à conduits de 2 à 5 tonnes fonctionnent en moyenne à 40-60 décibels.

Avant de choisir un système, consultez la règlementation municipale, qui peut prescrire des niveaux maximum. Par exemple, la Ville de Québec permet des niveaux sonores pour les climatiseurs et thermopompes jusqu'à 50 décibels la nuit, 55 décibels le soir et 60 décibels le jour.

Ce qu'il faut rechercher lors de l'achat d'une thermopompe

Pour choisir la meilleure thermopompe, il faut d'abord en choisir une dont la plage de température de fonctionnement est suffisamment basse pour le climat québécois. Voyez quelles caractéristiques sont disponibles dans les thermopompes, et ce, tant au niveau de la durabilité que de la fonction.

Consultez la revue des thermopompes ci-dessous pour vous faire une idée des différentes caractéristiques de durabilité que certaines marques offrent par rapport à d'autres. Certaines thermopompes intelligentes sont même équipées de capteurs de chaleur qui détectent la position des occupants dans une pièce et dirigent davantage de chaleur ou de froid dans cette direction.

Voir la subventions d'Hydro-Québec pour les thermopompes allant jusqu'à 2 800 $ au Québec

Quel est le coefficient d'efficacité énergétique SEER des thermopompes et des climatiseurs ?

Le SEER est une mesure de l'efficacité de la capacité de refroidissement des climatiseurs et des thermopompes. Ca ratio est calculé en divisant la puissance frigorifique produite pendant une saison de refroidissement typique par l'énergie électrique consommée pendant la même période. Le SEER est un taux d'efficacité maximum, et plus le chiffre est élevé, mieux c'est.

En outre, l'indice SEER est aussi une bonne indication de la qualité. À titre indicatif, l'American Council for an Energy Efficient Economy recommande de choisir une thermopompe dont le SEER n'est pas inférieur à 15.

Quelle est la valeur HSPF des thermopompes ?

HSPF est l'abréviation de Heating Seasonal Performance Factor : le coefficient de performance saisonnière de chauffage, ou CPSC. C'est une mesure d'efficacité de chauffage pour l'évaluation des thermopompes, exprimé en BTU/Wh. Plus le coefficient est élevé, plus la thermopompe est efficace. Un coefficient HSPF plus élevé pour une thermopompe efficace se traduit par une consommation d'énergie moindre pendant le fonctionnement, des économies d'énergie accrues et des factures moins élevées pour les propriétaires pendant la durée de vie du système.

Ainsi, outre le fait de choisir systematiquement pour un modèle ENERGY STARMD, nous conseillons d'opter pour un modèle ayant un COP à basse température, ainsi qu'une puissance de chauffage à basse température performants. Il est aussi utile de choisir un modèle ayant un CPSC de plus de 10 BTU/Wh. Une valeur CPSC de 13 et plus est considérée comme la valeur d'efficacité la plus élevée des thermopompes.

Quelle thermopompe choisir ?

Il est très difficile de connaître les performances des thermopompes à basse température. Pour aider les consommateurs dans leur choix, l'organisme à but non lucratif américain NEEP (Northeast Energy Efficiency Partnerships) a créé en 2015 un répertoire qui présente les modèles qui respectent des critères importants pour choisir le bon modèle: par exemple, toutes les thermpompes qui y figurent affichent une performance de 175 % à -15°C.

Ce répertoire vient compléter la liste des thermopompes à air sans conduits homologuées ENERGY STARMD, ainsi que les thermopompes centrales homologués ENERGY STARMD avec conduits.

Consultez aussi notre Répertoire de l'habitation durable pour trouver le distributeur québécois le plus proche de chez vous.

Comme l'expérience de première main est importante, vous êtes invités à commenter votre appréciation du fonctionnement de votre  thermopompe dans la section des commentaires ci-dessous !

les 10 meilleures thermopompes - guide d'achat et avis sur les marques de thermopompes pour savoir lesquelles sont les meilleures.
Les 10 meilleures thermopompes - guide d'achat et avis sur les marques de thermopompes pour savoir lesquelles sont les meilleures.

Vous en savez maintenant plus sur les avantages des thermopompes et comment les choisir. Trouvez plus de pages sur le chauffage de la maison ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique.

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.