Le chauffage électrique est l'option la plus verte au Québec. Le désavantage? Hydro Québec peine à fournir à la demande pendant les heures de pointe. Les systèmes de chauffage biénergie règlent ce problème en faisant l'utilisation d'une autre source d'énergie, qui malheureusement est souvent un combustible fossile. Pour réduire les GES et atteindre les cibles environnementales, les combustibles fossiles sont à éliminer des systèmes de chauffage central. Alors comment pallier au problème de pointe de consommation et réduire sa facture d'électricité ?

En réduisant globalement notre consommation d'énergie et en optant pour des systèmes de chauffage plus efficaces qui gèrent la production et la rétention de chaleur tout au long de la journée - Dîtes bonjour aux nouveaux systèmes de chauffage central adaptés au climat du Québec !    

Bannir le gaz naturel sans augmenter la consommation en période de pointe

En retirant le mazout et le gaz des maisons existantes nous ne voulons pas augmenter le phénomène de pointe énergétique. Les conséquences d'une plus grande électrification sans une réduction de notre consommation pourraient être importantes :

  • Dimensionnement des infrastructures de production pour une centaine d’heure par année (coût énorme pour la société pour une utilisation de 1% du temps). (Hydro-Québec, 2022).
  • Obligation d’acheter de l’électricité à l’étranger (principalement Ontario et É.-U.) à des coûts élevés et avec un plus grand impact environnemental et climatique car « l’électron n’est pas aussi vert » ailleurs qu’au Québec.
  • Mise en place d’équipements spécifiques pour répondre à la demande en puissance en temps de pointe qui ne servent pas la majorité du temps.

Les pointes ont un impact considérable sur le réseau, d’où la nécessité de les minimiser !

Les systèmes de chauffage central résidentiels représentent généralement la plus grande dépense énergétique des ménages et ils peuvent faire partie de la solution, surtout s'ils sont couplés intelligemment avec des systèmes de stockage. Donc, en faisant d'abord les petits gestes d'efficacité énergétique qui sont vite rentabilisés, allons-y pour un chauffage efficace ! 

Le système de chauffage résidentiel avec accumulateur de chaleur est un chauffage électrique idéal
 De nombreux systèmes et subventions existent pour vous aider à vous libérer du mazout et du gaz naturel et d'assurer des economies au chauffage © Jarek Ceborski, Unsplash

Le système de chauffage central avec accumulateur thermique

Dans un système de chauffage central avec accumulateur de chaleur, l’air est récupéré avant d’être réchauffé et distribué dans la maison. Bref, il s’agit d’un système de chauffage classique. Ce qui le distingue ? Sa capacité à emmagasiner de grandes quantités d’énergie, sous forme de chaleur, dans une masse thermique - de la brique de céramique haute densité - pour l’utiliser ultérieurement, ce qui permet de ne pas utiliser d'électricité pendant les heures de pointe.

Les systèmes sont :

  • Sans combustible, 100 % alimentation électrique
  • Une technologie fiable et éprouvée qui a fait ses preuves (des centaines déjà installés au Québec – Source Marc Desbiens, Le Groupe Master Inc.)
  • Silencieux et nécessitent un entretien minimal
  • Compatibles avec les thermopompes

La fonction supplémentaire d'accumulation de chaleur permet d'effacer sans effort la consommation en période de pointe. Il n'offre pas d'économie d'énergie par rapport à une fournaise électrique classique, mais les économies d'argent sont possibles en associant plusieurs technologies, comme une thermopompe haute efficacité, un compteur communicant et un abonnement au tarif DT.

Système de récupérateur de chaleur installé avec une thermopompe central = des économies

Les thermopompe sont l'une des méthodes les plus efficaces de chauffage et de refroidissement. Pour un 1kWh d’électricité, on tire 2 à 3 kWh de l’air extérieur. L'utilisation d'un générateur d'air chaud forcé avec une thermopompe permet de combiner la haute efficacité de la pompe à chaleur avec des tarifs électriques hors pointe, ce qui fait de ce système de chauffage et de refroidissement l'option la plus économique. 

Lorsque les températures extérieures baissent, la chaleur stockée dans le système de récupérateur de chaleur est utilisée conjointement avec la capacité de chauffage de la pompe à chaleur pour répondre aux exigences de confort. Pendant les heures de pointe ou lorsque la demande de chaleur est telle que la pompe à chaleur seule ne peut pas répondre aux besoins de chauffage, la chaleur stockée est utilisée pour compléter. Le système de récupérateur de chaleur permet d'utiliser l'efficacité de la thermopompe même lorsque les températures extérieures sont plus froide.

Profitez de plus d’économies avec le tarif Flex D

Le tarif Flex D s’adresse aux clients au tarif D (tarif de base) qui ont la capacité de déplacer la consommation d’électricité non essentielle pour eux en dehors des périodes de pointe, ou encore de diminuer leur consommation à la demande d’Hydro-Québec. Apprenez-en plus sur le tarif Flex D ou DT pour bénéficier de retombées maximales.  

Les systèmes combinant thermopompe et accumulateurs thermiques permettent une réduction de la consommation, et une réduction de votre facture
Les systèmes combinant thermopompe et accumulateurs thermiques permettent une réduction de la consommation, et une réduction de votre facture, sans compromis sur le confort ! © Erik McLean, Unsplash

Comment fonctionne l'accumulateur de chaleur ?

Hydro-Québec a développé, via son Laboratoire des technologies de l'énergie, un accumulateur thermique afin de pallier à la problématique de la gestion de la puissance pendant les épisodes de pointes. Le modèle développé par Hydro-Québec s'appelle Sérenity.

Programmé pour être utilisé lors des événements de pointe (6h à 9h et 16h à 20h), l'accumulateur thermique à briques est capable d'effacer 100 % de la demande en chauffage pendant ces heures hivernales. Une solution qui est très pertinente et adaptée pour le contexte énergétique québécois. Cet accumulateur peut fonctionner sur une période de 4h, mais cette durée pourrait être étendue, selon les caractéristiques de l'habitation équipée, comme sa taille, son âge, sa performance énergétique, etc.

Le récupérateur de chaleur a été dimensionné de manière à convenir à la majorité de typologies et de caractéristiques de maisons rencontrées au Québec pour les habitations ayant un système de distribution centralisé à air pulsé uniquement.

L'accumulateur Sérenity a également été développé pour être couplé avec une thermopompe, tout en assurant le confort du propriétaire. Il a été conçu de manière à délivrer de la chaleur pendant les cycles de dégivrage de la thermopompe. Durant ces périodes, le cycle de la thermopompe s'inverse et de l'air froid est alors soufflé dans la maison ; avec l'accumulateur, celui-ci embarque afin de réchauffer cet air et garantir un confort optimal. Toutes ces optimisations sont intégrées dans l'automatisation de l'appareil, et ne nécessitent pas de programmation de la part de l'installateur.

Optez pour un chauffage central avec un accumulateur de chaleur d'ici le 31 décembre 2022 et bénéficiez d'un soutien financier de 10 000 $ de la part d'Hydro-Québec - Déterminez si votre maison est admissible en remplissant l'outil suivant : 

N.B. Il existe des systèmes d'accumulation pour des utilisations décentralisées telles que des plinthes ou convecteurs électriques, mais on parle alors plutôt d'accumulateur locaux.

Pourquoi la brique comme accumulateur thermique ?

Même si l'eau constitue un excellent matériau de stockage d'énergie à cause de sa grande capacité thermique (4 180 J/Kg-oC), pour un même volume, les briques peuvent accumuler 15 à 20 fois plus d’énergie que l’eau ! Les briques de l'accumulateur de chaleur sont à haute densité, ce qui leur permet d'emmagasiner un maximum d'énergie.

accumulateur chaleur, accumulateur thermique, Hydro quebec
le fonctionnement du chauffage central l'accumulateur de chaleur – Hydro-Québec

Électrifier intelligemment nos maisons est un pari gagnant

L'humanité fait face à son plus grand défi avec les changements climatiques. Le Québec est privilégié avec 50 % de son énergie électrique propre produite localement et durablement, mais la province reste dépendante des énergies fossiles (pétrole, gaz et mazout) pour 50 % de son approvisionnement.

Une conversion d'un système utilisant le mazout ou le gaz naturel vers un système électrique performant, à savoir une fournaise électrique avec élément thermopompe et accumulateur thermique, offre premièrement des bénéfices importants pour les propriétaires, qui profiteront ainsi d'une nette réduction de leur facture énergétique, d'un confort d'utilisation amélioré, de moins d'entretien, d'une possibilité de climatisation en été, et de plus de résilience en cas de coupure réseau.

Une électrification intelligente permet de réduire notre dépendance aux énergies fossiles, et les émissions de gaz à effet de serre qui en découlent tout en réduisant le stress sur le réseau de distribution électrique causé par les demandes de puissance importantes lors des périodes de pointe. La réduction de cette pression sur le réseau réduit les besoins d'importation d'électricité, réduit les coûts globaux de gestion électrique, et réduit l'impact environnemental accentué de l'énergie importée.

Après l'interdiction du mazout, le Québec suivra t-il l'exemple de l'Europe et des États-Unis qui éliminent progressivement le chauffage au gaz résidentiel? Nous savons déjà qu'en 2023 il ne sera plus possible de remplacer les chaudières au mazout par des chaudières utilisant des combustibles fossiles. Il semble donc plausible que le chauffage au gaz naturel soit lui aussi interdit au Québec dans les prochaines années.

Vous êtes un professionnel et aimeriez en savoir plus sur les accumulateurs de chaleur ? Suivez notre formation !

Adressée aux destinée aux entrepreneurs en construction, en particulier les entrepreneurs chauffagistes ou en CVAC, cette formation présente les solutions de conversion électrique financés par JRE et leurs impacts énergétiques et financiers. Elle introduit l'accumulateur thermique et présente, entre autres, les conditions de retraits des équipements fonctionnant au mazout. 

Vous en savez maintenant plus sur l'intérêt de l'accumulateur de chaleur pour un chauffage central économique. Trouvez plus de pages sur le chauffage domestique économique ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique.

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.