N

Est-ce que l'utilisation de l'argon et d'une pellicule Low-E affecte le spectre lumineux complet qui entre à l'intérieur de la maison et donc prive l'être humain d'une lumière naturelle?

Nathalie Monette 11 septembre 2012 16:05

J'ai lu, il y a quelques années, un article traitant de baubiologie, qui expliquait que de couper certains rayons lumineux affectait l'équilibre bactériologique à l'intérieur de la maison, et que l'être humain avait besoin de la pleine lumière. Il semblerait que la glande pituitaire (ou pinéale?) qui perçoit la lumière serait ainsi privé de certains rayons lumineux par les gaz inclus dans les thermos. Qu'en est-il?

Réponses (3)

S
Sylvie P. 12 avril 2015 10:37 Répondre

Ce n'est pas vrai, toutes mes plantes sont mortes et j'ai un pouce bien vert, depuis que j'ai mes nouvelles fenêtres avec argon et celui depuis 10 ans.

M
Mario T 3 novembre 2015 17:22 Répondre

Anciennement, les patients atteints de tuberculose étaient traités pas ensoleillement dans de grands atriums installés dans les fameux sanatoriums, et ce apparemment avec un certain succès.
Toutefois, concernant l’équilibre bactériologique à l’intérieur de la maison, les avis sont partagés. Certains chercheurs disent que le corps humain bénéficie d’une certaine quantité de UV, mais d’autres affirment que les UV qui sont éliminés par le verre Low-E ne sont pas ceux-là qui sont bénéfiques.
Pour ce qui est des plantes, j’en ai parlé à une des responsables au Jardin Botanique de Montréal il y a quelques années, et elle même n’avait pas de réponse définitive.
Aussi, La Maison de 21ème siècle a publié en janvier 2000 un reportage intitulé « Le verre énergétique associé à la dépression saisonnière ? »

Rechercher...