A

Toiture froide : une approche dépassée ?

André Chamorel Publié: 2 juillet 2020 08:14Dernière modification: 13 juillet 2020 10:33

Bonjour ! Je lis de plus en plus souvent que la toiture froide est une approche dépassée (un avis surtout exprimé sur des sites européens). On y dit que la toiture froide, même bien ventilée, n'éliminera jamais les risques de condensation et de moisissures dans l'entretoit - et de là, les risques de dégradation de la structure. On préconiserait désormais la toiture chaude, pensée et réalisée comme un mur. Évidemment, une attention particulière est portée sur l'efficacité et la pérennité du pare-vapeur !

Je reconnais l'intérêt de la toiture chaude, notamment avec l'installation de panneaux isolants sur les fermes de toit pour briser les ponts thermiques et offrir une première ligne de défense contre la canicule, par exemple.

Alors que j'entame prochainement la construction de ma maison, le doute s'est installé dans mon esprit. Ma toiture sera couverte de tôle galvalum, pente 10/12, deux versants sans lucarnes. Les fermes de toit renfermeront des panneaux de chanvre. Le hic, ce sont les chevrons - des 2 X 10 aux 24 pouces, sous le plancher de la toiture, avec un dégagement assez modeste de 24 ou 36 pouces dans l'entretoit. Devant l'évidence que la ventilation de la toiture serait "so-so", j'en viens à me demander si les fermes de toit (proposées par mon entrepreneur pour me faire gagner du temps) ne seraient pas mieux adaptées à une toiture chaude.

MERCI de me transmettre votre avis ! Bonne journée à toute l'équipe !

Réponses (1)