Réfection d'un toit plat pour une maison de 65 ans: toit plat ventilé ou toit thermos? Comment assurer le meilleur rendement énergétique tout en évitant les problèmes de condensation et de moisissure?

Philip van Leeuwen 15 décembre 2017 19:32

 

J'ai un dilemme. Il est temps de remplacer le recouvrement du toit sur ma maison de 65 ans. Actuellement, le toit est ventilé. Est-il préférable de rester avec ce système ou serait-il préférable d'opter pour un toit thermos, sans ventilation et avec l'isolation sur le dessus et les côtés? Dans le cas de mon toit ventilé, comment puis-je être sûr qu'il fonctionne correctement, avec une bonne circulation de l'air et sans condensation dans l'entretoit? Si j'opte pour un toit thermos, y a-t-il un risque qu'avec l'âge de la maison, que la condensation se forme sous l'isolant? Quelle solution est la plus fiable et comporte moins de risques? À noter, je n'ai pas accès à l'entretoit de l'intérieur.

 

Réponses (1)

Écohabitation 10 janvier 2018 14:29

Bonjour Philip, 

Un toit non ventilé où tout repose sur l’uréthane giclé pourrait être victime de diminution de performances et de structure mécanique avec le temps (plusieurs décennies de vieillissement). C’est pourquoi plusieurs professionnels suggèrent de s’y prendre avec de la ventilation classique. Le toit thermos n'est pas non plus à proscrire, mais n'ayant pas vraiment de retours d'expériences par rapport à cette pratique, le toit plat ventilé semble la meilleure option. 

Sans un accès, l'entretoit est bien sûr plus difficile à isoler que lorsque l'accès est facile (entretoit type grenier). On recommande habituellement la cellulose giclée lorsque l'on ne peut aller poser soi-même de l'isolant en vrac ou en nattes entre les solives du toit.

Pour en savoir plus, lire cette réponse : QUEL MATÉRIAU RECOMMANDEZ-VOUS POUR ISOLER L'ENTRETOIT D'UN TRIPLEX?

Bons travaux, 

Rechercher...