Phénomènes météorologiques extrêmes: soyez prêts

Changements climatiques obligent, voici un petit guide pour préparer sa maison afin de faire face aux urgences et pannes de courant

Écohabitation 24 juillet 2018 12:09
Emmanuel Cosgrove

Nous observons des phénomènes météorologiques plus violents et plus fréquents, et tout indique que la tendance se poursuivra. J’ai donc pensé vous préparer une petite liste qui vous aidera à mieux passer au travers les pannes ou coupures des services municipaux. Bonne lecture!

Stocker la nourriture et l’eau

En cas de pannes, les systèmes municipaux resteront effectifs. Par contre, si vous possédez un puits artésien, vous aurez besoin d’une puissance quelconque pour pomper l’eau et emplir vos réservoirs. Si les alertes météorologiques prévoient des conditions extrêmes, remplissez votre baignoire afin d’avoir une réserve à proximité qui vous permettra de chasser l’eau des toilettes (il suffit de verser un seau dans le réservoir de la cuvette) et de l’utiliser pour d’autres urgences.

Stocker de l’eau potable. Avoir de l’eau potable en réserve afin de survivre plusieurs jours est une excellente idée. Assurez-vous seulement de l’utiliser ou de la remplacer avant qu’elle ne soit plus bonne à la consommation. Bon à savoir: entreposer l’eau dans un contenant de verre plutôt que de plastique ou d’acier inoxydable n’affectera pas son goût!

Les conserves et les aliments séchés. Ils ont une très longue durée de conservation mais, tout comme pour l’eau, il faut vérifier les dates de péremptions régulièrement et remplacer les articles au besoin.

Les réfrigérateurs et les congélateurs. Ils peuvent garder une température froide pendant un temps raisonnable, et encore plus longtemps si on les ouvre pas. Si vous prévoyez utiliser leur contenu pendant une panne, prenez une photo de ce qu’ils contiennent avec votre téléphone et planifiez vos repas en fonction!

Un kit de survie alimentaire. Le Survivaliste

Éclairage et alimentation de secours

Un kit de survie.  Your own homestore sur Pinterest

Éclairage. Il est toujours préférable d’avoir à porter de main des lampes de poches, des batteries pleines et des chandelles ; une lampe torche dynamo* est également bon atout. Certaines frontales et lanternes LED peuvent fonctionner pendant des heures, mais pour vous assurer qu’elles fonctionneront lors de besoin, il est recommandé de les recharger à l’occasion, même si vous ne les avez pas utilisées. Pour ce qui est des chandelles et des briquets, ils sont très efficaces, mais les bougies au LED sont plus sécuritaires, éliminant tout risque d’incendie si on les laisse allumées accidentellement.

*Dans la dynamo, une bobine transforme l'énergie fournie par la rotation d'une manivelle ou en par l’action de secouer la lampe. L'énergie, stockée dans un accumulateur, peut fournir quelques heures d’éclairage.

Génératrices. Posséder une petite génératrice à essence peut être utile à plusieurs égards :

  • elle peut être utilisée à intervalles pour refroidir les frigos et congélateurs, charger les appareils électroniques, alimenter les pompes (puisards par exemple) et les appareils d’éclairage secondaires, etc. ;
  • la plupart des équipements de chauffage nécessitent une alimentation pour démarrer, mais pas nécessairement pour continuer à fonctionner. La génératrice peut permettre de les amorcer ;
  • n’oubliez pas que le gaz a une date de péremption! Ainsi, il n’est pas recommandé de garder une génératrice pleine, à moins de l’utiliser fréquemment. Optez plutôt pour l’achat d’un bidon d’essence qui permettra de remplir la génératrice au besoin. Vous pourrez plus facilement le remplacer après quelques mois s’il n’a pas été utilisé. Une petite quantité de vieux gaz peut même être mise dans le réservoir à essence sans problèmes. Vous pourrez ainsi rafraîchir le bidon d’urgence, sans gaspillage !

Gardez aussi à l’esprit que les pannes sont moins fréquentes en ville que dans les régions rurales.

Notez que je ne suis pas en train de vous recommander de partir en courant vous procurer une génératrice. Je ne vous invite pas plus à empiler des munitions en prévision d’une apocalypse et d'une invasion de zombies. Je vous suggère seulement des méthodes simples qui pourraient vous permettre de faire face de manière sensée aux risques potentiels des aléas climatiques!

Batteries domestiques. La plupart des gens qui possèdent des panneaux solaires photovoltaïques ont également des batteries pour stocker le surplus de production, et ce, même s’ils sont reliés au réseau. Mais outre le prix (les batteries sont très coûteuses), vous pouvez très bien vous procurer une batterie pour la maison sans d’abord brancher un panneau solaire.

Prévention des inondations au sous-sol

Nous avons parlé plusieurs fois de ce sujet sur notre portail, mais je me relance encore…

Batteries de secours de la pompe à puisard. La plupart des maisons avec sous-sol, si elle sont nouvellement construites, possèdent une pompe à puisard. Mais il faut beaucoup d’énergie pour les faire fonctionner. Et lorsqu’elles sont le plus nécessaires, c'est-à-dire en temps de tempête extrême, le risque que le courant soit coupé est également le plus élevé. Heureusement, les batteries de secours pour ces éléments ne sont pas très dispendieuses, en particulier si on prend en compte la valeur qu’elles offrent concernant la protection de la maison contre les inondations!

En alternative, vous pouvez écoper le puisard à l’aide de sceaux et vider le tout à l’extérieur de la maison, mais cela pourrait demander une tonne de travail, et pas nécessaire le genre de tâche dont vous avez envie lors d’une nuit sans électricité. Et ça demande également d’être présent ! Vous ne pourrez donc pas vider l’eau manuellement si vous êtes au chalet lors de la tempête… Pour en savoir plus sur la gestion des risques en sous-sol.

Communications. Les téléphones fixes fonctionnent lors des pannes, mais qui les utilise encore? Plusieurs se sont tournés vers le téléphone cellulaire ou VOIP (qui utilisent Internet) qui nécessitent un modem alimenté pour fonctionner, ou encore une batterie a recharger régulièrement.

Les batteries domestiques et les génératrices peuvent charger ces appareils, mais le plus simple pour les garder sous tension est d’utiliser un bloc d’alimentation portable. N’oubliez pas de vérifier la capacité de stockage avant de vous en procurer un!

Mais cette technique vous permettra de faire des appels et de recevoir des messages textes d’urgence, mais probablement pas de capter la radio. Une radio à remontage automatique ou à piles est un ajout bon marché pratique afin de rester au courant des alertes météos.

Rester au chaud lors des pannes

Si vous n’avez pas déjà un système de chauffage secondaire qui peut fonctionner sans électricité, il y aura peu à faire en cas d’urgence, outre se chercher un autre endroit où se réchauffer, s’emmitoufler et patienter. Si vous possédez un foyer au gaz mais que vous ne l’avez jamais utilisé comme source de chauffage d’urgence, consultez notre article sur la maison résiliente.

Pour connaître les risques, préparer un plan et une trousse d’urgence  ou pour connaitre les services d’urgences locaux, visitez le portail Web du gouvernement du Canada.

Commentaires (0)

Rechercher...