Quand doit-on faire la transition d’une voiture à essence à un véhicule électrique? C’est quoi, le meilleur choix de VE? Est-ce que c’est réellement avantageux? Si vous vous posez ces questions, cet article est pour vous! 

Achats de voitures électriques (ou VE): une tendance en hausse

Les dernières décennies ont connu une croissance importante du nombre de VE sur les routes. La chute des prix, les incitatifs gouvernementaux, une gamme de choix de plus en plus large, la disponibilité et le nombre de stations de recharges y sont pour beaucoup. Nous savons même que les camionnettes électriques sont sur le point de faire leur entrée sur le marché, permettant ainsi à ceux qui doivent transporter des objets plus imposants de pouvoir faire le choix de passer à l’électricité. Ce qui n’était pas vraiment possible avant!

Mais est-ce le temps pour vous de faire la transition? Pour quel modèle? Les variables à prendre en compte sont nombreuses et dépendent principalement de votre mode de vie et du lieu où vous habitez. Il n’y a donc pas de réponse unique, mais voici quelques éléments à prendre en considération pour vous aider. 

Vous habitez la ville, la banlieue ou la campagne?

L’endroit où vous habitez peut déterminer le coût de l’essence et de l’électricité, faciliter ou limiter l’accès aux stations de recharge pour VE et déterminer les températures minimales en hiver et maximales en été (qui vont influencer négativement la performance des batteries et l’autonomie des VE). Ainsi, le choix d’une voiture électrique ne se fera pas selon les mêmes critères si on habite Québec ou Kuujjuaq. 

De même, si vous résidez proche de votre lieu de travail et que vous n’effectuez pas beaucoup de trajets longue distance, vous pourrez probablement vous en tirer avec un modèle dont l’autonomie est plus petite. En consommant moins, vous éviterez de devoir recharger la voiture pendant les heures de pointe (pratique si les tarifs sont variables). Et comme l’élément le plus coûteux d’une voiture électrique est sa batterie, une plus petite autonomie signifiera une plus petite batterie, et ainsi un coût plus bas.

La voiture électrique en climat chaud et froid

Le froid extrême affecte les VE pour différentes raisons: les batteries sont moins performantes sous ces températures et la consommation augmente puisqu’il devient nécessaire de dégivrer les vitres et de chauffer l’habitacle. De même, des températures extrêmement chaudes demandent l’utilisation d’un climatiseur ou encore l’ouverture des fenêtres, qui crée un appel d'air ayant pour effet de réduire l’efficacité de l’automobile.

© Flo Chargers

Choisir un VE en fonction de son mode de vie

Si vous êtes souvent sur la route, surtout pour de longs trajets, il pourrait être pertinent d’attendre un peu avant de faire la transition. À moins que la famille ne possède deux voitures. Dans ce cas, il pourrait être bénéfique pour vous de choisir un véhicule hybride. Un bel entre-deux en attendant le grand saut. 

Si, au contraire, vous conduisez plutôt rarement, ne transportez pas de grande charge et n’allez pas trop loin de votre résidence, une voiture électrique prend tout son sens. Choisir un véhicule approprié a toujours impliqué de tenir compte de ses habitudes d’utilisation, mais plus de variables entrent en compte si l’on veut passer à une auto électrique. Présentement, il y a moins de stations pour les VE que pour les voitures à essence, et recharger une batterie peut prendre plus de temps que de remplir son réservoir. Idéalement, la recharge se fera donc à la maison, ou au travail. 

Si vous êtes un entrepreneur, que vous avez une grande famille ou si vous faites simplement partie des quelques 30 millions de Nord-Américains à posséder une camionnette ou un pick-up, notre suggestion est d’attendre un peu, mais pas trop, car l'attente devrait être courte. En effet, tous les principaux constructeurs automobiles tentent présentement d’introduire des camionnettes et fourgonnettes électriques chez leurs concessionnaires et ce, avant que Tesla et Rivian n’annoncent la vente au détail de leurs nouveaux bolides. Légère patience, donc. 

La meilleure voiture électrique, matière à réflexion

Passer d’une voiture à essence à un modèle alimenté par l’électricité peut faire peur et nécessitera assurément quelques ajustements ainsi qu’une meilleure planification de ses déplacements. Pour une meilleure idée des avantages et inconvénients classique à faire la transition, Ecohome, notre petit frère anglophone, a rencontré Chris Tapp, propriétaire de Tapp Auto à Ottawa, Ontario. Chris a dédié de nombreuses années aux voitures électriques, il en a même construit une lui-même, utilisant une Subaru et des pièces retirées de vieilles Tesla et Chevrolet électriques. Bref, un contact de choix pour nous éclairer.  

Voiture électrique montée de toutes pièces par Chris Tapp - 2 moteurs Tesla et 2 batteries Chevy Volt © Tapp Auto

Ecohome. Si on considère le prix à l’achat, les exigences d’entretien et la durée de vie, qu’est-ce qui l’emporte: la voiture à essence ou à l’électricité? 

Chris Tapp.  Pour le moment, c’est encore dur à dire, principalement parce qu’il n’y a pas encore de statistiques « à long terme » pour faire des comparaisons précises. Cela dépend beaucoup de vos habitudes d’utilisation, comme votre fréquence de conduite et les distances parcourues. Je dirais donc que, dans l’ensemble, c’est comparable. Par contre, du point de vue de la maintenance, il n’y en a presque pas pour les VE. 

E. Vous dites que les voitures électriques ne nécessitent pratiquement aucun entretien; pouvez-vous élaborer? 

CT.  Avec les voitures électriques, il n’y a pas de silencieux à remplacer, pas de vidange d’huile ni de mise au point et même les plaquettes de freins durent longtemps, puisque vous les utilisez beaucoup moins. Lorsque vous retirez le pied de l’accélérateur, la voiture commence à ralentir automatiquement et utilise cet élan pour recharger la batterie. 

E. Vous habitez au Québec, où l’énergie est peu dispendieuse: est-ce un avantage pour vous?

CT.  L’électricité est moins chère ici, mais si vous habitez en Ontario, par exemple, vous pouvez tout simplement recharger votre VE pendant les heures creuses. La plupart des voitures ont un réglage intégré à cet effet, sinon, ça reste assez facile à faire soi-même. Vous allez constater rapidement que vous prenez simplement l’habitude de connecter la voiture électrique au retour à la maison, comme vous le feriez avec votre téléphone. Au même titre, vous vous réveillerez le matin avec une batterie chargée. Et le coût reste si peu élevé, peu importe où vous habitez au Canada, que vous ne penserez jamais aux coûts de facturation, insignifiants au final.  

E. Comment se comportent les VE en climat froid? Est-ce que cela affecte réellement l’autonomie?

CT.  En effet, le rendement de la voiture électrique est moins bon par temps froids... Mais celui des voitures à essence aussi! Pour améliorer la performance d’un VE par temps froid, il est possible de réchauffer la batterie avant de partir, alors qu’elle est encore branchée. Vous pourrez ainsi atteindre sa température optimale avant de prendre la route. Partir avec une batterie froide réduira l’autonomie car de l’énergie sera consommée pour la réchauffer! 

Chauffer l’habitacle d’une voiture consommera toujours légèrement, peu importe le type de voiture. Mais, cela ne devrait pas avoir tellement d’impacts sur les petits déplacements du quotidien, car vous aurez toujours la puissance nécessaire. C’est pourquoi les gens qui font plusieurs trajets de courte distance perdront un peu plus d’autonomie par temps froid ; chaque fois que la voiture se refroidit, de l’énergie sera mobilisée pour ramener une température de fonctionnement efficace. 

Ceci dit, pour un long trajet, garder les occupants au chaud et dégivrer les fenêtres signifiera qu’il faudra sans doute arrêter plus tôt pour recharger la voiture.

Aussi, du moins avec la Tesla, vous pouvez préchauffer la batterie en appuyant sur une seule touche du téléphone. Je le fais pour la batterie, mais jamais pour l’habitacle, la chaleur y étant instantanément diffusée une fois que vous y entrez. Ce n’est pas comme une voiture à essence, où il faut laisser fonctionner la voiture un moment avant de pouvoir chauffer la cabine. 

E.  Est-ce que l’accélération rapide affecte le niveau de consommation de la même manière que pour une voiture à essence?

CT. Très peu, et certainement pas autant qu’avec le gaz. C’est une autre préoccupation dont vous êtes libérés avec le VE. 

E. Au niveau de la traction et des freins en hiver ou dans des conditions glissantes, y a t’il des craintes à avoir? 

CT. Pas du tout! En fait, les voitures électriques sont meilleures que les voitures à essence en termes de traction et de contrôle, car si une route fait patiner la voiture, l’ordinateur de la voiture pourra régler la traction en une milliseconde. Les humains ne peuvent pas réagir aussi vite! C’est tout simplement impossible. 

Si je compare les voitures à deux roues motrices entre elles, à mon avis, un VE aura une meilleure traction à tous coups. Ma maison se trouve en bas d’une colline escarpée et bien que je possède une Tesla à quatre roues motrices, je n’ai aucun problème à monter la colline, même lorsqu’elle n’est pas déneigée!

Station de recharge Flo pour la maison © Flo

E.  Est-ce qu’il y a des chargeurs universels pour les VE?

CT. Une voiture électrique typique est livrée avec un câble et des adaptateurs qui se branchent dans des prises de 110 volts, ou de 220 Volts, comme pour une sécheuse normale. Mais cela peut varier selon les fabricants, il faut donc s’informer lors de l’achat. 

E. Est-ce dispendieux, ou compliqué, d’installer une borne de recharge à la maison? Comment la choisir?

CT. Non, pas vraiment. Le temps de charge variera d’un modèle et d’un fabricant à l’autre, évidemment, mais une bonne façon de voir le tout est de se baser sur des km/h, c’est-à-dire la distance que vous obtiendrez par heure de branchement. Le taux d’une prise standard de 100 volts vous donnera environ 7 km d’autonomie à l’heure, ce qui peut être bien suffisant pour certains. Une prise de 220 volts vous donnera plutôt entre 35 et 40 km d’autonomie par heure de recharge. Une prise haute vitesse offrira quant à elle environ 80 km par heure de recharge

Je conseille donc la fiche pour sécheuse, celle de 220 volts, à presque tout le monde. L’électricien qualifié pour l’installation ne coûtera pas particulièrement cher et fera le travail assez facilement. La borne, posée à l’extérieur ou dans le garage, permettra une autonomie d’environ 350 à 400 km après une nuit de branchement, soit environ 10 heures. Ce qui est plus que suffisant pour l’utilisation quotidienne de la plupart des gens. 

Station de recharge publique pour EV © Flo

E.  Qu’en est-il du temps de charge pendant le voyage? Y a-t-il beaucoup de stations et à quelle vitesse peuvent-elles recharger?

CT.  Les voyages sur de longues distances sont assurément des domaines dans lesquels vous devrez planifier, peu importe le type de VE que vous conduisez. Actuellement, la Tesla offre le meilleur accès aux stations de charge (sans parler des batteries aux meilleures autonomies), car leurs stations autoroutières permettent des alimentations à plus de 600 km par heure. Je peux donc me déplacer d’Ottawa à Toronto sans problème. En prenant 30 min pour dîner, vous pourrez parcourir 300 km de plus!

E. Y a-t-il assez de stations de recharge pour VE sur les routes?

CT. Les stations locales de Tesla que je connais se trouvent à Ottawa, Kinsgton, Oshawa, Peterborough, et il y en a quelques unes à Toronto. Il y en a également une au Mont-Tremblant qu’on utilise lors de nos voyages de ski. Elles sont faciles à trouver car la voiture vous indique où elles se trouvent, et elle connaît son autonomie restante. C’est un peu à l’épreuve des idiots! 

Station de recharge Tesla

E. Est-ce que les stations sont surchargées? T’arrive t-il devoir faire la file? 

CT. La plupart des stations Tesla ont au moins 8 bornes et je n’ai vu que rarement une deuxième voiture sur place en même temps que moi. Je pense que Tesla a prévu la croissance, donc pas de problème à ce niveau.
Je ne cherche pas à ressembler à une publicité pour Tesla, mais c’est vraiment la seule option viable actuellement pour la longue distance, compte tenu de leur plus grande autonomie et du fait que les autres fabricants n’ont pas mis en place de solutions similaires, ou de réseau de recharge aussi vaste. 

Et, bien qu’il existe des stations de recharge universelles, les autres VE ne sont pas compatibles avec les chargeurs à haute vitesse de Tesla. Donc, plutôt que de devoir vous arrêter pour un dîner rapide, il se pourrait que vous ayez besoin d’arrêter pour la nuit si vous devez charger une Nissan Leaf ou une Chevrolet Volt. 

E. Est-il vrai qu’une longue charge prolongera la durée de vie de la batterie plutôt que de courtes charges rapides?

CT. Non, pas du tout. Les batteries sont trop intelligentes pour que cela se produise. Une charge plus rapide est en réalité plus efficace. Et les pertes sont plus grandes sur les prises de 110 volts, celles-ci consommeront donc en réalité plus que la prise de 220 volts pour remplir une batterie à sa pleine capacité!

En ce qui concerne la durée de vie de la batterie, il est encore trop tôt pour les prévisions à long terme, mais leur performance est supérieure aux attentes initiales de l’industrie. Pour Tesla, la garantie sur la batterie est d’au moins 8 ans, donc je ne m’inquiéterais pas. 

E. Par pur plaisir, nous avons inséré dans notre article une vidéo de vous au volant de votre voiture électrique, en compétition avec une Porsche. Je sais que vous l’améliorez constamment. Est-elle encore plus rapide?

CT. Elle est un peu plus rapide maintenant, étant équipée de deux moteurs et d’une transmission intégrale. Je n’avais pas accès à la piste cette année, mais l’an dernier elle a atteint une vitesse de 9.5 sec/quart de mile. Certaines voitures de course sont plus rapides, mais il s’agit probablement de la VE fonctionnelle pouvant être utilisée au quotidien sur la route la plus rapide au monde.

E. Comment l’avez-vous construite et quelle est sa performance en termes d’autonomie et d’efficacité?

CT. Je suis parti avec une voiture légère de Subaru, désignée pour une propulsion moteur, et je l’ai améliorée avec des pièces usagées de voitures en ruine. Il y a donc deux moteurs Tesla (avant et arrière) et deux batteries Chevrolet Volt. La voiture ne pèse que 2 700 livres, soit la moitié du poids de ma Tesla. Elle est donc particulièrement efficace! Son autonomie est d’environ 200 km. 

Écohabitation teste le couplage voiture électrique + maison nette zéro

Rappelons qu'Écohabitation, en partenariat avec Owens Corning et Construction Trema, a travaillé pendant plus de deux ans à concervoir le projet Mode de vie branché: des maisons prêtes pour Net Zéro. Les maisons développées dans le cadre du projet ne seront pas seulement hautement performantes, elles seront également combinées avec des bornes de recharge pour voitures électriques.