À la fin de l'hiver, les journées plus longues annoncent l'arrivée du printemps. C'est le temps de planifier son potager pour commencer ses semis! Si vous êtes débutant, vous vous demandez peut-être par où commencer. En effet, il y a plusieurs choses à tenir en compte avant de se lancer. Il est important de bien se documenter pour planifier et réussir chaque étape. Mais ne vous découragez pas, car tous vos efforts seront amplement récompensés! Voici les étapes à suivre pour réussir ses cultures en climat québécois, qu'elles soient en pot, en bac, en boîte ou en pleine terre, ainsi que notre calendrier des semis pour le Québec.

La planification des légumes au jardin

Vous rêvez d'un potager en santé et de récoltes abondantes? La première étape de cette heureuse aventure est de choisir les légumes que vous voulez cultiver et de bien planifier votre projet.

Les questions importantes à se poser pour un jardin réussi: 

  • Combien d'ensoleillement et d'espace disposez-vous?
  • Dans quelle zone vous situez-vous?
  • Combien de temps pouvez-vous accorder à ce projet, de la planification à la récolte et la conservation?
  • Quels légumes répondent à vos goûts et vos besoins?
  • Désirez-vous des légumes hâtifs?
  • Préférez-vous les légumes racines qui se conservent longtemps?
  • Aimeriez-vous faire la transformation et la conservation de vos récoltes pour l'hiver?

Ensoleillement : Une grande quantité de légumes ont besoin d'un minimum de 6 heures d'ensoleillement optimal par jour. Il est donc essentiel de sélectionner des légumes appropriés au taux d'ensoleillement de votre site. Au besoin, consultez la liste plus bas des légumes qui apprécient la mi-ombre.

Espace : Planifiez bien l'espace que vous disposez en considérant les caractéristiques et les besoins des cultures. Par exemple, un plant de courge va prendre beaucoup d'ampleur, si vous disposez de peu d'espace, vous pouvez suspendre les tiges sur des treillis. 

Zone : Il est essentiel de connaître la zone de rusticité de la région où vous habitez et de choisir des variétés de végétaux adaptés.

Entretien : Certains légumes sont exigeants alors que d'autres nécessitent moins d'attention. Par exemple, la pomme de terre requiert très peu d'arrosage (excepté en sécheresse) et sa production est abondante. Au contraire, la courge d'hiver et la courgette ont besoin d'un sol riche et d'un arrosage fréquent.

Rendement, récolte et conservation des légumes : Chaque culture a un rendement et un temps de maturité différents. Les radis sont hâtifs, mais la pomme de terre est récoltée 3 mois après sa plantation. Certaines cultures sont très productives toute la saison alors que d'autres ne produisent qu'un légume. Les courgettes, dans de bonnes conditions, produisent plusieurs courgettes tout l'été. Mais l'oignon ne produit qu'un bulbe par plant.

Il faut donc penser à gérer ses récoltes soit par la consommation immédiate, la conservation des fruits et légumes et pourquoi pas, les dons! Considérez tous ces facteurs et déterminez le temps que vous pourrez accorder aux différents cycles des récoltes. Il est possible de planifier vos cultures afin d'avoir des légumes tout l'été, à l'automne et en hiver.

Conservation de mais
Récolte de maïs. Photo Pexels

Les légumes faciles à cultiver au Québec

Certains légumes sont faciles à cultiver au Québec, ce sont des légumes adaptés aux zones tempérées.

Légumes de printemps, avant le dernier gel :

  • Asperge : Vivace, bonne production sur de nombreuses années. Mûre, se conserve plusieurs mois,
  • Betterave : En zones 3 à 7, semez 1 mois avant les derniers gels. Apprécie l'ensoleillement et l'humidité,
  • Épinard : Croissance très rapide. Doit être semé par temps frais. Apprécie l'ombre,
  • Laitue : Apprécie le temps frais et humide,
  • Pois : N'apprécie pas les températures trop basses ni trop élevées,
  • Radis : Légume de printemps et d'automne,
  • Rhubarbe : Vivace, production chaque printemps sur plusieurs années. Culture sans effort.

La laitue et l'épinard vont rapidement monter en graines face au stress que leur causent la chaleur et le manque d'eau. Choisissez des variétés à montaison lente.

Une belle récolte de légumes du Québec
Belle récolte de légumes. Photo Pexels

Légumes d'automne : 

À la fin de l'été, vos parcelles vides peuvent servir à cultiver des légumes à croissance rapide qui ne craignent pas le gel. Dans ce cas, nourrissez le sol avec un bon compost avant de commencer. 

  • Laitue, mesclun, roquette,
  • Chou frisé,
  • Coriandre, aneth, cerfeuil,
  • Épinard,
  • Bok choy,
  • Radis rond,
  • Navet.

Les avantages : 

  • Moins de ravageurs,
  • Moins de chaleur intense,
  • Moins de maladies,
  • Moins de mauvaises herbes,
  • Plus de précipitations et moins d'arrosage.
Le chou un légumes résistant au froid qui se cultive bien au Québec
Le chou, un légume adapté au froid. Photo Pixabay

Légumes de mi-ombre (3 à 4 heures d'ensoleillement par jour) : 

  • Roquette, cresson,
  • Bette à carde, 
  • Kale, chou vert,
  • Laitue, épinard : La mi-ombre prolonge la récolte de 2 ou 3 semaines,
  • Oignons verts,
  • Fines herbes : Ciboulette, coriandre, menthe, origan, mélisse, persil.

Légumes de mi-ombre (4 à 5 heures d'ensoleillement par jour) : 

  • Pois et haricots : Variétés buissonnantes, 5 heures par jour,
  • Légumes racines : Temps de maturité plus long. Récolte de mini carottes et pommes de terre nouvelles,
  • Choux de Bruxelles et courge d'hiver : 4 à 5 heures de soleil direct.

Pour tous ces légumes, il y a beaucoup plus à connaître, informez-vous!

Des semis intérieurs ou des semis directs?

Une fois que vous avez fait un choix parmi toutes les variétés de légumes, vous pouvez vous procurer le matériel et les graines (biologiques de préférence) pour faire vos semis.

 Faire ses semis intérieurs pour une belle récolte
La germination des semences. Photo Pixabay

Les semis intérieurs doivent être semés au début du printemps dans la maison ou dans la serre si vous en possédez une et être plantés à l'extérieur lorsque le sol sera suffisamment réchauffé et sans risque de gel. Les semis intérieurs permettent aux légumes qui ont un temps de maturité long de germer et croître dans des conditions optimales et bien contrôlées.

Quelques semis intérieurs : Tomate, poivron, courge, courgette, oignon, échalote et poireaux.

Les semis directs sont indiqués pour les légumes qui auront assez de la saison d'été au Québec pour arriver à maturité. Ces cultures peuvent être semées directement en pleine terre. Il faut savoir que certains de ces légumes doivent être plantés dans un sol réchauffé sans risque de gel, par exemple le maïs et la pomme de terre.

Quelques semis directs : Maïs, pomme de terre, carotte, laitue, épinard, betterave, radis. À l'exception du maïs, ce sont des légumes racines, dans de bonnes conditions, ces légumes se conservent longtemps.

En général, toutes ces informations figurent sur les emballages des semences.

Légumes racines à semer au jardin
Les légumes-racines a semer directement au jardin. Photo Pexels

Quand faire les semis intérieurs ?

Chaque culture a ses propres besoins et caractéristiques. Par exemple, les semis d'oignons se font de 8 à 12 semaines avant la plantation en pleine terre. Au contraire, les tomates, les courges et les courgettes ont une croissance plus rapide, pour cela les semis se font en avril. Nous vous proposons de suivre le calendrier des semis, vous y trouverez les dates des semis intérieurs et extérieurs ainsi que la date de transplantation selon les zones habitées.

AncreLe calendrier des semis au Québec

Le site de Ressources naturelles Canada nous informe que les zones de rusticité des plantes ont été mises-à-jour. Ceci a un impact sur le calendrier des semis. Le site du MAPAQ explique que les zones de rusticité vont de 0 à 8. La zone la plus froide étant 0 et la zone la plus chaude étant 8. Pour les sous-catégories a et b, la sous-catégorie b indique la zone la plus chaude. Avec le réchauffement climatique, les zones ont changé, voici les données de Ressources naturelles Canada 2021 : 

Villes

1961-1990

1981-2010

ZONE

ZONE

Montréal

5b

6a

Blainville, Saint-Eustache

5a

5b

Saint-Jérôme

4b

5a

Prévost

4a

4b

 

Attention! Chaque champ, terrain ou cour a des particularités qui influencent son microclimat : la topographie, l’altitude, la circulation de l’air et la présence d’une source d’eau à proximité. Aussi, le paillage, les bâches, les tunnels sont des couvertures thermiques et réchauffent le sol. Dans ces cas, il est possible de devancer les dates des semis et des plantations au Québec. Enfin, il ne faut pas oublier de considérer si le printemps a été chaud ou froid. 

Télécharger le calendrier des semis en zone 5 pour Montréal et ailleurs au Québec ici

Télécharger le calendrier des semis en zone 4 pour les Basses-Laurentides au Québec ici

Matériel pour des semis abondants

Pour donner à vos légumes un bon départ et pour vous assurer d'obtenir les meilleures récoltes, il vous faudra investir du temps et de l'argent. Voici nos suggestions :

Graines : Optez pour des graines biologiques, qui n'ont pas été génétiquement modifiées ni traitées. Renseignez-vous auprès de semenciers de confiance pour acheter des graines de récoltes récentes et bien entreposées.

Terreau à semis : Terre de qualité, légère, aérée, qui garde bien l'humidité. Lisez plus bas au sujet de la tourbe, la perlite et la vermiculite, presque omniprésentes dans les préparations commerciales et voyez nos alternatives.

Pots ou plateaux multicellulaires : Vous pouvez semer vos graines dans des pots ou des plateaux à plusieurs cellules. Il en existe des versions biodégradables. Portez attention à l'arrosage, car les pots et les plateaux sèchent rapidement, en particulier les biodégradables. Lors de la mise en terre, enterrez les contenants biodégradables. Ainsi, les racines ne seront pas dérangées et une bonne reprise sera favorisée. Dans le cas des plateaux biodégradables, divisez les cellules préalablement. 

Dôme ventilé : Afin de conserver la chaleur et l'humidité lors de la germination, un dôme ventilé est d'une grande utilité. Veillez à retirer le dôme une fois les graines auront germées,

Température de germination : Entre 21 °C et 25 °C,

Éclairage : Les plants ont besoin de 14 à 16 heures d'éclairage par jour. Équipez-vous d'un éclairage artificiel que vous placerez à 15 cm au-dessus des semis. C'est une dépense à faible coût qui en vaut la peine!

Tapis chauffant : Le manque d'ensoleillement et les courants d'air ne rejoignent pas les besoins en chaleur des semis. Le tapis chauffant vient fournir la chaleur requise pour la germination et la croissance des plants. 

Note : Le dôme, l'éclairage artificiel et le tapis chauffant ne sont pas indispensables, mais ils vont aider à la germination et à la croissance optimale des semis. Il est possible de réussir ses semis sans ces accessoires mais il faut être rigoureux et vigilant!

Astuce : Les pots biodégradables, le dôme ventilé et l'éclairage artificiel peuvent se bricoler en suivant des tutoriels.

Les semis au jardin
Germination des semis au jardin. Photo Unsplash

Zoom sur la tourbe, la perlite et la vermiculite

Attention! La tourbe se trouve dans presque toutes les préparations de terreau. Cette matière organique s'est décomposée dans les milieux humides à travers des siècles et des millénaires. Les tourbières sont des milieux de vie uniques à certaines espèces animales et végétales. Nous vous conseillons donc d'opter autant que possible pour des terreaux contenant une tourbe durable et certifiée. Les producteurs membres de l'Association canadienne de la tourbe de sphaigne ont des politiques de préexploitation, d'exploitation et de restauration des zones humides et des sanctuaires fauniques. En plus de la tourbe, 2 autres ingrédients grandement bénéfiques pour l'usage horticole ou agricole sont souvent présents dans les préparations commerciales : la perlite et la vermiculite. Toutefois, il est important d'en savoir plus sur leur provenance et les processus de préparation. Consultez notre article sur l'impact écologique de l'utilisation de la tourbe dans les mélanges de terreau pour en savoir plus sur les alternatives à la tourbe et pour connaître nos recettes de terreau.

La préparation des semis

Suivez ces étapes pour vous assurer d'une réussite:

  • Nettoyez vos pots, plateaux ou casseaux,
  • Humidifiez le terreau et remplissez vos contenants jusqu'à 1 cm du bord,
  • Semez 2 à 4 graines par cellule ou pot, en casseau semez à la volée ou en rangée, mais pas trop tassé,
  • Couvrez les graines en saupoudrant 10 mm de terreau, en couche fine sur les petites graines, pour les grosses graines, couvrez deux fois leur grosseur,
  • Arrosez avec soin,
  • Contrôlez la chaleur pour une bonne germination.

Arrosage et ventilation des jeunes plants

Lors de la germination, la terre doit constamment être humide, il faut veiller à ne pas la laisser sécher. Mais attention, la terre ne doit pas être détrempée, car cela peut attirer la fonte des semis. Lorsque le plant croît, arrosez au besoin quand la terre est sèche sur le dessus. L'arrosage se fait avec délicatesse, le jet d'eau doit être fin afin de ne pas déplacer les graines et les jeunes plants.

La ventilation est aussi essentielle pour lutter contre les maladies et la contagion. Si vous ouvrez les fenêtres, veillez à ce qu'elles soient éloignées des semis. Aidez-vous en gardant une bonne distance entre vos pots ou plateaux. Pour une mini serre d'intérieur, veillez à aérer tous les jours en enroulant le revêtement.

Fonte des semis
La fonte des semis. © Howard F. Schwartz. CC BY-SA 3.0

La fonte des semis est une des maladies les plus communes des semis. Elle est causée par des champignons. Les facteurs soupçonnés de causer cette maladie sont le froid et l'humidité dans l'air ou la terre. On reconnaît une attaque lorsque la base de la racine s'amincit et noircit. Veillez à ne pas trop arroser et à bien contrôler la température le jour et la nuit. 

Résumé du matériel et des besoins des semis : 

  • Graines biologiques, récentes et bien conservées,
  • Terre légère qui conserve bien l'humidité,
  • Pots ou plateaux,
  • Dôme ventilé pour favoriser la germination,
  • Éclairage artificiel,
  • Tapis chauffant,
  • Température de germination entre 21 °C et 25 °C,
  • Température de croissance entre 20 °C et 22 °C le jour et 15 °C la nuit,
  • Arrosage modéré, terre toujours humide, mais non détrempée,
  • Aération, éviter le surpeuplement et l'entassement,
  • Identifier les semis,
  • Amour, patience et persévérance.

Acclimater les semis intérieurs

Sortir les semis pour les acclimater aux conditions extérieures
Sortir les semis au jardin pour les endurcir

Lorsque la température extérieure se réchauffe, il est temps d'endurcir les semis à l'extérieur avant de les planter. Cette étape est très importante pour la survie de vos plants, car ils sont acclimatés au confort de votre foyer. Il faut les rendre forts en augmentant graduellement leur résistance aux intempéries extérieures. Environ 2 semaines avant la plantation à l'extérieur, sortez vos semis. Privilégiez l'ombre et les jours nuageux. Évitez les jours de pluie, venteux et le soleil brûlant du midi. Faites-le progressivement de 30 minutes à 1 heure au début à une demi-journée par la suite. Mais attention, ne les oubliez pas dehors!

Quand planter les semis au jardin?

Suivez les dates de transplantation du calendrier des semis. Restez vigilants, le printemps et le début de l'été peuvent être imprévisibles, ne plantez pas vos semis avant les dates indiquées, car les risques de gel se font plus tardifs. Quand vous transplantez, veillez à déranger les racines le moins possible et informez-vous de la profondeur et de la distance entre les plants.

Quand sommes-nous à l'abri du gel au Québec 

Pour les semis de sol chaud, nous suggérons de choisir une date où il y a très peu de risques de gel, selon la région du Québec que vous habitez et où le sol sera assez réchauffé pour que vos semis réussissent à l'extérieur. Voici les dates recommandées au Québec : 

  • 25 mai (Montréal et les environs, Laval),
  • 5 juin (Drummondville),
  • 5 juin (Gatineau),
  • 5 juin (Trois-Rivières),
  • 10 juin (St-Hyacinthe),
  • 10 juin (Sherbrooke),
  • 10 juin (Québec et les environs),
  • 10 juin (Matane),
  • 20 juin (Chicoutimi),
  • 25 juin (Gaspé),
  • 1er juillet (Senneterre),
  • 1er juillet (Amos et La Sarre), sachez qu’il y a risque de gel même en juillet dans votre région, soyez toujours prêt à protéger vos plantations.

Ces dates sont à titre d'information, nous vous invitons à faire vos propres vérifications dans votre région. Les changements climatiques apportent des changements rapides d'année en année, veillez à valider cette information chaque année.

La transplantation des semis d'intérieur au jardin potager
La transplantation des semis d'intérieur au jardin potager. Photo Eszter Miller

Des mots d'encouragement pour terminer : 

Si tu veux être heureux une heure, bois un verre;

Si tu veux être heureux un jour marie-toi;

Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier

Proverbe chinois.

Vous en savez maintenant plus sur les semis et la planification du jardin. Trouvez plus d'information sur le jardinage écologique dans les articles ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique. 

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.