La pointe. C'est quoi ?

La pointe de consommation énergétique, c’est la période où la demande en électricité est la plus élevée. Au Québec, on parle en moyenne de trois semaines par année, principalement entre 6 et 9 heures, et entre 16 et 20 heures lors des grands froids hivernaux. Et, comme l'énergie électrique n'est que rarement stockée, la production d'hydroélectricité, couplée aux achats effectués auprès des partenaires québécois de production (éolienne, biomasse, etc.), ne suffit généralement pas lors de ces périodes critiques.

Et les enjeux liés à la pointe énergétique sont de taille :

  1. Des achats d’électricité effectués à l’étranger à des coûts faramineux. Principalement à l’Ontario et aux États-Unis, où les principales sources d'électricité sont le charbon et le nucléaire. En 2004, Hydro-Québec avait dû acheter pour près de 30 millions $ en électricité en provenance de l’étranger afin de répondre à la pointe (La Presse, 2009).
  2. De nouveaux barrages à construire. Le Distributeur est confronté à des surplus d’électricité pratiquement à l’année longue, sauf en période de pointe. La seule raison de construire de nouveaux barrages est de pouvoir répondre à cette demande en puissance à cette période précise sans devoir importer de l’électricité, à fort coût.

Il est donc crucial de trouver des moyens de limiter la demande lors de cette pointe. C'est par ailleurs l'une des grandes missions d'Écohabitation: réduire la consommation des bâtiments, pour réduire les besoins en période de pointe. L'un de nos grands projets en cours (coupler un véhicule électrique avec une maison Net Zéro) devrait permettre de réduire cette demande en période de pointe, en utilisant l'électricité stockée dans la batterie du véhicule électique!

© Kari Shea, Unsplash

Les solutions pour une réduction des besoins énergétiques en période de pointe

Parmi les solutions (en habitation), la meilleure est évidemment de réduire notre consommation. Ensuite, on opte pour des bâtiments et appareils plus performants. Se chauffer grâce à la biénergie, couplée avec la biomasse aux granulés de bois est également une excellente idée. Vous pouvez même passer d’une chaudière au mazout… à une chaudière à granules !

Et la biénergie, possible entre autres grâce au Tarif DT d’Hydro-Québec, aura sous peu de nouvelles alliées tarifaires intéressantes pour lutter contre la demande élevée à la pointe : l’option de crédit hivernal et le tarif Flex D.

© Diego PH, Unsplash

L’option de crédit hivernal et le tarif Flex D d’Hydro-Québec

Ces offres, qui s’appliqueront à compter de l’hiver 2019-2020, permettront aux clients d'hydro-Québec de réaliser des économies lorsqu’ils réduiront leur consommation d’électricité en période de pointe. Ainsi, la société d’État récompensera les clients qui, sur une base volontaire, participent à diminuer les besoins en électricité à des moments où la demande est élevée.

Quelques explications des nouveaux tarifs (tirées du portail d’HQ) :

Tarif Flex D 

Le tarif Flex D s’adresse aux clients au tarif D (tarif de base) qui ont la capacité de déplacer la consommation d’électricité non essentielle pour eux en dehors des périodes de pointe, ou encore de diminuer leur consommation à la demande d’Hydro-Québec.

En hiver :

  • En dehors des événements de pointe critique, le prix de l’électricité est moins élevé que celui du tarif de base (4,28 ¢/kWh sous la barre des 40 kWh, puis 7,36 ¢/kWh);
  • Pendant les événements de pointe critique, l’électricité est facturée à un prix élevé (50 ¢/kWh). Il faut alors déplacer la consommation qui n’est pas essentielle ou limiter la consommation pour minimiser les coûts.

Le reste de l’année, le prix du tarif D (tarif de base) s’applique.

Option de crédit hivernal

Le crédit hivernal est une option qui s’ajoute au tarif de base (tarif D), et qui permet aux clients de recevoir un crédit s’ils réduisent leur consommation d’électricité pendant les événement de pointe critique : vous recevez un crédit (50 ¢ par kWh non consommé, ou « effacé » par rapport à la consommation habituelle) si vous consommez moins d’électricité que ce que vous auriez consommé en temps normal. Cette option ne comporte aucun risque, car la facture ne peut que diminuer. Plus les efforts sont importants, plus il y a possibilité d’économiser !

Par exemple, si pendant un événement de pointe critique, vous consommez 13 kWh de moins que votre consommation normale aux mêmes heures, un crédit de 6,50 $ sera appliqué sur votre prochaine facture. 

© Clint Pattersion, Unsplash

Astuces

Dans les périodes de grands froids, si vous voulez profiter au mieux de la biénergie, du crédit hivernal ou du tarif Flex D, évitez d’utiliser en priorité les grands consommateurs, soit :

  • Les systèmes de chauffage électriques non connectés au système de chauffage central (garage, convecteurs, foyers électriques, plinthes d’appoint, etc.)
  • La sécheuse
  • Le lave-vaisselle
  • Et tout autre appareil électrique non nécessaire… on fait la chasse à la consommation électrique !

De l’aide financière pour installer ou remplacer un système de chauffage

Dans le cadre de la construction d'une nouvelle maison, de la modification d'un système existant ou encore pour remplacer vos systèmes à combustibles fossiles désuets et polluants, diverses aides financières sont disponibles

PROGRAMME

DESCRIPTION DE L’AIDE 

Novoclimat

Aide financière lors de la construction d'une maison neuve à haute performance énergétique. Chauffage admissible : électricité, gaz naturel, biomasse ou combinaison. 

Chauffez Vert

Aide financière pour remplacer vos systèmes à combustibles fossiles par des systèmes alimentés à l’électricité ou par d’autres énergies renouvelables. 

*Déploiement progressif
Dans le but d’assurer un accompagnement optimal de la clientèle et de favoriser le succès des nouvelles offres tarifaires, celles-ci seront déployées de façon graduelle. Pour l’hiver 2019-2020, le déploiement sera limité à un maximum de 18 000 clients résidentiels et agricoles.