Écohabitation est fan du bois: renouvelable et naturel, il séquestre du carbone et sa faible énergie grise en fait le candidat idéal pour des bâtiments zéro carbone. De plus, ses applications sont multiples et l'industrie développe régulièrement de nouveaux procédés qui en repoussent les limites: le bois lamellé-croisé (CLT), le panneau de bois laminé à chevilles (Dowel Laminated Timber) et le panneau massif en contreplaqué (Mass Plywood Panel) figurent parmi les options de structures pour de grands bâtiments ; le panneau de contreventement rigide en fibre de bois et le panneau rigide pare-pluie embouveté en fibre de bois font leur place sur le marché des isolants ; des techniques comme le bois traité ou le bois carbonisé permettent de réduire son entretien lorsqu'utilisé en revêtement extérieur.

C'est justement d'un nouveau produit de bois dont nous vous parlons aujourd'hui.

Bois Accoya, Résidence Wayzata, Minnesota © Accsys Technologies

Le bois acétylé, c’est quoi ?

Le bois acétylé a subi un traitement chimique non toxique pour atteindre une excellente durabilité.

Traiter le bois avec de l’acétyle, c’est simplement le soumettre à l'action du vinaigre, ce qui empêche les cellules d’absorber de l’eau. Le bois devient ainsi très dur… et très durable. L'acétylation du bois se fait un peu sur le principe des cornichons: l'image de la marinade est très simpliste (la chimie est bien sûr plus complexe), mais parlante.

Le processus d'acétylation cible deux éléments différents déjà contenus dans le bois: les molécules d’hydroxyle et d’acétyle. Les groupes chimiques hydroxyles libres absorbent et libèrent facilement l’eau; ce sont eux qui font gonfler et rétrécir le bois lorsque les températures et l’humidité montent et descendent. Les groupes acétyles, également présents naturellement dans le bois, sont plus stables et ne se lient pas à l'eau.

Le processus d'acétylation remplace ainsi les hydroxyles libres par des éléments acétyles. Le bois dont la structure a été modifiée (il contient maintenant un niveau plus élevé de molécules d'acétyle), réagit alors beaucoup moins à l'humidité que du bois traditionnel, non traité. Son cycle de contraction/gonflement en est amélioré de plus de 75 % ! En bref, le processus modifie le bois à son niveau moléculaire en augmentant les composés naturels déjà trouvés dans le bois.

Rien n'est ajouté au bois qui n'est pas déjà naturellement présent.

La modification (non toxique) rend également le bois méconnaissable en tant que source de nourriture, le protégeant ainsi contre la pourriture, la décomposition et les insectes.

Bois Accoya, résistant à la pourriture, à la décomposition et à l'eau. Parfait pour l'extérieur © Accsys Technologies

Comment est fait le processus d’acétylation?

Alors, comment le bois est-il acétylé ? Tout d'abord, les arbres sont récoltés en provenance de forêts certifiées FSC. Le bois est scié en planches et soigneusement séché pour qu’il atteigne une faible teneur en humidité. Le bois séché est ensuite exposé à l'anhydride acétique, un produit chimique qui est semblable à du vinaigre, sans eau. Le produit chimique réagit avec la molécule de bois en le transformant en un matériau qui ne pourrira pas. Le sous-produit de la réaction chimique est aussi inoffensif que du vinaigre.

Avant que le bois acétylé ne soit mis en vente, il passe par un processus de contrôle de qualité qui assure la complète modification du bois, jusqu’à son noyau. Car, comme le processus d'acétylation modifie le bois dans son ensemble, de la couche supérieure jusqu'à son noyau, il peut ainsi être coupé, scié ou exposé d'une autre manière sans nécessiter de scellement ou autre protection!

Chaque lot qui passe le test est mis en vente avec une garantie contre la pourriture et pour une excellente résistance et stabilité dimensionnelle.

Pourquoi ce bois acétylé est-il si révolutionnaire?

Conserve les qualités structurales et esthétiques du bois

Le procédé d'acétylation ne compromet pas la beauté naturelle du bois, ni sa solidité. Même, il améliore sa dureté. Son très bon rapport solidité / poids le rendent adapté pour des applications demandantes.

Durable, résistant à l’humidité, aux insectes et à la pourriture

Il faut rappeler que le principal ennemi du bois est l’eau. Les traitements de surface, comme l'huile, le vernis, la peinture ou la teinture finissent toujours par s'abîmer sous l'action du soleil ou de l'eau. Mal traité ou mal entretenu, le bois est souvent pénétré d’eau et se pose toute une série de problèmes:  il fend, gonfle, rétrécit devient la proie de nuisibles…

Or, le traitement acétyle agit sur la structure moléculaire du bois dans toute son épaisseur et sur le très long terme (toute sa durée de vie en fait). Ainsi, le bois acétylé est durable et résistant à l’humidité. De plus, il est virtuellement à l'épreuve des insectes et de la pourriture, car ses fibres sont indigestes pour un grand nombre d'insectes, incluant les termites. Bref, sa vulnérabilité face à la faune est grandement réduite.

Réduit l'entretien

L'application de produits protecteurs chimiques n'est pas requise lorsque le bois est coupé ou plané.

De plus, la stabilité améliorée du bois permet de faciliter et de faire durer au moins deux fois plus longtemps le produit appliqué (vernis, huile, peinture...). De plus, il demande moins de préparation et de sablage.

Traitement sans produits toxiques

Les bois traités que l'on trouve dans les quincailleries subissent un traitement sous-pression au cuivre alcalin quaternaire (CAQ), au cuivre d’azole (CA-B) ou aux biocides, qui peuvent s’infiltrer et persister dans l’environnement. Contrairement à ces derniers, le bois acétylé ne contient pas de cuivre. L’acétylation du bois supprime le problème à la source, sans l’utilisation de produits toxiques! Car, tout comme le chlorure de sodium est en réalité du sel, et que le monoxyde de dihydrogène est… de l’eau, il ne faut pas se laisser impressionner par le nom. L'acétyle est non toxique, totalement inoffensif. Le bois acétylé est donc sain.

Versatile et multifonctionnel

Avec l'acétylation, le rétrécissement et le gonflement du bois sont réduits de 75 %. Le bois acétylé devient tellement stable sur le plan dimensionnel qu’il est parfait pour toutes les applications pour la construction d’un bâtiment: structure, portes, planchers, comptoirs, revêtements, galeries, patios… Même pour les cadrages de fenêtres! Il peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, dans tous les climats!

Dans l'un des tests de durabilité effectués sur les bois acétylés, une pièce a été immergée dans des canaux aux Pays-Bas, et lorsqu’elle a été ressortie, 13 ans plus tard, les dommages occasionnés par les rayons UV et la dégradation biologique étaient minimes!

Le bois acétylé est également entièrement recyclable, et comme le processus d’acétylation modifie le bois au niveau moléculaire, le bois ne présente aucune incohérence de profil ou de performance. L'acétylation est irréversible, il n'y a donc aucun risque de lessivage ou de perte.

Bois Accoya, résistant à la pourriture, à la décomposition et à l'eau. Parfait pour la salle de bain © Accsys Technologies
Utilisation extérieure © Accsys Technologies

Certifications

La certification Cradle to Cradle

Certains types de bois acétylés ont été certifiés Cradle to Cradle Gold. Gérée par l'Institut d'innovation des produits Cradle to Cradle, cette certification à attributs multiples examine les produits dans cinq catégories:

  • Matériaux sains
  • Réutilisation
  • Énergies renouvelables et gestion du carbone;
  • Gestion de l'eau
  • Équité sociale

Les produits sont certifiés à l'un des cinq niveaux (basique, bronze, argent, or ou platine) dans chacune des cinq catégories. La note la plus basse parmi ces cinq catégories dicte le niveau de certification final.

LEED V4

Le bois acétylé permet aux architectes et aux concepteurs d’obtenir plusieurs points d’obtention de crédits dans le cadre du programme de certification LEED v4.

Le produit détient aussi les certifications The Future Build, Nordic Ecolabel & Google Portico.

Bois Accoya, très résistant et très durable. Parfait pour les revêtements (int. et ext.) © Nude food Cafe, Jersey, Accsys Technologies

Des inconvénients?

Malgré sa popularité en Asie, en Europe et en Nouvelle-Zélande, le produit tarde à envahir le marché nord-américain. Jusqu’à aujourd’hui, pas de manufacturier avait tenté l'aventure: pour l'utiliser chez nous. Il devait donc être importé, avec des coûts environnementaux (et économiques) importants: le prix à l’achat démarre à 6.50 $ le pied linéaire. Ainsi, même si ce bois semble être un produit vraiment intéressant, offrant une belle alternative aux produits peu durables à fort impact environnemental, la question économique faisait jusqu’alors contrepoids.

Et pourquoi un manque en Amérique du Nord? Car bien que la technologie existe et ait fait ses preuves depuis les années 20 (elle est testée et étudiée depuis plus de 90 ans), le procédé est facile à réaliser à petite échelle, mais devient complexe à grande échelle!

Le produit n’est devenu commercialement viable que depuis peu... Voilà pourquoi on vous en parle aujourd'hui: la compagnie Eastman Chemicals Company a tenté le coup ici en Amérique il y a quelques années. Victime du succès, la demande devient vite trop forte pour l’offre et l’entreprise est alors confrontée à deux choix: construire une usine plus grande, ou mettre fin à ses activités. L’activité prendra ainsi fin presque aussi vite qu’elle a commencé: l'entreprise a cessé d'exploiter son brevet en 2014.

Il faudra attendre trois ans plus tard, en 2019, pour que l’entreprise Accsys Technologies reprenne les rênes et redéveloppe cette filière très prometteuse avec le bois Accoya®. À notre connaissance, la compagnie est aujourd’hui la seule à offrir se produit en Amérique du Nord!

Bois Accoya®, très résistant et très durable. Parfait pour les revêtements (int. et ext.) © Cabin by the Sea, Norvège, Accsys Technologies

Se procurer du bois acétylé

Le bois Accoya®, de Accsys Technolgies, offre une garantie de 25 ans contre la pourriture (si le bois est posé dans le sol) et de 50 ans pour du bois hors-sol (et ce, même s’il est exposé en continu à de l’eau douce). Pour s’en procurer, il faut pour le moment contacter Upper Canada Forest Products – à Toronto.

En espérant que le produit se retrouvera sous peu plus facilement dans les quincailleries québécoises! À suivre…

Sources