Les moisissures sont les symptômes de problèmes sous-jacents: des infiltrations d'eau ou un défaut de ventilation qui provoquent une accumulation d'humidité ou de la condensation... Si on les repère visuellement dans la maison, il faut le prendre comme une alerte pour rétablir la défaillance de l'élément concerné.

Repérer les moisissures

Comment voir les moisissures? Elles sont parfois évidentes: on les distingue par les cernes et taches foncées (tache noire, verte, marron, orange, jaune ou blanche) qu’elles forment sur les murs, les plafonds, dans les conduits, l’entretoit, le vide sanitaire et à leur apparence poudreuse, mousseuse… On peut aussi les repérer à l’odeur de moisi ou de terre qu’elles dégagent.

Mais il existe plus de 100 000 sortes de moisissures (Aspergillus, Penicillum. Memnoniella, Cladosporum, Fusarium, Altnernaria…). Certains types ne sont pas visibles à l'oeil nu. Selon la sorte, elles peuvent se développer dans la maison et coloniser des matières organiques très différentes — bois, plâtre, papier, tissus, climatiseurs, mobilier, tapis, plantes, aliments… et même les conduits de ventilation et de climatisation. Elles peuvent aussi se loger dans vos murs ou au-dessus des faux-plafonds à votre insu.

Nous avons déjà parlé de la mérule pleureuse, la Serpula incrassata, un champignon particulier qui s’attaque à la structure d'une maison à une vitesse déconcertante, jusqu’à ce qu’elle se décompose. Mais tous les champignons ne sont pas aussi néfastes. 

Nocivité, dangerosité: les 3 catégories de spores de moisissures

Et ce n’est pas tant le champignon qui est nocif, mais les spores qu’il dégage. On peut distinguer les spores de moisissures en 3 catégories:

  1. Allergènes: peuvent impacter les gens souffrant d’allergies ou d’asthme. 20 à 30 % de la population y sont sensibles.
  2. Pathogènes: peuvent provoquer des infections et maladies, surtout chez les personnes au système immunitaire défaillant, les enfants en bas âges et les personnes âgées.
  3. Toxiques: peuvent produire des mycotoxines, des agents dangereux pour tous et auxquels on peut s’exposer par ingestion, contact cutané ou inhalation.

Si leur concentration est élevée, les spores peuvent causer de l’irritation, des symptômes s’apparentant à des rhumes chroniques, de l’asthme et des maladies de l’appareil respiratoire. Attention, les jeunes enfants et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables.

Recommandations pour traiter les moisissures

Bonne nouvelle: selon le CDC (Center for Disease Control and Prevention), toutes les moisissures peuvent être traitées de la même façon ! Autre bonne nouvelle: il n’est généralement pas nécessaire de mesurer la concentration dans l’air de la maison ou de faire analyser les surfaces.

Trouver la moisissure avec les yeux et la nettoyer est normalement suffisant. Les laboratoires accrédités seront utiles dans le cas où, par exemple, on sent une odeur de terre ou d’humidité, mais qu'on ne peut réaliser une inspection visuelle.

Comment éviter que les moisissures se forment dans votre maison?

Lire la suite