On rénove bien plus qu’on ne construit dans la province: plus de 14 milliards de dollars investis en 2018! Et la tendance ne va aller qu'en s'accentuant, du fait du vieillissement du parc d’immeubles résidentiels québécois. Écohabitation le voit au quotidien: les particuliers qui nous sollicitent pour leurs rénovations sont légion dans notre service de questions - réponses en ligne.

Bonne nouvelle: 82 % des propriétaires québécois qui comptent effectuer des rénovations ont l’intention d’opter pour des solutions écologiques (Sondage Crop pour La Presse réalisé en 2010). Pour tous ceux-là, le tout nouveau Guide des rénovations d'Écohabitation tombe à pic. Par la densité, la rigueur et la précision de ses conseils, ce guide devrait devenir la référence numéro 1 des rénovateurs soucieux de leur impact environnemental.

À chaque projet de réno, ses conseils

Le guide présente les meilleures pratiques de rénovation verte par projet.

Cuisine

D’abord un espace où de grandes quantités d’eau et d’énergie sont consommées. En plus, les caissons en aggloméré des armoires peuvent libérer des quantités importantes de formaldéhyde, un gaz irritant et cancérogène libéré par les colles. Il faut donc prévoir un espace de vie fonctionnel, économique en ressources, en eau et en énergie, rénové au moyen de matières non nuisibles à la santé et qui facilite leurs comportements écologiques.

Salle de bain

Même s’il s’agit d’une petite pièce, la rénovation verte de la salle de bain réduira de manière significative votre impact sur l’environnement : 65 % de l’eau que vous consommez à la maison provient de cette pièce ! Y installer des équipements à faible consommation est donc très judicieux et avantageux. Les planchers, les armoires et les meubles-lavabo contenant de l’urée-formol peuvent émettre des quantités importantes de formaldéhyde. Osez choisir des matériaux écologiques originaux.

Chambre, séjour

Les pièces où vous passez le plus de temps! Et les matériaux qui y sont utilisés – revêtements, peinture, boiseries et meubles – peuvent émettre des polluants chimiques innombrables, provenir de sources non renouvelables ou de forêts mal gérées ou encore cacher une forte énergie grise. En adoptant certains gestes clés, vous serez en mesure de limiter votre impact tout en assurant un environnement sain à votre famille.

 

Sous-sol

Quoiqu’il offre un éventail intéressant de possibilités, le sous-sol constitue un espace propice aux moisissures et peut devenir une source importante de polluants. Sa rénovation présente donc une belle occasion d’améliorer la qualité de l’air, de réduire les taux d’humidité, et de limiter les risques de dégâts d’eau et ceux liés au radon, aux composés organiques volatils et à d’autres toxines néfastes pour la santé.

 

Revêtement extérieur

Neuf gestes incontournables pour refaire ses parements extérieurs en portant une attention à la gestion des déchets de chantier, au choix des matériaux, à la finition autour des ouvertures, à l’étanchéité, et même à l’éclairage.

 

 

Accéder au Guide des rénovations

Rénover: un choix qui allège votre empreinte carbone

Réduire l'empreinte carbone des bâtiments devient une préoccupation grandissante dans le contexte des changements climatiques. En rénovant plutôt qu’en construisant, nous détournons des milliers de tonnes de déchets des sites d’enfouissement, nous évitons l’érosion et les effets néfastes sur les milieux naturels. Tout ceci peut se calculer sous forme d’énergie grise, ou intrinsèque, soit l’énergie attribuable à l’extraction des ressources nécessaires à sa fabrication, au transport de ses matériaux et produits, à son utilisation et à sa destruction. Elle représente aussi l’énergie utilisée au fil du temps pour maintenir, réparer, remplacer les matériaux ou systèmes qui le composent.

Il est possible de réduire cette énergie intrinsèque en sélectionnant des matériaux biosourcés, peu transformés, locaux, en utilisant des processus de conception et de construction efficaces, et en optant pour des technologies performantes.

En effet, dans l’ensemble, les matériaux utilisés font une différence pour l’environnement et les avantages tirés de la rénovation d’un bâtiment peuvent être réduits ou annulés en fonction du type et de la quantité de matériaux sélectionnés. En d’autres termes, la construction ou la rénovation verte est aussi verte que les matériaux utilisés et utiliser des matériaux à l’énergie grise très élevée lors de la rénovation peut réduire à néant les avantages carbone. Les bâtiments rénovés avec moins d’intrants matériels ont également le potentiel de réaliser les meilleures économies de carbone à court terme.

Et les rénovations écoénergétiques?

Notez que les rénovations intérieures dont traite ce guide sont complémentaires aux rénovations écoénergétiques. Vous trouverez beaucoup d'informations sur ce sujet dans nos guides et conseils en ligne. Et si refaire sa cuisine ne donne pas droit à des subventions, améliorer l'étanchéité de sa maison, si! Grâce à Rénoclimat, un programme gouvernemental offert depuis 2007, les propriétaires obtiennent une aide financière pour leurs travaux et en moyenne 20 % d'économies d'énergie sur leurs frais de chauffage, une fois leurs travaux de rénovation terminés. Nous vous conseillons fortement de contacter un conseiller évaluateur Rénoclimat avant d’entamer vos travaux.

Guide accessible aux membres d'Écohabitation

Écohabitation compte près de 500 membres actifs! En plus de soutenir l’organisme (à but non lucratif), ils profitent de rabais et de prix avantageux sur les formations... et ont accès aux publications qui leur sont exclusives. Il y a deux niveaux: membre particulier et professionnel. Le guide des rénovations est accessible aux deux! Vous êtes déjà Membre?

Téléchargez votre guide

Sinon, devenez-le en quelques clics.