Cuisine: les incontournables et les choix à proscrire selon Écohabitat @pixabay

Rénovations: les incontournables et les choix à proscrire selon Écohabitation

Profitez-en pour prendre une voie simple, plus saine, plus écolo, qui limitera votre impact sur l’environnement tout en augmentant la valeur de votre habitation

Écohabitation 9 octobre 2017 15:05

Peu importe les choix que vous ferez lors des rénovations des pièces de votre habitation, voici une liste de ce qu’il faut et ne faut pas faire, et ce à quoi il faut porter attention, peu importe votre situation!

Les produits proscrits au sol

  • STRATIFIÉ (LAMINÉ) : Mieux connu sous le nom de "plancher flottant", ce genre de plancher n’est pas durable, émet des composés organiques volatils (COV) et n’est pas recyclable.
  • MOQUETTE : Souvent faite de produits pétroliers ou de fibres synthétiques non biodégradables, elle contient généralement de nombreuses substances chimiques toxiques – teintures, liants, agents anti taches, adhésifs et produits ignifuges. Moins durable que les autres revêtements, la moquette émet des composés organiques volatils (COV), n’est pas recyclable, retient la poussière et les allergènes et favorise la prolifération de microbes.
    En Amérique du Nord, environ 4,4 milliards de livres de moquette se retrouvent chaque année dans les sites d’enfouissement.
    (N.B. On parle bien ici de moquette mur à mur, posée au sol. Les petites carpettes et tapis amovibles ne sont pas proscrits). 
  • VINYLE (PVC) : Le Polychlorure de vinyle (PVC) est le plus répandu dans l’industrie de la construction et constitue l’ingrédient principal de nombreux revêtements de sol. Peu coûteux, il est très versatile et plusieurs l’adoptent, mais il présente une très forte énergie grise, est polluant, toxique et est difficilement recyclable.

Pour les sous-sol

  • DANS LES SOUS-SOL, PAS DE PLANCHERS EN MATIÈRE ORGANIQUE : Un sous-sol présente des risques d’inondations et de plus hauts taux d’humidité. La matière organique (bambou, bois, liège, linoléum) étant plus sensible à l’eau, aucune ne doit être posée sur un plancher de béton sans pare-vapeur de polyéthylène.

    Vous pouvez poser un plancher en matière organique à condition qu’il soit installé sur un pare-vapeur avec scellement au mur. Cela limitera les risques de moisissures.

Les produits proscrits au mur

  • PAPIER PEINT : Imprimé, de vinyle, de matières naturelles ou de spécialité, le papier peint s’applique aux surfaces à l’aide de colle. De plus, il favorise la croissance de moisissures, n’est pas recyclable et non durable.
  • PEINTURES ALKYDES (À L'HUILE) : Émettent beaucoup de polluants lors de la production, de l’extraction et de l’application, ont une forte énergie grise et ne sont pas biodégradables.
  • EPOXY : Bien que durables, les coulis pour céramique à base d'époxy sont toxiques lors de leur application. Certains fournisseurs offrent des produits moins polluants. Il est très important de bien ventiler pendant l’application pour évacuer les vapeurs toxiques. Si possible, favorisez les coulis cimentaires. 

Aucun bois tropical

  • BOIS TROPICAL : L’exploitation de ces essences contribue à la déforestation de la forêt tropicale. Les impacts sur la biodiversité sont majeurs et irréversibles. L’esthétique du bois tropical peut-être très bien reproduite grâce à des teintures à base d’essences domestiques, torréfiées si nécessaire.
    SAUF, si vous trouvez des matériaux - armoires, planchers, lattes ou autres - recyclés en bois tropicaux. Cela est même préférable à l’achat de produits en bois local neuf.

Qualité de l'air

  • HOTTE DE CUISINE QUI ÉVACUE L'AIR VERS L’EXTÉRIEUR : Une cuisine génère environ 200 livres de vapeur de graisses de fumée et d’humidité par année. Un système de ventilation est donc absolument nécessaire. Pourquoi vers l’extérieur? Pour éviter que l’humidité et les produits toxiques stagnent dans la maison. Cela préviendra également la formation de moisissures et vos armoires et revêtements seront préservés plus longtemps.

Le Code du Bâtiment demande un débit d’air minimum de 2,83 m3/min (100 CFM ou pi3/min). Veillez également à ce qu’elle soit silencieuse (maximum de 2 sones*) et que la roue de ventilateur ainsi que le filtre soient faciles à retirer pour en faire l’entretien. 
* Le niveau de bruit des ventilateurs est exprimé en sones. Plus le sone est élevé, plus le niveau de bruit est grand. L’importance d’un ventilateur silencieux tient du fait que s’il est bruyant, les gens n’auront pas tendance à l’utiliser.

  • UN VENTILATEUR DE SALLE DE BAIN QUI ÉVACUE VERS L’EXTÉRIEUR : Une salle de bain génère beaucoup d’humidité par année et des taux élevés de toxines. Il est indispensable que l’air soit évacué directement à l’extérieur de la maison, pour éviter que l’humidité et les produits toxiques stagnent dans la pièce. Cela préviendra également la formation de moisissures et vos armoires et revêtements seront préservés plus longtemps.

Le Code du Bâtiment exige un débit d’air minimum de 1,42 m3/min (50 CFM ou pi3/min). Il faut aussi voir à ce que le ventilateur soit le plus silencieux possible (moins de 4 sones) et que la roue du ventilateur ainsi que le filtre soient faciles à retirer pour en faire l’entretien.

  • FOYER OUVERT : Compte tenu de leur faible efficacité (entre 10 et 15 %) et de leur forte émission de polluants à l’intérieur de la maison, les foyers ouverts sont à éviter.

Si vous désirez installer un foyer, celui-ci doit être raccordé, certifié par l’EPA ou conforme aux exigences de la norme CSA b-415. De même, un dispositif de contrôle du monoxyde de carbone (CO) doit être installé à chaque étage.

Économies d'eau

Pour la cuisine et la salle de bains

  • ROBINETTERIE EFFICACE: Une des premières mesures à prendre est d’installer des robinets à faible débit (maximum de 9,5 litres à la minute). On peut également leur ajouter un mousseur hydroéconomique (ou aérateur), qui réduit le débit de l’eau, mais maintient le confort.

Un robinet qui laisse couler une goutte par seconde gaspillera 9 000 litres d'eau par année, soit suffisamment d'eau pour 160 cycles de lave-vaisselle automatique complets.

Pour la salle de bains

  • TOILETTE À DÉBIT DE PLUS DE 6 LITRES : Puisqu’il s’agit de l’élément dans la maison qui utilise le plus d’eau annuellement, la toilette doit consommer un maximum de 6 litres d’eau par chasse, idéalement moins. 
  • BAIGNOIRE DE TAILLE RAISONNABLE : Puisqu’il s’agit d’un élément qui consomme beaucoup d’eau, nous conseillons d’installer une baignoire de taille raisonnable pouvant accueillir qu'une seule personne à la fois. EXCEPTION : Pour des raisons médicales, les bains thérapeutiques, les bains avec jets et autres fonctionnalités sont acceptés.
  • UNE SEULE POMME DE DOUCHE PAR DOUCHE.  Même si elles sont à faible débit, un nombre élevé de pommes de douche, doublera, triplera et plus, la quantité d’eau consommée dans la salle de bain. Les multiples jets type « massage » sont donc proscrits par Écohabitation.

Pour la cuisine

  • BROYEUR : Interdiction de broyer les aliments! En plus de demander une grande quantité d’eau et d’énergie, les résidus sont ainsi acheminés vers les égouts dont les eaux devront être traitées. Sans parler des matières en suspension telles que l’huile et la graisse qui compliquent le traitement des eaux usées.

Économies d'énergie

Durabilité

Pour le revêtement extérieur

  • CRÉATION D’UN VIDE D’AIR DERRIÈRE LE REVÊTEMENT : Il faut toujours laisser un espace d’air d’environ ¾ de pouces derrière le revêtement pour assurer la circulation de l’air et lui permettre de sécher après la pluie. Cela vaut aussi bien pour les murs que pour le toit.
    N'oubliez pas l'écran pare-pluie. Sans lui, il y a risque d’infiltrations d’eau et de vapeur d’eau, ce qui provoquerait la détérioration rapide du parement et des matériaux qu’il recouvre.

 

BESOIN D’ASSISTANCE? PENSEZ CONSEILS EN RÉNOVATION!

Vous planifiez des rénovations, mais ne savez pas par où commencer? Nos conseillers spécialisés en rénovation peuvent vous aider à planifier vos travaux, vous assister dans leur réalisation en plus de faciliter le processus de certification. Pour plus d’informations, consultez le service Conseils en rénovation.

 

Commentaires (0)

Rechercher...