Y

Isolation d'un sous-sol par l'intérieur et l'extérieur, j'utilise un pare-vapeur ou pas ?

yan st-pierre Publié: 26 octobre 2014 17:48Dernière modification: 6 octobre 2017 15:08

Je construis une nouvelle habitation ( plex). J'ai l'intention d'isoler le sous-sol par l'intérieur et par l'extérieur. La littérature est abondante sur le sujet. Dans un article, vous référez aux différentes coupes de murs du sous-sol produites par l'Agence de l'efficacité énergétique. Dans les exemples de l'Agence, il y a utilisation de pare-vapeur à l'intérieur du sous-sol, avant le gypse. Certaines compagnies ( par exemple Isolofoam) recommande l'utilisation d'un pare-vapeur avant la pose du gypse. La contradiction vient-elle de l'utilisation de différents produits ou de différentes marques? Est-ce-que l'utilisation du produit " isofoil" ( isolant polystyrène avec pare-vapeur intégré) utilise un procédé qui permet de "sortir l'humidité". Ou bien, peut importe le produit, il ne dois pas y avoir de pare-vapeur à l'intérieur des murs de sous-sol. je vous remercie

Réponses (4)

A
Anonyme 25 février 2016 14:11 Répondre

Bonjour,

Je suis un peu confus par votre recommandation ici, de ne pas appliquer de pare-vapeur sur les murs de fondation du sous-sol, alors que vous recommandez ailleurs, dans un autre article (http://www.ecohabitation.com/actualite/nouvelles/top-3-meilleures-pratiques-sol-climat-froid) d'appliquer de l'uréthane giclé sur les murs de fondation, en prenant soin d'indiquer entre parenthèses qu'il joue un rôle de pare-vapeur. Qu'en est-il?

Aussi, est-ce possible d'avoir les références des études que vous mentionnez et qui concluent toutes qu'un pare-vapeur à l'intérieur des murs au niveau d'un sous-sol empêche les matériaux de sécher, peu importe le produit utilisé.

Je suis très intéressé par votre réponse, car les informations sont en apparence contradictoires sur ce sujet, et pas seulement sur votre site.

Récemment, un article de La Presse (http://www.lapresse.ca/maison/renovation/201601/11/01-4938651-la-mousse-de-polyurethane-un-isolant-passe-partout.php) mentionnait un problème avec l'uréthane utilisé sur les murs de fondation. Voici la citation : "Dure et étanche, la mousse retient l'eau contre la fondation. L'humidité migre alors vers le haut et entraîne la pourriture des solives de plancher." Après avoir échangé un courriel avec l'auteur, qui est inspecteur en bâtiment, il m'a dit que la solution consiste à laisser les 30 premiers centimètres au bas du mur de fondation sans uréthane pour permettre l'évaporation.

Cette inquiétude et cette recommandation ne seraient pas fondée, toutefois, selon M. Perrier du Guide Perrier. Ma discussion avec M. Perrier faisait suite à la rencontre de plusieurs entreprises en isolation, dont certaines m'avaient montré des photos des dommages prétendument causés aux solives de rive par l'humidité qui avait migré vers le haut, en raison de l'application de l'uréthane sur les murs de fondation.

Comme je prévoyais appliquer de l'uréthane sur la face intérieur de l'ensemble de mes murs de fondation, je suis très intéressé à connaître qui a raison et qui a tort ou, à tout le moins, de connaître toutes les nuances dans ce débat.

Merci beaucoup!

A
Anonyme 11 février 2017 13:14 Répondre

Bonjour,
Je crois que ce dont il est question ici est plutôt de ne pas appliquer de pare-vapeur derrière le gypse, ce qui emprisonnerait la structure de bois entre le mur de béton et le pare vapeur, causant ainsi de la moisissure. À vérifier...

A
anonyme 31 mai 2017 15:44 Répondre

Bonjour,

Est-ce que le code du batiment du Québec impose de poser un pare-vapeur derrière le gype qui recouvrent les murs de fondation d'un sous-sol?

Merci

Rechercher...