Écohabitation vous a récemment présenté son bouche-trou préféré, le scellant Aerobarrier de Aéroseal. La pulvérisation de fines particules dans les maisons, qui, en s'agglomérant d'elles-mêmes dans les fissures et les bris, les scellent parfaitement. Des maisons entières peuvent ainsi être étanchéisées, et nous l’avons testé nous-même, dans nos nouveaux bureaux, à notre grande satisfaction. 

Outre sa performance dans les bâtiments neufs, le produit peut également être utilisé dans les bâtiments existants, où il offre des avantages intéressants au niveau de la transmission des bruits et des odeurs ! En effet, dans les immeubles multilogements, boucher les fuites d’air signifie aussi enrayer la propagation des odeurs et bruits, généralement désagréables, d’un logement à l’autre. Et même si rien ne remplace des systèmes de ventilation performants, finies les effluves de cigarette et de gras de cuisson indésirables...

Pour en démontrer la pertinence, la compagnie Aéroseal a effectué un projet pilote avec l’Office Municipale d’Habitation de Rimouski, M. Mario Canuel, père du programme Novoclimat et Alain Hamel, de l’OMH Rimouski. Nous nous sommes entretenus avec Patrick Rouleau, directeur des ventes et marketing pour AeroSeal Global. 

Un exemple de certificat de réussite que vous obtiendrez avec la technologie © Aeroseal

« Dans ce premier procédé de segmentation d’appartements au sein d’un bâtiment au Québec, notre équipe a procédé au scellement d’une unité individuelle, de manière à la rendre plus performante, mais également de façon à éliminer les transferts d’odeurs entre les appartements. Avec un changement d’air à l’air initial de 12.07 CAH50 (917.0 CFM), l’appartement est passé à un taux final de 1,85 CAH50 (140.3 CFM) suite au procédé, pour 84.7 % de réduction des fuites. Imaginez les économies d’énergie… et la réduction des nuisances ! ».

Les tests ont ainsi démontré la théorie : il est facile de solutionner les problèmes d’odeurs et d’énergie qui existent dans les nouvelles constructions et les parcs immobiliers existants, tout comme les transferts de sons et les problèmes de pression. 

LE PRODUIT, AUSSI POUR LES CONDUITS

Selon ENERGY STAR, près de 30 % de l’air chauffé ne se rend pas aux espaces prévus en raison du manque d’étanchéité du réseau. Ceci impacte sur le confort, évidemment, mais également sur la performance du système. C'est pour palier à ces problématiques que la compagnie Aéroseal a inventé sa technique de scellement des conduits, il y a de ça plus de 20 ans.

Car s'il est de pratique courante d'assumer que puisque les conduits sont dans l'enveloppe, les pertes réalisées dans les conduits sont redistribuées dans la maison, ENERGY STAR mentionne pour sa part que toute énergie perdue dans les cloisons sera transférée vers l'extérieur, et donc perdue ! 

© Aeroseal, montage Écohabitation

Les fuites et fissures responsables de ces pertes sont aussi lieux d’infiltration pour les poussières et autres particules fines. Il y a donc des implications au niveau de la santé.  

Malheureusement, les conduits sont souvent dissimulés dans les murs, le plafond, les greniers, sous-sols ou vides sanitaires. Ce qui peut rendre la détection des fuites, et leur réparation, difficile. Si certaines pièces de votre maison sont plus difficiles à chauffer/climatiser que les autres, il se pourrait que ce soit dû à des problèmes de conduits. Tout comme pour la maison, l’Aerobarrier, cet acrylique liquide à base d’eau, pourrait sceller parfaitement vos conduits et réduire vos frais de chauffage. Comment ?

Patrick Rouleau : « Le réseau de conduits est d’abord pressurisé afin d’être testé et analysé. Lorsque les fuites sont trop importantes, un robot peut être envoyé afin de colmater les trous de grand diamètre, puis le procédé peut débuter. Le produit sous forme liquide est chauffé de manière à le transformer en aérosol. Projetées dans les conduits, les particules tenteront de s’échapper par les fuites, et s’accumuleront alors autour des fissures, pour finir par les obturer complètement. Ainsi colmatées, les particules peuvent résister à des pressions pouvant atteindre 2000 Pa ». 

Le produit, certifié GreenGuard Gold & UL181, est également très utile dans les multi-logements, où la chaleur (ou la climatisation) a de la diffifulté à se rendre dans les espaces communs, tels que les corridors, et où les odeurs de salle de bain peuvent se répandre dans des lieux non désirés.

Pour plus d’informations sur les économies, les procédés et l’expérience d’Écohabitation, lire la première partie du dossier.