Est-il possible d'installer un pare air lors d'une rénovation faite à partir de l'intérieur?

Mark 28 mars 2011 22:19

Si cela est rentable d'un point de vue énergétique quel matériel recommanderiez-vous? Je prévois ré-isoler progressivement les murs et plafonds d'un plain-pied des années 50 avec un revêtement extérieur en brique. J'hésite entre l'option polyuréthane à la grandeur et une combinaison d'isolant cellulosique, pare air et pare vapeur. Merci pour vos conseils

Réponses (1)

Écohabitation 8 avril 2011 12:45

Bonjour,

Selon notre compréhension de votre question, vous vous apprêtez à refaire l'isolation complète de votre maison selon les standards des nouvelles constructions, soit en incluant un pare-air et un pare-vapeur. Si tel est le cas, nous vous suggérons fortement de demander une soumission auprès d'un professionnel qualifié et d'appeler l'Agence de l'efficacité énergétique (AEÉ) pour demander un test d'infiltrométrie dans le cadre du programme Rénoclimat (voir cette question pour plus de détails).

Assurez-vous cependant de suivre ces quelques conseils pratiques lors de vos rénovations. Tout d'abord, d'un point de vue écologique et économique, il n'est pas conseillé d'appliquer du polyuréthane à cellules fermées (PU) giclé à la grandeur de la maison. En effet, cet isolant intègre des agents de gonflement qui ont un impact très important sur les changements climatiques, et il coûte plus cher que d'autres options d'isolation. Ainsi, votre seconde option d'appliquer de la cellulose, un isolant fait à partir de matières recyclées, serait effectivement un choix plus judicieux de ces points de vue. Pour en savoir davantage sur les différents types d'isolant offerts sur le marché, vous pouvez consulter le tableau des isolants dans le guide "Les Pages Vertes" téléchargeable gratuitement sur le site d'Écohabitation.

D'autre part, sachez que, pour rendre votre maison étanche, il est essentiel d'assurer la continuité de votre pare-air et du pare-vapeur. Il sera donc important de porter une attention particulière aux ouvertures de l'enveloppe thermique telles que les fenêtres, les jonctions avec les planchers, les prises, etc. (voir photo ci-bas)

Cela dit, si vous décidez de mettre du PU à cellules fermées giclé, du fait qu'il soit à la fois isolant et pare-vapeur, vous devrez en mettre partout afin de respectez cette logique. Vous pouvez par contre en appliquer le minimum requis et compléter le coefficient d'isolation recherché avec un isolant moins coûteux et plus écologique. Un professionnel pourra vous indiquer la démarche à suivre. 

Finalement, si vous optez pour l'option de poser un pare-air par l'intérieur, le guide de "La rénovation domiciliaire éconergétique" de l'Agence de l'efficacité énergétique (AEE) propose de le poser, après avoir retiré l'isolant existant du mur. Il faudra alors, toujours selon l'AEÉ, poser le pare-air dans chaque cavité murale et le sceller contre les montants, le plafond et le plancher.

Pour connaitre d'autres techniques de rénovation, consultez notre cahier de projet 1 "Améliorer les murs hors-sol d'une maison unifamiliale des années 1960 et 1970". Portez une attention particulière à la section sur les solives de rive puisque c'est une zone de déperdition thermique importante dans cette typologie de maison. La SCHL a également publié un document gratuit sur ce type d'habitation.

 

 

Le constructeur a pris le soin d'installer une boîte pare-vapeur qu'il a scellé avec du ruban adhésif pour assurer la continuité du pare-vapeur autour du boîtier électrique.

Crédit photo: A. Derghazarian

Rechercher...