Puis-je isoler ma maison par l’extérieur avec de l’uréthane s'il y a de la laine avec un pare-vapeur de papier kraft à l'intérieur ?

Patrick Bechard 22 septembre 2013 16:35

bonjour je voudrais réisoler par l'extérieur, forencer avec 2x3 + 1 une forence 1x3 par dessus le chetting et faire gicler 1,5 pouce d'uréthane. Voila que quelqu'un a semer le doute dans mon esprit. j'ai un bungalow 1971 avec mur 2x4,isoler avec de la laine et un pare vapeur papier coller sur la laine(se qui était commun pour l'époque). Mais est-ce que ce fameux par vapeur est assez efficace pour bloquer l'humidité? est ce que l'humidité vas rester emprisonner et condensé dans le mur a cause de l'étanchéité de l'uréthane?

Réponses (1)

Écohabitation 26 septembre 2013 15:21

Bonjour,

La présence d'un matériau pare-vapeur du côté extérieur de l'enveloppe peut être problématique en certaines circonstances : votre doute est donc fondé sur un enjeu réel. Par contre, le Code du bâtiment ne proscrit pas cette façon de faire. Ceci dit, le CNB 2005 exige qu'à Montréal l’isolant extérieur représente au moins 20 % de la résistance thermique de l’isolant intérieur, par exemple R-4 pour une laine R-20 (Maison du 21e siècle, voir lien plus bas).

Le polyuréthane (PU) est bien sûr à la fois pare-vapeur, pare-air et isolant, avec une valeur R d'environ 9 pour 1,5 pouce d'épaisseur. C'est à dire qu'en isolant et en bloquant les infiltrations d'air extérieur froid, le PU devrait éviter que les matériaux de la charpente refroidissent assez pour que l'humidité, s'il y en a, ne condense dans le mur.

L'humidité dans les murs

Généralement, dans les vieilles maisons peu étanches et dépourvues de pare-vapeur effiace, l'humidité qui parvient à s'infiltrer dans l'enveloppe s'échappe vers l'extérieur, prévenant ainsi l'apparition de problèmes. Bien sûr, ces maisons étaient pour ainsi dire des "passoires" très peu efficaces au plan énergétique.

Inversement, dans une construction récente avec un pare-vapeur de polyéthylène ou d'aluminium continu à l'intérieur, l'humidité n'atteint pas la charpente, ce qui prévient les problèmes à la source, en autant que le travail a été fait dans les règles de l'art, ce qui malheureusement n'est pas toujours le cas ! Dans l'éventualité d'une infiltration d'eau de pluie, un pare-vapeur de part et d'autre du mur pourrait empêcher les matériaux de sécher, d'où l'importance de faire tout le nécessaire pour prévenir les situations de ce genre.

Dans votre cas, la question est embêtante parce que l'efficacité du pare-vapeur déjà en place est incertaine. D'entrée de jeu, le papier kraft est plus perméable à la vapeur d'eau que le polyéthylène ou l'aluminium. Il est aussi possible que le papier ne soit pas continu : déchirures, perforations, joints non scellés entre les nattes peuvent tous laisser passer l'humidité dans le mur. Ces imperfections ne sont pas rares, d'autant plus considérant l'âge de la maison. D'un autre côté, de mutiples couches de peinture sur le gypse intérieur forment une barrière à la vapeur assez efficace...  Bref, impossible d'affirmer à distance si vous avez là un bon pare-vapeur ou pas.

Je vous invite à lire l'article suivant, qui aborde sous plusieurs angles le sujet qui vous intéresse : La Maison du 21e siècle. Les murs doivent-ils respirer ?

 

 

Rechercher...