Je cherche un compromis écologique pour un coulis de céramique. Est-ce que ça existe?

Lina Ringuet 20 mai 2011 09:16

Bonjour ! Je cherche un compromis écologique pour un coulis de céramique, est-ce que ça existe ? Sinon quels sont les comptoirs les plus écologiques et abordable... Merci !

Réponses (1)

Écohabitation 25 mai 2011 14:46

Bonjour,

La céramique est une option intéressante pour les comptoirs. Ci-dessous, on parle des différents produits disponibles pour la pose des carreaux ainsi que des autres revêtements de comptoir écologiques.

Comment poser des carreaux de céramique

Deux options s'offrent à vous lorsque vous faites poser de la céramique sur un comptoir: un coulis époxy ou un coulis à base de ciment de Portland suivi d'un scellant (il est possible que certains coulis ne requièrent pas l'ajout d'un scellant, suivez les indications du manufacturier).

Les coulis pour céramique à base d'époxy sont toxiques lors de leur application. Certains les préfèrent tout de même à cause de leur très grande résistance. Avec ce type de coulis, vous n'aurez pas de marge d'erreur. Le coulis à l'époxy une fois figé est extrêmement dur. La marque Mapei offre des produits moins polluants. Il demeure très important de bien ventiler pendant l'application de ces produits, car ils dégagent tous des vapeurs toxiques. Un bon truc pour utiliser moins de coulis; utiliser de plus grandes tuiles.

Il est plus facile d'utiliser un coulis de ciment de Portland, autrement dit un coulis "standard", suivi d'un scellant. Ces coulis contiennent du ciment, un additif aux polymères, parfois un colorant et de plus en plus fréquemment, des biocides, soit des agents pour retarder ou empêcher la prolifération des moisissures et bactéries. Les mélanges prêts à l'emploi contiennent presque assurément des biocides comme le formaldéhyde car les moisissures se développent plus facilement dans un environnement humide. De plus, les manufacturiers ne sont pas tenus d'indiquer la présence de ces composants sur l'étiquette. Nous recommandons d'opter pour un produit que vous mélangerez vous-même, la concentration en biocides sera plus faible. Il existe des coulis de ciment avec ou sans sable. Pour des joints de 1/8 de pouce ou plus on utilise un produit avec sable, alors qu'inversement on emploie un produit sans sable pour les joints très petits.

Comptoirs écologiques

Lorsque l'on choisit des matériaux, le mieux est souvent d'opter pour le produit le moins transformé possible. Ainsi, les matériaux naturels sont préférables à ceux contenant des colles ou des résines synthétiques.

Céramique

Très durable et n'émettant aucun COV, ce matériau contribue à une bonne qualité d'air.  Il est vrai toutefois que les joints compliquent son entretien. À noter, le processus de fabrication de la céramique requiert beaucoup d'énergie: préférez des tuiles à contenu recyclé.

Céramiques à contenu recyclé sur le marché québécois

Béton

Résistant et ne dégage aucun composés nocifs dans l'air. Vous pouvez vous procurez du béton contenant un haut pourcentage de verre recyclé. Ces comptoirs nécessitent un entretien annuel avec un scellant. Le désavantage du béton est son énergie grise relativement élevée. Pour réduire l'impact de ce matériau, il est important d'acheter chez un fabricant local.

Pierre

Pour les comptoirs, on utilise principalement la stéatite  (pierre à savon), le granit, le quartz ou encore l'ardoise. L'ardoise nécessite un traitement une fois par année avec de l'huile minérale. La stéatite requiert plus de travail ; on la traite donc une fois par mois. Le quartz, facile d'entretien, ne nécessite ni traitement, ni scellant. Son fini lustré ne plait toutefois pas à tous. Quant au granit, on doit le recouvrir d'un scellant pour prévenir les taches.

La stéatite et l'ardoise ne sont disponibles qu'en une seule couleur; vous devez donc aimer le noir! Comme pour le béton, il est préférable d'acheter un produit local, car l'énergie requise pour le transport de ces matériaux lourds est importante. Finalement, la stéatite et l'ardoise, deux pierres que l'on extrait relativement près de la surface terrestre, ont une plus faible énergie grise que le quartz et le granit. Quand vous magasinez pour un comptoir en pierre, informez-vous sur la possibilité d'obtenir de la pierre récupérée.

Bois

Un matériau chaleureux que certains préfèrent au béton ou à la pierre, au look plus «moderne». Le bois a toutefois le désavantage d'être moins résistant (entre autres à la chaleur) que ses alternatives. Un bon entretien avec une huile végétale (on emploie habituellement l'huile de lin à cet usage) est nécessaire pour préserver la beauté du comptoir. Rechercher du bois certifié FSC ; cette certification vous assure que le bois que vous achetez provient d'une forêt exploitée de façon responsable.

Les coûts

Les prix varient d'un matériau à l'autre, mais la plupart des options énumérées plus haut (stéatite, quartz et bois) se situent autour de 60 à 70$ le pied carré. La céramique peut aussi coûter jusqu'à 70$ le pied carré, mais des tuiles plus abordables sont disponibles. Le béton est un peu plus cher, soit environ 90$ le pied carré et finalement l'ardoise est l'option la plus coûteuse à 125$ le pied carré. Tous ces prix incluent l'installation. La pose du comptoir peut représenter 75% du coût total des travaux, d'où l'importance d'opter pour un matériau durable.

Pour une liste de détaillants et fabricants de comptoirs, cliquez ici: Annuaire Écohabitation - Comptoirs

Sources:

Vincent, Alexandra, "Comptoirs écologiques pour la cuisine", dans La maison du 21e siècle, Printemps 2010.

Green Home Guide, "Buyer’s Guide to Green Countertop Materials", http://greenhomeguide.com/know-how/article/buyers-guide-to-green-countertop-materials

Fauteux, André, "Armoires et comptoirs au naturel", dans La maison du 21e siècle, Automne 2004.

Béland, Pierre, "Quel coulis pour un comptoir de cuisine en céramique?", http://montoit.cyberpresse.ca/experts/claude-beland/200801/04/01-871339-quel-coulis-pour-un-comptoir-de-cuisine-en-ceramique.php

Rechercher...