J'aimerais installer un toit végétal en paille sur mon garage. Quelle serait la bonne coupe?

vincent vignola 29 novembre 2012 23:17

garage 24'x36' Puis-je envisager la ''coupe'' suivante: contre-plaqué 3/4'', polythène agricole doublée, lit de feuilles, ballots de paille ? je trouvais intéressant d'utiliser la paille comme revêtement extérieur du toit et comme isolant.

Réponses (1)

Écohabitation 6 décembre 2012 19:12

La conception d'un toit végétalisé requiert une analyse de chaque élément dans ses rapports avec les autres.

D'abord, il faut considérer la capacité portante de la structure et ensuite déterminer quel type de toit végétal elle peut supporter, soit extensif, semi-intensif ou intensif, qui imposent des charges très variées à la structure.

Ensuite, on peut déterminer le type de membrane à utiliser selon la composition de la partie végétalisée. Il y a différents types de membranes qui sont mieux appropriées à différents types de composition. Cependant, il est certain que n'importe quel type de polythène est contre-indiqué comme membrane d'étanchéité car le polythène se décomposera assez rapidement au contact de la matière organique.

Complément de la Ruche

L'information qui suit est tirée la fiche technique sur le toit végétal rédigée pour Archibio par Michel Bergeron.

Comme indiqué ci-haut, il est important de ne pas lésiner sur la qualité de la membrane d'étanchéité, qui doit être résistante et durer longtemps. Le membranes de la compagnie Soprema représentent une option courante et efficace.

Quant à la charpente, elle devra supporter une charge additionnelle de 20 à 60 livres par pied carré, selon le type et l'épaisseur du substrat.  Il est pertinent de consulter un professionnel pour s'assurer de ne pas faire d'erreur à cette étape du projet.

Le toit végétal en paille, façon Archibio !

Une fois la membrane installée en suivant scrupuleusement les instructions du fabricant ou en confiant la tâche à un couvreur accrédité, l'étape suivante consiste à couvrir entièrement la surface avec des ballots de paille.

Il faut les disposer à plat sur la membrane, les brins de paille en position horizontale. Une fois les ballots en place, on sectionne les cordes de façon à ce que la paille recouvre intégralement et également toute la surface du toit.

Ensuite, on étend une couche uniforme de 1 ou 2 pouces maximum d'un mélange de compost, de feuilles mortes, de déchets de foin en décomposition, de tontes de gazon ou tout autre mélange susceptible de se composter. Il faut s'assurer que le dessus du mélange soit suffisament lourd pour ne pas être balayé par le vent.

On peut finalement planter ou semer ses plantes et fleurs favorites ! 

Rechercher...