C

Y a-t-il des risques à faire gicler une maison neuve par l'extérieur ?

Colette St-Martin 18 avril 2015 15:16

J'ai un projet d'auto-construction pour nouvelle maison dans les Basses Laurentides. Je voudrais faire des choix écologiques et écoénergétiques. Je veux une isolation supérieure et une protection contre les bestioles à 4, à 6 ou à 8 pattes. C'est pourquoi, j'ai pensé faire gicler ma maison neuve à l'uréthane contenant des produits recyclé et de l'huile de soya par l'extérieur. Selon ce que j'ai lu, c’est une méthode qui gagne en popularité, mais qui n’a pas encore fait toutes ses preuves. En fait, l'idée est d'éviter que le froid ne gagne la structure, autant que possible, mais la question d'humidité revient constamment. La composition du mur que je préconise serait, de l’extérieur vers l’intérieur : Revêtement extérieur (Canexel, GoodStyle ou Fibrociment), lattage en bois ou en « Z » selon les spécifications du fabricant de l’uréthane, 1.5 po d’uréthane (R-10), panneau d’aggloméré ou contreplaqué, ossature en 2x6, laine minérale, coupe-vapeur, lattage et gypse. De plus entre les solives des planchers, il y aura 3.5 po d’uréthane giclé, de même que 2.5 po sous la dalle. La maison sera donc pratiquement toute emballée d’uréthane à l’extérieur, de la base des fondations jusqu’au toit. Par contre, le grenier sera froid et isolé avec de la cellulose. Évidemment, un échangeur d’air est absolument nécessaire. Je crois que c’est obligatoire depuis le Code 2005. Par contre, la crainte est que le bois développe des moisissures en étant enfermé entre l’uréthane (qui est complètement hermétique) et le coupe-vapeur intérieur. Pour la fondation, un isolant rigide serait collé à l'intérieur directement sur le ciment, ce qui ne devrait pas causer de problème puisque cette méthode devrait éliminer le risque de condensation. Merci de me donner les pour et les contre de l'isolation à l'uréthane par l'extérieur.

Réponses (1)

Rechercher...