W

Peut-on utiliser du bois sans estampe dans une construction?

William Gagnon 17 avril 2021Mise à jour: 28 juillet 2021

Bonjour,

J'habite à Yellowknife NT et il est possible d'obtenir des permis de coupe gratuits. J'aimerais récolter et scier mon propre bois de construction. Je comprends que le code du bâtiment ne permet pas l'utilisation de bois non étampé. Est-il possible de le faire étamper? Je suis ingénieur en bâtiment. Est-ce que je peux certifier le bois moi-même? C'est pour une construction résidentielle dans laquelle j'habiterai. 

Si ce n'est pas possible, puis-je toujours utiliser le bois que je récolterai et scierai moi-même pour le revêtement extérieur, planchers, etc; pour des usages non-structuraux?

Merci pour votre aide!

William

Réponses (5)

Marie Andrée Gagnon
Marie Andrée Gagnon 3 mai 2021 19:47

Bonjour Mr.Cosgrove

Dans votre réponse, vous dites qu'utiliser du bois, non estampé, est à nos risques.

de quels risques parlons nous ?

merci pour votre précision.

Éric.

Julien Labrie
Julien Labrie 29 mai 2021 02:24

Vous devrez effectivement vous informer auprès de l'autorité compétente pour la réglementation applicable. Au Québec, nous avons le Code de construction du Québec , qui est en fait une copie du Code National du Bâtiment. Par renvoi à la Loi sur le Bâtiment, ce code est applicable à TOUS les bâtiments, même les garage détachés, même les cabanons et même les autoconstructions. Cependant, certains bâtiments sont exemptés de l'application du code et c'est donc aux municipalités que revient la responsabilité d'adopter une réglementation pour ces constructions. Normalement une maison unifamilliale fait partie des ces exemptions.  C'est donc auprès d'eux que vous connaitrez vos possibilités. Mais bien souvent, les municipalités adoptent le Code de Construction en vigueur et la maison y est au finale soumise.  

Dans ce code, l'article 9.3.2 du code  est très clair. TOUT bois utilisé dans la construction d'un bâtiment soumis à l'application de la partie 9 du code, dont une maison fait normalement partie, doit porter l'étampe indiquant sa catégorie d'essence et sa qualité. Seul un classificateur certifié à l'aptitude et l'autorité pour classifier le bois. Et oui il est possible au Québec de faire classifier le bois que l'ont scie artisanalement. Il ne suffit que de contacter le Conseil de l'industrie Forestière du Québec pour obtenir les coordonnées d'un inspecteur dans votre région. Alors oui vous pouvez utiliser votre bois, mais il doit être estampillé. La croyance du contraire au Québec n'est rien d'autre qu'une croyance. Elle perdure, premièrement, à cause d'un manque d'informations, mais aussi à cause d'un manque de surveillance de la part des municipalités.

Mais attention! Ce n'est pas tout. Si vous vous dites que vous allez faire scier et classifier votre bois pour pouvoir vous offrir une belle maison en charpente massive apparente, votre situation n'est plus la même! En effet, une maison est normalement soumise à l'application de la partie 9 du code, car elle est normalement construite en ossature légère de bois, donc généralement en petits élements répétitifs espacés à moins de 610mm entre eux. Si votre maison ne correspond pas à cette définition, la partie 9 n'est plus applicable pour votre structure de bois. Elle entre maintenant dans le champ de pratique de l'ingénieur au sens de la Loi sur les ingénieurs. Elle devra donc être conçu par un ingénieur en structure. Alors, avant d'entreprendre ce genre de projet, il faut être bien au fait de la réglementation applicable. Même des entrepreneur peuvent s'y méprendre. 

Julien Labrie
Julien Labrie 29 mai 2021 02:24

Les risques sont bien réels. Autant pour la sécurité des occupants que pour les sommes investies. Utiliser du bois qui n'est pas estampillé c'est utiliser un matériaux de construction dont on ne connais pas les propriétés. Mais pourtant du bois c'est du bois!? Hé bien non. Contrairement à d'autre matériaux comme l'acier ou le béton, le bois présente beaucoup de variabilité, et ce, parfois même à l'intérieur d'une même pièce. La classification visuelle du bois  permet de corréler  scientifiquement la présence des défauts avec les propriétés mécaniques d'une pièce de bois. Cette corrélation est basée sur des essais à grande échelle qui ont été menés au Canada et aux États-unis dans les années "je n'étais pas encore né". Cela nous permet aujourd'hui, simplement en observant les défauts, d'attribué une résistance statistiquement acceptable à un sciage permettant ainsi de mettre le bon bois au bon endroit.

Écohabitation
Écohabitation 3 juin 2021 14:01

Bonjour Julien,

nous vous remercions pour votre intervention, très pertinente. Nous allons écrire un article sur le sujet. Pourrons-nous vous citer ?

Merci