Faire sa part pour l'environnement en direct de la maison: en montant à vélo!

Parmi les actions à opérer dans nos mode de vie pour atténuer les impacts des changements climatiques, la réduction de l'énergie grise de nos bâtiments ainsi que les mesures pour limiter la consommation énergétique de nos habitations figurent en bonne place.

Même au Québec, où l’électricité est de source renouvelable, les enjeux des émissions de GES (gaz à effet de serre) se posent. De fait, la construction de nouveaux barrages hydroélectriques occasionnant une empreinte carbone non négligeable, de même que l'impact des lacs artificiels derrière les barrages, qui rejettent du CO₂ et du méthane au cours de leur « respiration ».

Au cours de nos explorations des options d'autoproduction d'électricité de source renouvelable, nous avons considéré même les plus fantaisistes. Nous avons ainsi découvert un gadget technologique qui semble amusant: le vélo générateur d’électricité. L'idée est en soi ingénieuse. D'ailleurs, la technologie qui permet de générer de l'électricité grâce à une roue de vélo existe depuis plus d'un siècle, mais étrangement on ne l'utilisait que pour alimenter le phare de ce vélo. Cette invention simple a pourtant des applications bien plus intéressantes pour les habitations hors réseau.

L'énergie humaine pour produire de l’électricité

Lorsque vous pédalez sur le vélo, votre énergie fait tourner un volant-moteur, qui actionne à son tour un moteur et charge une batterie. Une maison hautement efficace (avec des ampoules DEL, par exemple) pourrait éventuellement répondre à ses besoins de base en éclairage et électricité avec le vélo. D’autres solutions devraient être mises en place pour chauffer l’eau et cuisiner, mais bon, c’est quand même un début. 

Manoj Bhargava, inventeur d'un modèle commercialisé, le vélo Hans Free Electric™, démontre qu’il est possible de générer de l’électricité à la maison tout en effectuant un entraînement quotidien d'une heure. Un court clip fort intéressant d’un visionnaire humaniste (en anglais). 

Quelle belle façon de s’enlever un peu de culpabilité! Écouter la télévision en pédalant pour l’alimenter de manière autonome! En tant que parent qui affronte souvent la question du temps passé sur les tablettes et autres téléphones intelligens, j’aime bien enseigner à mes enfants les rudiments des changements climatiques et de l’efficacité énergique: je leur demandant de recharger leurs appareils en pédalant. L’effort déployé met la question de la consommation énergétique en perspective et peut les encourager à ne pas prendre leur temps passé devant l’écran pour acquis.

Une technologie intéressante pour les pays en développement

Bhargava et son équipe ont mis au point ce vélo générateur de courant afin de tirer parti de l’énergie mécanique créée par l’homme et ainsi résoudre certains problèmes les plus répandus dans le monde, à savoir alimenter les pays en développement en électricité tout en atténuant les effets des changements climatiques. 

Selon Bhargava, plus de la moitié de la population mondiale n’a pas accès à l’électricité, ou seulement deux à trois heures par jour. Bénéficier d'énergie propre et gratuite permettrait aux communautés touchées par la pauvreté de non seulement éclairer leur maison, mais aussi de se connecter à Internet. Bhargava explique que la majorité des populations défavorisées restent pauvres car elles n’ont aucun pouvoir. Il veut résoudre ce problème avec le vélo Hans Free Electric™. Un vélo pourrait éventuellement fournir de l’électricité à un petit village si chaque ménage passait une heure par jour à pédaler

Dans les pays développés, le vélo pourrait également être utilisé pour réduire les coûts énergétiques et remédier en même temps à la crise de l’obésité (au Québec, 55 % des adultes marchent moins d’une heure par semaine !). Le vélo est un moyen propre de générer de l’énergie. Comme Bhargava le dit lui-même, si la moitié du monde utilisait un vélo Hans Free Electric™, la moitié du monde utiliserait une énergie respectueuse de l’environnement! Son plan est de distribuer 10 000 de ces vélos en Inde. En outre, il a promis 90 % de son patrimoine à des œuvres caritatives et à la recherche. Pour en savoir plus sur son projet…

Alors, peut-on alimenter sa maison avec un vélo?

Faisons le calcul: une heure sur le vélo génère environ 0,11 kWh (plus ou moins, selon la vitesse à laquelle vous pédalez, mais probablement pas beaucoup plus) et une maison nord-américaine moyenne consomme environ 30 kWh par jour. Ainsi, une heure de vélo ne fournit que 0,37 % de l’énergie nécessaire pendant 24 heures, soit environ 5 minutes. Pas convaincant!

Ceci dit, si le prix était intéressant, utiliseriez-vous ce genre de vélo pour générer une partie de votre électricité? Faites-le nous savoir! Nous sommes également curieux de voir s’il y a des opposants à cette idée, compte tenu qu’il serait très difficile d’alimenter nos maisons, et considérant la manière dont nous consommons l’énergie à outrance. Mais supposons que nous soyons capables d’alimenter nos maisons avec beaucoup moins d’énergie, cette technologie pourrait vraiment faire une différence...

En réalité, les vélos sont conçus pour de très petites maisons rurales, en Inde, et son utilisation est limitée à de petites ampoules à faible consommation ou, à l’occasion, un petit ventilateur ou des appareils portables, comme des téléphones. Examinons donc plutôt les aspects positifs!

Utiliser l'énergie avec parcimonie: encore le meilleur choix...

Pour plus d’informations sur les maisons autonomes et net-zéro, les habitations compactes et les mini maisons, les maisons passives ou certifiées LEED, consultez notre guide! Par exemple, la maison Edelweiss est un bel exemple de ce qu’il est possible lorsque vous concevez en vue de réaliser une maison efficace dès le départ: elle ne consomme que 600 $ d’énergie par année – incluant l’éclairage, le chauffage, la cuisine, les bains et les douches et même la recharge d’une voiture électrique pour un long trajet...

Et si vous aimez les gadgets dernier cri en matière de production d’électricité à petite échelle, pour des maisons hors-réseaux ou simplement pour une meilleure efficacité énergétique, voyez parmi ceux-ci: la machine à laver à pédales, l’éolienne portable Trinity, la mini-maison Zoobox, le chargeur Stirling Coaster qui utilise la chaleur de votre café ou le froid de votre bière pour recharger votre appareil…