Ma cour est asphaltée. J'aimerais la rendre verte en plantant des arbres et fleurs. Mon sol est-il réutilisable?

Brigitte Doyon 18 mai 2011 10:31

J'ai fait l'acquisition d'un triplex à Montréal il y a 3 ans. Dois-je creuser et mettre de la nouvelle terre? Si oui a combien de pieds et quelle genre de terre. Dois-je enlever l'asphalte partout ou juste aux endroits ou je plante? Comment irriguer le sol?

Réponses (1)

Écohabitation 25 mai 2011 14:49

Bonjour, voici la réponse de notre expert Michel Renaud:

La réponse mérite réflexion. Ça dépend du genre de plante que vous voulez planter. Habituellement sous l’asphalte on retrouve 12 à 18 pouces de gravier 0-3/4. Certains plantes peuvent être plantées directement dans ce média. La pelouse demande 8 pouces de terre sablo-limoneuses. Pivoines, delphimiums, et certains arbustes nécessitent 12 pouces de terre riche, alors que d’autres arbustes nécessitent 18 pouces. Pour les arbres on parle de 2 pieds...

Vous auriez peut être besoin d’une consultation sur place. Si vous faites bien les choses vous n’aurez pas besoin d'irriguer.

***

Complément de La Ruche:

Remplacer une cour d'asphalte par une cour verte est sans contredit un choix écologique. À Montréal, la très grande présence de l'asphalte (entrées de garage, rues, toitures, etc.) contribue au phénomène d'îlots de chaleur urbains. En effet, les surfaces noires ont la propriété d'absorber la chaleur, plutôt que de la réfléchir. C'est pourquoi elles deviennent très chaudes en été sous un soleil plombant. La chaleur accumulée dans l'asphalte est diffusée ensuite dans l'air, ce qui contribue, entre autres, à la surutilisation des climatiseurs.

Pour aménager votre cour, nous recommandons de planter des espèces indigènes (d'origine Québécoise), mieux adaptées aux conditions spécifiques de notre climat. Elles auront besoin de moins d'arrosage et de fertilisants. Consultez le site d'Evergreen pour en savoir plus: Conseils pour choisir les espèces indigènes. Vous trouverez également sur ce site une banque de données répertoriant les plantes indigènes du Québec, ainsi que les plantes invasives, à éviter car elles nuisent à la biodiversité. En date d'aujourd'hui la banque de données est en anglais seulement, mais elle devrait être disponible en français sous peu. À noter, les plantes sont classifiées d'abord par leur nom latin; ce sont donc uniquement les noms communs qui sont en anglais.

Le gazon est à éviter: il nécessite beaucoup d'entretien, et l'arrosage des pelouses est en bonne partie responsable du fait que la consommation d'eau des québécois double pendant l'été. D'ailleurs, en ce qui a trait à l'arrosage, songez à installer un baril de récupération d'eau de pluie (Annuaire Écohabitation - Barils de récupération d'eau de pluie).

Finalement, sachez qu'en règle générale les zones imperméables sont à éviter; il serait donc souhaitable de ne pas garder d'asphalte. Si vous voulez un pavé, choisissez-en un qui laisse l'eau de pluie s'infiltrer. À ce sujet, consultez cette question : Où se procurer des dalles pour pavé végétalisé?

Rechercher...