Une plante indigène, c'est quoi? Commençons par une définition: les plantes indigènes sont des espèces de fleurs, de graminées, d'arbustes ou d'arbres qui poussent dans une région donnée avant que d'autres végétaux soient importés sur ce territoire. On les distingue des plantes naturalisées, qui elles sont  plutôt acclimatées à un milieu dont elles ne sont pas originaires. Elles peuvent provenir d'un autre pays ou d'un autre continent. Au Canada, elles sont introduites dans les milieux naturels par l'humain depuis le 17e siècle à des fins médicinales, horticoles ou agricoles, ou encore accidentellement. 

Certaines de ces espèces ont des caractéristiques qui les avantagent face à la flore locale. Elles peuvent avoir la capacité d'accaparer l'espace et les ressources au détriment des plantes indigènes. On les appelle alors plantes exotiques envahissantes (la liste complete est ici). Poussant souvent à grande vitesse, elles peuvent détruire des écosystèmes faute de compétiteurs naturels et sont très nuisibles.

L'hélénie automnale, une plante indigène pour le jardin
L'hélénie automnale, une jolie plante indigène pour le jardin Québecois             © Melissa McMasters

Des plantes indigènes du Québec dans votre cour

Les espèces indigènes constituent un choix vraiment intéressant lorsqu'on veut ajouter des végétaux à l'aménagement paysager d'une cour. Ils sont aussi recommandés lors de la renaturalisation d'une berge ou l'aménagement d'un terrain au bord de l'eau. Les végétaux indigènes demandent moins d'entretien, ils ont de meilleures chances de survie, ils sont plus résistants aux maladies et plus robustes face au climat puisqu'ils sont adaptées aux conditions dans lesquelles ils se trouvent. Même s'il est possible que vous ne choisirez pas exclusivement des plantes indigènes pour votre aménagement, peut-être aurez-vous quelques coups de coeur en découvrant les différentes espèces indigènes du Québec. 

D'ailleurs, il est fort probable que quelques-unes se trouvent déjà dans votre cour. Prendre le temps de bien identifier ce qui s'y trouve est la première chose à faire si on pense remplacer ou éliminer des végétaux. En apprenant à connaître les végétaux indigènes, peut-être découvrirez-vous qu'ils sont plus intéressants que vous ne le pensiez! Certains ont même des usages alimentaires ou médicinaux insoupçonnés. 

Avantages des espèces indigènes

  • adaptées aux caractéristiques de l'environnement tels que le sol et le climat
  • se reproduisent naturellement
  • ne nécessitent pas d'arrosage, pas d'engrais chimiques ou de pesticides 
  • plus résistantes aux maladies et aux attaques de nuisibles
  • fournissent le gîte et le couvert aux oiseaux et insectes du milieu
  • préservent la biodiversité, créent un réservoir de semences locales
  • ne sont pas invasives
  • possèdent une valeur historique, un patrimoine naturel

Inconvénients :

  • choix plus limité
  • temps à investir pour découvrir les végétaux approprié (Mais c'est aussi une partie du plaisir du jardinage!)

Pour savoir quels végétaux sont indigènes à votre région, il vous faudra déterminer dans qu'elle zone de rusticité vous vous trouvez. Cet outil du gouvernement canadien vous permet de la trouver précisément. Le Québec comporte plusieurs zones de rusticité et certaines plantes pourraient ne pas convenir à la vôtre. Ensuite vous pourrez faire un choix en prenant en considération les autres aspects de votre terrain tels que les qualités du sols et l'ensoleillement.

L'amélanchier, un arbuste indigène comestible
L'amélanchier, un arbuste indigène aux baies comestibles.

Choisissez des plantes indigènes comestibles!

Vous aimez l'idée d'avoir des arbustes fruitiers? Certains arbres ou arbustes indigènes ont des fruits comestibles, comme le sureau du canada, l'amélanchier, le pimbina et l'aronie noire. En plus d'attirer les oiseaux, vous pourriez avoir sous la main de quoi vous faire quelques pots de confiture!  Un arbre comme le tilleul ou un arbuste comme le rosier, en plus d'avoir une floraison odorante au printemps, vous permettrait de faire de bonnes tisanes tout l'hiver. Consulter ce document détaillé qui aborde spécifiquement la culture d'espèce fruitières indigènes pour en savoir plus. 

Les couvre-sols indigènes, des espèces intéressantes pour remplacer le gazon

Pour plusieurs raisons, il est préférable de réduire la quantité de gazon dans l'aménagement de votre terrain. Pour ce faire, il est possible d'utiliser différents types de couvre-sols. Ici aussi il est possible d'opter pour des végétaux indigènes du Québec. Nous vous parlons plus en détail des différentes options possibles dans cet article détaillé sur les couvre-sols écologiques.

Acheter des végétaux indigènes en pépinière

Attention! Il est fortement déconseillé de récolter les plants en milieu naturel. Certaines plantes sont menacées ou vulnérables et les récolter pourrait nuire à la survie de l'espèce. Plusieurs pépinières comptent parmi leur inventaire des espèces indigènes. Par contre, elles ne sont pas nécessairement identifiées comme telles, il vous faudra donc demander conseil. Dans la section Centres de jardins et Pépiniéristes de notre répertoire , vous trouverez des producteurs et pépinières spécialisés en végétaux indigènes.

Vous en savez maintenant plus sur les avantages de choisir des végétaux indigènes. Trouvez plus d'information sur l'aménagement paysager écologique dans les articles ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique. 

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.