B

Quel serait le coût associé à l'isolation d'un petit mur en brique avec de la mousse de polyuréthane?

Bild Publié: 22 août 2011 15:24Dernière modification: 18 octobre 2017 16:01

(120pi2, approx) doit être recouvert d'urethane 3 pouces. Estimation SVP RDC. Facile d'accès. Travail intérieur dans une remise en brique.

Réponses (17)

A
Anonyme Sophie 26 février 2013 17:41 Répondre

Bonjour,
Je voudrais savoir est-ce-que la mousse polyuréthane est sans danger pour la santé et peut être utilisée
dans le mur interieur d'une chambre à coucher?
SVP donnez moi une estimation de coût pour 2 murs 268pieds carré.
Merci

Écohabitation
Écohabitation 5 mars 2013 19:06 Répondre

La mousse de polyuréthane (PU) giclée est l'isolant le plus cher; il vous en coûtera, tel qu'indiqué ci-dessus, environ 3.50$/4$ le pied carré ce qui, pour 268 pieds carrés, reviendra à un peu plus de 1000$. Au point de vue environnemental, l'isolation de deux murs entiers avec de la mousse de PU n'est pas le meilleur des choix. L'emploi de PU est préférable dans de petites zones seulement. Pour en savoir plus sur son bilan santé et environnement, consultez la fiche d'Écohabitation : http://www.ecohabitation.com/guide/fiches/isolant-synthetique-polyurethane-gicle-cellules-fermees

Voyez également nos Cahiers de projets sur l'amélioration des murs hors-sol (colonne de droite) ainsi que les archives de la Ruche pour en apprendre plus sur les façons saines et écologiques de refaire l'isolation de vos murs.

C
Claude Frégeau architecte 7 octobre 2013 18:53 Répondre

La mousse isolante giclée a beaucoup évolué depuis les anciennes qui étaient dommageables pour l'environnement. Je ne vais citer que la mousse isolante à base de soya. AIRMÉTIC® SOYA enveloppe un bâtiment d’une couverture de mousse isolante de polyuréthane étanche qui laissera la poussière, les allergènes et l’humidité à l’extérieur. Cette mousse est un isolant à caractère écologique utilisant des bouteilles de plastique recyclées, des huiles naturelles renouvelables et de l’eau et répond aux exigences du Code National du Bâtiment du Canada. Ce système de mousse ne contient aucune Substance Appauvrissant la Couche d’Ozone cet isolant excède les exigences CAN/ULC S705.1 C'est un isolant de polyuréthane giclé à cellules fermées qui avec seulement 25mm d’épaisseur excède les normes requises d’un pare-air dans le Code du Bâtiment du Canada par plus de 500 fois.
Les téléphones évoluent, les matériaux de construction aussi.

L
Luc Dumaine 16 octobre 2013 11:49 Répondre

Est-ce que ce produit (POLYURÉTHANE GICLÉ) est certifié GREENGUARD OU ÉCOLOGO afin de pouvoir bénéficier des programmes de subvention du gouvernement Québécois ( Rénoclimat ainsi que ÉcoRénov)

Merci

C
Claude Frégeau architecte 16 octobre 2013 14:07 Répondre

OUI, la mousse de polyuréthanne Air Métic à base de soya possède entre autres, la certification Greenguard voir la page:
http://www.demilec.com/french/airmetic-soya

J
Jean-Marie 17 février 2014 15:49 Répondre

J'habite une maison de bois sur pilotis. Je n'ai pas accès sous les planchers. La structure est de 2X6. Quel est la meilleur façon d'isoler ce plancher.

P
Patrick 29 novembre 2014 17:49 Répondre

Je vien de faire isoler par l'interieur une partie de ma toiture , 2 fois 10 pieds par 30 pieds , par 3 pouces moyenne , plus le "" sofit "" au complet ( 5 pouces d'epaisseur par 12 pouces de large par 30 pieds de long deux fois , ca couter 2770$ .
Tres satisfait des travaux .

C
Claude Frégeau 29 novembre 2014 18:34 Répondre

Il faut savoir qu'en 2014, le tétrafluoroethane (HFC-134a) ne fait plus partie des agents moussants des mousses de polyuréthanne, tel que AirMétic Soya de Demilec, ainsi que les autres CFC ci-dessous (qui ont maintenant été remplacés par des agents moussants écologiques):

"chlorodifluoromethane (HCFC-22), dichlorotrifluoromethane (HCFC-123), tetrafluoroethane (HFC-134a), dichlorofluoroethane (HCFC-141b), and chlorodifluoroethane (HCFC-142b)".

Voir les fiches techniques des manufacturiers à cet effet.

A
Anne 11 décembre 2014 19:18 Répondre

Bonjour,

Pourriez-vous m'indiquer qui a exécuté le travail?

Merci

J
Jean michel 5 janvier 2015 21:49 Répondre

Informez vous le produit chez bmr couvre 620 Pc a 1 pouce épaisseur env 700$
Froth-pak 620. Très economique.

P
pierre Cloarec 21 août 2015 16:02 Répondre

on aura beau dire que le PU. Évolue et qu'il est plus écologique , il n'y a aucun moyen de le recycler, c'est un fléau planétaire ,imaintenant , en revenant avec les anciennes techniques nous sommes capable d'isoler une maison avec des produits purement naturel , certes plus chère mais plus rentable à long thermes et réutilisable , informez vous sur le chanvre et le béton de chanvre

P
pierre Cloarec 21 août 2015 16:02 Répondre

on aura beau dire que le PU. Évolue et qu'il est plus écologique , il n'y a aucun moyen de le recycler, c'est un fléau planétaire ,imaintenant , en revenant avec les anciennes techniques nous sommes capable d'isoler une maison avec des produits purement naturel , certes plus chère mais plus rentable à long thermes et réutilisable , informez vous sur le chanvre et le béton de chanvre

C
Claude Frégeau architecte 21 août 2015 18:40 Répondre

Le recyclage est une chose, la perrénité en est une autre. On utilise beaucoup l'adjectif DURABLE actuellement, parce que l'on est en train de comprendre le "value engineering", ou l'étude du coût global qui ne comprend pas seulement les coûts de production de de transport, mais aussi la DURÉE du bâtiment. Si on examine les pyramides, on commence à comprendre... On peut bien bâtir en chanvre, mais c'est une construction qui risque bien d'être éphémère. Généralement, en Europe, les maisons familiales servent à plusieurs générations, ce qui amortit le coût sur plusieurs centaines d'années car on ne construit pas avec la seule cible de vouloir recycler à tout prix, mais plutôt avec le but d'y habiter et ce, le plus longtemps possible. Alors vous comprendrez que mon opinion est à l'effet que des matériaux durables donnent un meilleur service à long et très long terme. Je n'ai rien contre le chanvre en tant que tel, (on en fabriquait des cordages à l'époque des voiliers et certains en ont même fumé), mais c'est un matériau organique qui est sensible à l'humidité et susceptible de pourrir, de moisir. Quant à la valeur isolante du chanvre, elle est tellement faible que c'en est risible. Il faudrait des murs très épais pour répondre aux nouvelles normes énergétiques de la Partie 11 du Code de construction du Québec 2015. (murs extérieurs: RSI min, de 4.31 à 5.11, (le RSI du béton de chanvre est de 0.21 au pouce, ce qui implique une épaisseur minimale de béton de 20½" à 24¼" pour répondre aux nouvelles exigences énergétiques... c'est vous dire. Voir: https://www.rbq.gouv.qc.ca/salle-de-presse/les-grands-dossiers/efficacite-energetique/survol-du-reglement-sur-lefficalcite-energetique.html . Recycler, oui, mais pas à n'importe quel prix quand même.

S
Sophie 22 janvier 2016 15:11 Répondre

Bonjour,
Quand est il pour le santé et les COV ou vapeurs/gaz que pourrait dégager la mousse isolante à base de soya et plastique.
Merci de vos conseils,

C
Claude Frégeau architecte 25 janvier 2016 10:29 Répondre

Demilec a déjà répondu concernant le « Global warming potential ». J'ai leur réponse mais je ne peux pas placer de pièce jointe dans mon explication, ce que je pourrais faire si j'avais votre courriel. La réponse scientifique comprend une dizaine de pages.

Donc, pour ce qui est des COV, à titre comparatif, les projets LEED qui sont très exigeants demandent un maximum de 50g/l de COV. Le produit Airmétic Soya après 24h dégage 0.00000194 g/l, donc c'est un produit complètement inerte.

S
Sophie 25 janvier 2016 10:45 Répondre

Merci pour ces précisons Claude. mon courriel est sophie(a commercial)apidom(point)com