Pourquoi la stabilité d'une dalle flottante ne serait pas affectée par les forces du gel?

Robert Nicole 15 octobre 2017 21:41

 

Je me questionne sur le fait que lorsqu'il s'agit d'une construction avec sous-sol et donc murs de fondation en béton on insiste pour que la semelle soit sous la ligne de gel. Même chose pour une construction sur pilotis (colonnes de béton) et je crois comprendre que c'est pour éviter des mouvements dus à l'action du gel. Peut-on m'expliquer alors pourquoi une dalle flottante à la surface du sol ne serait pas soumises aux forces du gel, surtout lorsqu'il s'agit d'un sol argileux.

 

Réponses (1)

Écohabitation 16 octobre 2017 14:09

Bonjour, 

C'est une bonne question. Il serait plus facile de vous expliquer avec un croquis, mais voici: On pose la semelle de fondation, ou la base du pieux, sous la ligne de gel afin que la base ne bouge pas sous l'effet des cycles de gel/dégel. Vous l'avez bien saisi.

Expliquons la ligne de gel. De la chaleur provient du centre de la terre pour chauffer le sol. En hiver, du froid pénètre dans le sol jusqu'à environ 3 pieds (distance définie selon les conditions climatiques, l'altitude, la latitude...), créant une ligne où la chaleur de la terre ne suffit plus à réchauffer la surface. 

Avec une dalle sur sol, le but est donc de limiter cette pénétration du froid sous la maison afin qu'il n'y ait pas de ligne de gel! Pour ce faire, nous mettons une ceinture d'isolation d'un minimum de 4 pieds de large tout le tour de la maison. Cette ceinture permet au sol autour et sous la maison de rester tempéré, grâce à la chaleur en provenance de la terre. Il n'y a donc ainsi aucune ligne de gel... et donc nul mouvement!

N.B. Idéalement, on fera des modélisations pour assurer que la ceinture isolante est assez performante. 

Bonne journée, 

Rechercher...