​​​​Pour avoir de belles plantes et de beaux légumes au jardin, il faut comprendre la nature du sol. C'est une des premières étapes à faire pour bien démarrer son jardin. Ainsi, vous connaîtrez les caractéristiques du sol, telles que : la structure, la vie du sol, les minéraux, le pH et les types de sols. C'est en travaillant en harmonie avec la nature que vous obtiendrez de bons résultats. 

La nature du sol

La structure du sol

Le sol est composé d'eau, d'oxygène, de minéraux et de matière organique. L'humus est la première couche à la surface du sol, il est formé de matière organique décomposée. Au sud du Québec, les forêts ont une couche d'humus d'environ 10 cm d'épaisseur. Cette couche est assez mince, mais elle regorge de nutriments et de vie pour les plantes. La nature prend son temps pour la former, voilà pourquoi il faut la préserver et la nourrir.

Imiter la nature au jardin c'est travailler en harmonie avec elle. Il est possible de nourrir le sol en y épandant des feuilles mortes ou de la matière organique. On peut le protéger en s'assurant qu'il reste couvert, de végétaux ou de d'un paillis de votre choix. En effet, laisser le sol se régénérer en le dérangeant le moins possible, comme le fait la nature, est un geste qui sera récompensé!

Humus du sol
Humus du sol. Photo Pexels

La vie du sol

Avez-vous déjà entendu dire que le sol est vivant? Cette affirmation est bien réelle, car le sol est un écosystème formé de bactéries, de champignons, de petits mammifères fouisseurs, de vers de terre et d'autres insectes décomposeurs. Les bactéries et les champignons décomposent et rendent les nutriments assimilables pour les plantes qui autrement ne peuvent les assimiler. Certains microorganismes peuvent même dégrader des polluants

Les vers de terre et les insectes décomposent la matière organique. Ces insectes et les animaux fouisseurs aèrent, ameublissent et rendent le sol perméable grâce à des galeries souterraines. Bref, ils travaillent la structure du sol. La présence des vers de terre dans le sol est un bon indice de la santé du sol et un sol en santé rend les plantes résistantes aux ravageurs et aux maladies! 

La taupe
La taupe. Photo Pexels

Les types de sols au Québec

Les plantes possèdent des exigences variées qui déterminent le type de sol qu'elles préfèrent. Pour se développer, elles ont besoin de puiser des éléments nutritifs dans le sol. Le type de sol indique s'il est plus ou moins riche en nutriments. Au Québec, il y a 2 types de sols principaux: les sols argileux et sablonneux. Chancun comporte des avantages et des inconvénients.

Les tests de sol

Pour identifier rapidement quel type de sol se trouve dans vos plates-bandes, vous pouvez effectuer le test de la boulette.  Il suffit de prendre une poignée de terre dans la main, d'en faire une boule et d'observer comment celle-ci se tient. Une poignée de terre argileuse forme une boule bien compacte.

Au contraire, plus la terre est sablonneuse, moins il sera possible de former une boule. Si la boule se forme, mais se défait facilement, votre sol est plus équilibré. Pour être plus précis, vous pouvez faire analyser votre sol en laboratoire. Une analyse de sol vous fournira la composition précise de votre sol, incluant la présence de minéraux et le pH, deux aspects importants à considérer. Ne vous inquiétez pas, il est possible de cultiver dans tous les types de sols!

Les caractéristiques du sol

Sol argileux:

Avantages

  • Riche en éléments nutritifs,
  • Retient bien l'eau.

Inconvénients

  • Sol compact, lourd et plus difficile à travailler,
  • Drainage insuffisant,
  • Formation d'une croûte par temps sec,
  • Difficulté pour les plantes à s'enraciner, s'établir et croître,
  • Réchauffement plus lent au printemps.

Quoi faire?

  • Aérer le sol,
  • Incorporer de la matière organique au sol comme du compost, du fumier, du sable, des feuilles, des brindilles, de préférence à l'automne,
  • Recouvrir avec des engrais verts.

Sol sablonneux

Avantages

  • Se réchauffe rapidement,
  • Facile à travailler,
  • Bon drainage.

Inconvénients

  • Sol généralement faible en matières organiques et peu fertile,
  • Faible capacité à retenir l'eau.

Quoi faire?

  • Incorporer de la matière organique (fumier, compost) de préférence au printemps.
L'aménagement paysager commence par le travail du sol.
Pour un bon travail du sol, il faut comprendre la structure du sol.

L'importance de l'azote

L'azote est essentiel pour la nutrition et la croissance des plantes et leur source principale d'azote provient du sol. L'azote est naturellement présent dans le sol et il est formé par la décomposition de la matière organique par les microorganismes; c'est le processus de minéralisation. Par ce processus, l'azote est libéré dans le sol sous forme minérale (nitrate et ammonium).

Pour être assimilé par les plantes, il doit être sous forme de nitrate. Plus la matière organique est présente dans le sol, plus il y a d'azote. Certaines pratiques contribuent à améliorer la fertilité du sol et sa teneur en azote, dont les engrais verts :

  • Les légumineuses sont des engrais verts qui ont des nodules dans leurs racines. Ces nodules hébergent des bactéries qui captent l'azote de l'air et le transforment en ammonium ou nitrate dans les nodules, c'est la minéralisation,
  • Ces plantes azotées vont éventuellement mourir et être décomposées par des microorganismes, ainsi l'ammonium qu'elles contiennent est introduit dans le sol,
  • L'ammonium introduit dans le sol est transformé en nitrates par d'autres microorganismes, c'est sous cette forme que l'azote peut être assimilé par les plantes. 

Il existe aussi un processus dans le sol qui se nomme l'immobilisation lorsque la disponibilité de l'azote pour les bactéries et les plantes est retardée Les résidus riches en carbone, ligneux et rigide comme le bois, prennent du temps à se décomposer, jusqu'à 1 an pour libérer complètement l'azote.

Le rapport carbone/azote dans le sol est important et doit être maintenu en dessous de 25:1. La luzerne est une légumineuse et un engrais vert qui a un bon rapport carbone azote 13:1. Mais par exemple, la sciure de bois a un rapport trop élevé 400:1. 

La symbiose
La symbiose. Nitrogen fixation Fabaceae-fr.svg CC BY-SA 4.0

Carences du sol 

Le sol de votre terrain peut avoir une carence en minéraux essentiels pour la croissance des plantes. Voici les principaux minéraux à surveiller et à rectifier au besoin.

Carence en azote : Le feuillage devient vert pâle ou jaune et les plantes ont de la difficulté à croître.

  • Ajoutez de la matière organique, par exemple des engrais verts,
  • Plantez des espèces fixatrices d'azote.

Carence en potassium : Les plantes ont de la difficulté à croître et les tiges ne sont pas vigoureuses. Le bord des feuilles semble écorché et les végétaux ont moins de résistance aux maladies et au froid.

  • Ajoutez de la potasse (poussière de granite), de la cendre de bois ou du compost,
  • Utilisez des feuilles ou du foin comme paillis.

Carence en phosphore : Les plantes ont de la difficulté à croître, leur maturité est tardive et les feuilles deviennent violacées.

  • Ajoutez du phosphate naturel.

Les engrais verts ont été utilisés par les anciens avant l'utilisation des engrais chimiques. Aujourd'hui, ils regagnent de l'intérêt. Les engrais verts sont des plantes rustiques qui apportent de précieux bénéfices au sol et aux cultures. Elles sont cultivées temporairement sur les champs ou les parcelles laissés vides après les récoltes. Cette pratique sert à couvrir et protéger le sol, à améliorer la structure du sol et à nourrir le sol pour les plantations subséquentes. La méthode veut que les engrais verts soient taillés et la matière organique incorporée dans la couche supérieure du sol (15 cm ou 6 po) avant que la plante ne monte en graine. Entre autres avantages, bien des espèces, comme le trèfle rampant, fixent l’azote dans le sol.

Bien connaitre le sol pour bien aménager son terrain
Commencez par bien connaître la nature du sol de votre terrain.

Le ph du sol

Le pH du sol influence la disponibilité des éléments pour les végétaux et l’activité des microorganismes. Il se mesure sur une échelle de 1 à 14, un pH neutre étant de 7. Un sol dont le pH se situe entre 5 et 6,5 (légèrement acide) sera plus riche en bactéries et en éléments nutritifs. Certaines plantes demandent des conditions plus acides, ou plus alcalines. Pour connaître le pH du sol, on peut le faire analyser en laboratoire, utiliser un pH-mètre ou se procurer une trousse d'analyse de sol dans les magasins d'horticulture.

Une fois l'analyse faite, comment corriger le pH du sol? L'apport de matière organique comme du paillis ou du compost, équilibre le pH autant dans le cas d'un sol trop acide ou trop alcalin.

Trop alcalin 

  • Incorporez des aiguilles de conifères, des copeaux de bois compostés ou de la sciure.

Trop acide  

  • À l'occasion, appliquez de la cendre de bois, de la chaux ou du calcaire broyé en l'incorporant soigneusement au sol.

Le travail du sol

L'agriculture traditionnelle ne tient pas compte de l'importance de la vie du sol. Les tracteurs utilisés année après année compactent la terre. Voici quelques inconvénients de la méthode conventionnelle : 

  • La compaction du sol empêche l'eau d'y entrer et l'oxygène d'y circuler,
  • Les insecticides, les herbicides et les fongicides perturbent l'écosystème,
  • Le travail intense du sol perturbe la dynamique du sol.
Le travail du sol
Le travail du sol. Photo Unsplash

Protéger le sol

Lors des travaux, la terre arable retournée risque d'être emportée par la pluie vers les fossés et les cours d'eau. Afin d'éviter le transport des sédiments, on peut éloigner la terre des fossés, des routes et des cours d'eau, puis la protéger par des bâches (membranes géotextiles). Ainsi on conservera aussi les éléments nutritifs présents dans le sol.

Maintenant que vous en savez plus sur les caractéristiques du sol, vous pouvez trouvez plus d'information sur l'aménagement paysager écologique dans les articles ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique. 

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.