Peut-être avez-vous des plantes qui, avec le temps, envahissent vos plates bandes et débordent de l'endroit que vous leur aviez prévu. Ou bien vous avez lu notre article sur les dangers des plantes exotiques envahissantes et vous vous demandez maintenant quoi faire pour vous en débarrasser? Selon l'espèce et l'ampleur du problème plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour enrayer le problème, mais dans plusieurs cas, il faudra agir à long terme et faire preuve de détermination et de patience pour venir à bout des plantes les plus tenaces. Nous vous offrons ici quelques pistes de solution pour protéger nos écosystèmes des plantes nuisibles en les éliminant de votre terrain et pour freiner la propagation des vivaces qui prennent trop de place dans votre cour.

Le meilleur moyen de ne pas avoir de plantes envahissantes

Pour ne pas avoir à se battre contre des végétaux envahissants, le meilleur moyen est encore et toujours de ne pas en planter! Notre première recommandation est de vous informer sur les végétaux que vous intégrez à votre aménagement paysager. Les pépinières ne sont malheureusement pas toute sensibilisées aux enjeux liées aux plantes envahissantes, il vous revient donc de faire preuve de discernement et de faire des achats bien informés. Vous pouvez consulter notre annuaire pour connaitre des producteurs de plantes indigènes au Québec et qui ont une approche écologique. Vous pouvez également consulter une liste de plantes envahissantes du Québec ici.

Limiter ou éliminer une plante envahissante qui se reproduit par rhizomes ou par semences  

Si une plante ornementale envahit les plates-bandes par la production abondante de semences, comme c'est le cas par exemple pour la mauve ou la bourrache, la tâche est relativement simple. On peut améliorer la situation en s'assurant de tailler les fleurs flétries pour empêcher que la plante produise des graines. En réalité, comme il est assez difficile de les éliminer toutes, il faudra aussi appliquer une couche généreuse de paillis pour que les semences restantes aient peu de chances de pousser au printemps suivant. En faisant un désherbage assidu des jeunes pousses, on devrait pouvoir contrôler la croissance de ce genre de plante. 

Les végétaux qui ont des rhizomes envahissants sont une toute autre histoire. Le réflexe du jardinier est souvent d'arracher une plante, comme la menthe ou l'herbe au gouteux, qui a tendance à prendre toute la place. Mais attention, chaque petit morceau de racine restant à la capacité de produire de nouvelles tiges! On peut donc empirer le problème en arrachant seulement une partie des racines ou en passant le rotoculteur, qui produira une grande quantité de petits morceaux de rhizomes.

La mauve est joie et utile mais aussi envahissante
La mauve est joie et utile mais aussi envahissante

Les manières les plus efficaces de se débarrasser de plantes vivaces envahissantes au jardin

Tailler la plante à répétition

Les végétaux ont tous besoin de lumière pour vivre. Si on taille leurs parties aériennes à répétition, l'incapacité de faire la photosynthèse les tuera peu à peu. Pour cela, il faut s'assurer de tailler toute la plante tôt au printemps et de tailler toutes les repousses au courant de la saison. Ce peut être un travail de longue haleine pour certaines plantes mais vous en viendrez éventuellement à bout si vous êtres assidus.

Couvrir la zone avec une toile 

Une autre façon efficace d'empêcher une plante de pousser est de la recouvrir complètement d'une bâche noire épaisse très tôt au printemps. Le manque de lumière et la chaleur ainsi créés empêcheront complètement la plante de produire des tiges saines. Par contre, il faudra recouvrir totalement la zone envahie et si plusieurs végétaux s'y trouvent, vous les éliminerez tous. Vous pouvez déterrer les plantes que vous désirez garder et les replanter ailleurs, à condition de faire un  méticuleux examen des racines, au risque de replanter ailleurs des racines de la plante envahissante que vous voulez éliminer.

C'est une solution qui n'est pas très esthétique mais qui en vaut la peine, particulièrement dans le cas d'espèces exotique envahissantes comme la renouée japonaise pour laquelle elle est indispensable. Dans ce cas -ci, il faudra au moins deux ans pour en venir à bout!

Le bâchage est un moyen efficace de se débarrasser de plantes envahissantes au Québec
Le bâchage est un moyen efficace de se débarrasser de plantes envahissantes au Québec

Intégrer une barrière dans le sol ou cultiver en contenants

Vous voulez absolument avoir de la menthe fraiche pour vos salades et vos tisanes? Vous êtes amoureux de la monarde qui attire les colibris, du parfum du muguet? Si vous décidez malgré tout d'intégrer des plantes envahissantes à votre aménagement paysager, vous pouvez limiter leur étalement en créant des barrières. Attention! La renouée japonaise par exemple, a des racines beaucoup trop profondes et puissantes pour être contenue. D'ailleurs, aucune plante exotique envahissante ne devrait jamais être plantée chez vous! On parle ici de plantes ornementales ou culinaires qui ne posent pas de problème majeur aux écosystèmes. Par exemple, vous pouvez cultiver la menthe dans un bac ou une grosse jardinière. Vous pouvez aussi utiliser comme barrière un pot dont le fond est enlevé et l'intégrer dans le sol. Cette méthode est efficace pour les plantes de petite taille, car le pot devrait avoir environ la même profondeur que la hauteur de la plante.

La menthe a avantage a être contenue pour ne pas être envahissante aux jardins de Québec
La menthe a avantage a être contenue pour ne pas être envahissante au jardin                         

Utiliser des herbicides?

L'utilisation d'herbicides est efficace pour éliminer les plantes envahissantes. Évidemment, ce n'est pas le premier choix pour jardiner de façon écologique. Est-ce que leur utilisation peut être justifiable dans certains cas? Dans le cadre de la lutte contre les espèces exotiques envahissantes, les effets néfastes de l'utilisation d'herbicides peut être moins dommageable que la croissance de colonies qui affectent grandement les écosystèmes. Est ce que c'est le cas pour les plantes ornementales qui débordent de vos plates-bandes? Probablement pas. Commencez plutôt par appliquer les autres méthodes sérieusement pour éviter les impacts négatifs des herbicides et des désherbants sur vous et votre environnement immédiat - surtout à proximité de votre potager ou d'arbres fruitiers. 

Tuer une plante envahissante avec du sel ou du vinaigre, est-ce une bonne idée?

Si vous préférez jardiner de façon écologique et sans herbicides, vous serez peut-être intéressés par l'utilisation de ces produits naturels. Est ce vraiment une bonne idée?

  • Une solution d'eau très salée a en effet le pouvoir de tuer rapidement les plantes. À première vue, c'est une façon naturelle et peu coûteuse d'éliminer les végétaux indésirables. Le problème, c'est que le sel tuera non seulement la plante mais aussi d'autres organismes du sol, pouvant empêcher toute plante de pousser pendant plusieurs semaines et jusqu'à de nombreuses années. C'est un problème qu'on peut observer sur des sols exposés aux sels de déglaçage pendant l'hiver. Ceux-ci affectent aussi l'environnement de manière négative en se retrouvant dans les lacs, cours d'eau et potentiellement dan la nappe phréatique. L'idée d'utiliser le sel en plus dans les jardin, augmentant le contenu en sel du sol et risquant de rendre le sol moins fertile, ce n'est pas une option écologique en fin de compte.
  • Qu'en est-il du vinaigre? Celui-ci a la capacité de tuer les partie de la plante avec lesquelles il entre en contact, mais il ne peut pas tuer les racines des plantes simplement par la vaporisation des feuilles. Il n'est donc pas efficace à moins que la plante soit encore très jeune et que ses racines ne soient pas très développées. Comme il vous faudra de toute façon arracher les racines, aussi bien le faire sans vaporiser avant! C'est plutôt un désherbant, utile par exemple dans les allées, qu'un allié de choix pour des plantes tenaces et bien implantées. Il est recommandé d'utiliser un vinaigre plus concentré en acide acétique pour tuer les végétaux. On peut même trouver du vinaigre horticole qui en contient beaucoup plus, mais alors c'est un produit beaucoup moins inoffensif que le vinaigre blanc de table. Vous aurez besoin de vous protéger pour l'appliquer. 

En général, si vous voyez passer sur les réseaux sociaux des recettes de produits naturels ou biologique pour le jardinage, assurez-vous de creuser un peu le sujet avant de les utiliser. Malheureusement, "naturel" ne veut pas toujours dire non-toxique et véritablement écologique!

Comment faire mourir les plantes exotiques envahissants 

Si vous êtes aux prises avec des végétaux exotiques envahissants sur votre terrain, il faudra vous armer de patience pour vous en débarrasser. Vous pouvez vous attendre à en avoir pour plusieurs années avant d'en venir à bout. Mais le travail en vaut la peine lorsqu'on connait les effets graves que ces espèces ont sur la biodiversité du Québec. En éliminant ces plantes envahissants de votre terrain, vous contribuez à freiner leur expansion. Le mieux est de combiner les méthodes décrites plus haut: tailler la plante à répétition et la couvrir d'une bâche noire pour au moins un an. Il est possible d'arracher les nouvelles pousses, par exemple dans le cas du Nerprun, alors qu'il est très difficile, mais pas impossible de le faire lorsque l'arbuste atteint une certaine grandeur. Il faut alors s'assurer de bien éliminer tous les morceaux de racines pour empêcher la repousse, par exemple en tamisant la terre et poser une bâche.

Vous pouvez consulter ces ressources pour en savoir plus sur la gestion du Nerprun bourdaine et la gestion de la Renouée japonaise.

Créer de la compétition: planter d'autres végétaux

Après quelques mois ou quelques années lorsque la plante ne semblera plus faire de repousses, la bâche pourra être retirée. Il faudra rapidement planter d'autres espèces à croissance rapide afin qu'aucune espèce envahissante n'ait l'occasion de s'implanter de nouveau. 

Pour se débarrasser définitivement des espèces envahissantes, penser à les signaler

Le Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du gouvernement du Québec a créer un outil nommé Sentinelle où il est possible de déclarer la présence d'espèces envahissantes sur le territoire, si vous les repérez. Il contient une carte des différents signalements qui permet de voir l'étendue du problème.

Maintenant que vous en savez plus sur les façons de vous débarrasser des plantes envahissantes et de prévenir la propagation de végétaux exotiques envahissants, découvrez plus d'information sur l'aménagement paysager durable dans les articles ci-dessous et dans notre guide de la construction écologique.

Trouvez des professionnels et des produits ainsi que des projets de maisons écologiques exemplaires dans notre répertoire de l'habitation durable.