Les maisons intelligentes du futur: l'étude

Nous sommes de plus en plus soucieux de l’environnement et du futur qu’il nous réserve. Des idées avant-gardistes naissent donc, et nous permettent d'envisager plus facilement la responsabilité de prendre soin de cette belle planète, la seule que nous avons.

Parmi les innovations incroyables qui pourraient apparaître dans nos maisons, citons les draps de lits intelligents à température contrôlée, les meubles qui peuvent changer de forme et de couleur, les toilettes qui font un relevé de santé à chaque utilisation... Mais qu’en pensent le  grand public?

Draps de lit intelligents à température contrôlée

Une étude réalisée en Angleterre auprès de 2 000 personnes démontre que la majorité des gens aimerait vivre dans une habitation plus respectueuse de l'environnement dans un futur approché, alors que 83 % des sondés mentionnent être intéressés par des technologies qui pourraient rendre leur maison plus intelligente.

Mais, fût également révélé que, parmi les adultes qui aimeraient posséder une maisons plus écologique, 20 % ne savaient pas comment s’y prendre. 67 % pensent même que c’est trop cher… Une perception commune en Amérique du Nord. Écohabitation travaille fort à tenter de changer cette perception erronée, mais, en attendant, voici ce à quoi ressembleront les maisons du futur selon les adultes et les enfants sondés.

Ce à quoi ressembleront les maisons du futur, selon les adultes

Parmi les incontournables, l’étude mentionne des cuisines productives, des toilettes qui convertissent sur place les déchets en carburant pour la maison et des voitures électriques communautaires, une idée qui existe et à déjà fait ses preuves dans la plupart des villes nord-américaines.

Aussi, selon les adultes sondés, dans les maisons intelligentes du futur:

  • Tout sera alimenté par les énergies renouvelables, telles que l’énergie éolienne ou solaire
  • Des fenêtres et de la peinture solaire capteront l’énergie du soleil pour l'utiliser dans la maison
  • Des fenêtres qui s’adaptent à la luminosité en changeant d’opacité permettront de faire pénétrer les rayons ou de les bloquer. La maison pourra se garder plus fraîche ou se chauffer naturellement, sans avoir recours aux climatiseurs ou systèmes de chauffage
  • Des bacs de compostage et de recyclage intégrés aux appareils de cuisine pourront faciliter le tri (par exemple, dans le frigo)

Une autre idée qui ressort de l’étude (et que nous approuvons) est celle de la maison modulaire, dans laquelle il est possible d’ajouter ou de retirer des pièces à mesure que la situation familiale change. « Au fur et à mesure que nous construisons de nouvelles maisons, j’espère que nous évoluerons des maisons classiques en matériaux à l’énergie grise élevée vers des bâtiments modulaires respectueux de l’environnement, moins chers et plus rapides à construire », déclare Emmanuel Cosgrove, directeur chez Écohabitation.

Production locale de nourriture

Ce à quoi ressembleront les maisons et les moyens de transport du futur, selon les enfants

  • Toutes les voitures seront alimentées par des batteries
  • Chaque maison possédera une batterie pour stocker l’énergie du soleil et pourra l’utiliser au besoin
  • Un système permettra de recycler l’eau de la maison et de la réutiliser sur place (par exemple, on pourra nettoyer la voiture avec l’eau du bain)
  • Il n’y aura plus d’interrupteurs, des capteurs contrôleront l’éclairage
  • Chaque famille produira sa propre nourriture à l’intérieur de la maison (il sera intéressant de voir des arbres à pizza dans le futur ;) )

Ce à quoi devraient ressembler les maisons du futur, selon Benjamin Zizi, conseiller technique chez Écohabitation

Pour Benjamin Zizi, la maison du futur se doit d’être respectueuse de l’environnement, évidemment. Mais comment pourra-t-elle faire face adéquatement aux changements climatiques? Selon lui, « le principe le plus important à respecter est celui de ne laisser aucune trace. Comme en randonnée: on fait en sorte que son expérience en nature ne compromette pas l’expérience des futurs marcheurs.

Pour une habitation, cela implique un emplacement avec le plus faible impact sur la biodiversité (on évite les terrains non développés et non reliés aux infrastructures vitales), la plus faible empreinte possible en eau et énergie (consommation + renouvellement des ressources), ainsi qu’une utilisation de matériaux provenant de sources renouvelables et qui seront décomposés facilement dans un horizon de temps raisonnable pour les écosystèmes (après utilisation, réutilisation et recyclage). En suivant ces principes, on se dirige naturellement vers des habitations qui sont plus résilientes à tous niveaux et permettent de lutter efficacement contre les causes des changements climatiques, mais également ses effets négatifs ».

De même, il faut cesser de construire des sous-sol! Inondations, crues printanières, pluies torrentielles, nappes phréatiques très élevées et refoulements se produisent de plus en plus couramment. Et dans de nombreux cas, les dégâts dus aux inondations du sous-sol ne sont pas assurables, et les impacts sur l'environnement (et le portefeuille)... désastreux ! 

Finalement, il est bien de savoir que pouvez aussi préparer votre maison pour faire face aux urgences et pannes de courant, qui deviendront des évènements de plus en plus violents et fréquents.

Et vous, comment imaginez-vous la maison du futur? Commentez allègrement!

Pour en savoir plus sur les maisons intelligentes