Les fourmis charpentières s'intéressent-elles à l'uréthane giclé?

Samuel Pépin-Guay 10 février 2011 08:00

Un entrepreneur en extermination m'a confirmer que depuis 10 ans sa compagnie avait noté une augmentation surprenante de cas de fourmis charpentière dans l'isolation à l'uréthane giclée, autant au niveau des sols que dans les toits. Même que souvent elle ne touchaient pas au bois si il y avait de l'uréthane aux alentours. Difficulté à régler le problème Type d'isolation à proscrire si tel est le cas

Réponses (1)

Écohabitation 16 février 2011 20:52

Bonjour,

Les fourmis charpentières peuvent être de bonnes alliées lorsqu'elles se retrouvent en nature, mais deviennent néfastes lorsqu'elles s'installent dans nos maisons. En effet, ces fourmis creusent leurs nids dans le bois, ce qui rend alléchant les éléments structuraux en bois de nos maisons. Ce problème est plus courant dans les milieux humides qui sont recherchés par ces insectes.

Nous avons demandé l'avis de représentants de l'industrie ainsi qu'à un professeur et auteur du livre "Comprendre et rénover sa maison". Nous vous faisons part de leurs réactions ci-dessous.

M. Auger, professeur agrégé à la faculté de l'aménagement - Architecture à l'université de Montréal, souligne que le PU giclé peut causer de la condensation et de l'accumulation d'humidité entre l'isolant et le bois des solives par exemple. Cela créerait un endroit favorable aux fourmis charpentières.

De son côté, Marie-France Belisle, directrice des ventes et du programmes d'assurance qualité du Canada de BASF, nous met en garde face à l'application de PU sur des murs déjà contaminés par les fourmis charpentières. Selon elle, si les fourmis attaquent déjà le mur en bois, elles s'attaqueront aussi éventuellement au PU giclé qui n'est pas une barrière pour les insectes. Il est donc important de traiter le problème d'infection ou de moisissure avant de gicler le PU, lequel, comme bien d'autres isolants, est très facile à pénétrer pour les fourmis charpentières.

Maxime Duzyk, de Demilec, fabricant de polyuréthane (PU), rappelle que le PU n'est pas susceptible de moisir, ce qui en fait un produit qui n'est pas favorable aux fourmis charpentières.

Finalament, selon Santé Canada "On a même trouvé des nids derrière des livres dans des bibliothèques ou derrière des tiroirs de commode ou d'armoire et dans des panneaux isolants en polystyrène"

Ainsi, pour éviter ce problème, il vaut mieux inspecter votre charpente avant de la recouvrir de quelque matériau que ce soit. Portez une attention particulière aux endroits à fort taux d'humidité. Vous devrez changer les morceaux de bois moisi et détruire les nids de fourmis. Cela peut nécessiter l'aide d'un professionnel pour assurer de bons résultats.

Rechercher...