K

Comment isoler un mur de fondation avec un sauna ?

Katri Suhonen 5 avril 2021Mise à jour: 7 avril 2021

Nous sommes en train de construire un sauna dans le sous-sol d'un duplex à Montréal construit en 1948. Le mur de fondation derrière le mur de sauna se trouve hors-sol étant donné qu'il y a une terrasse au niveau du sol (donc le mur n'est pas en contact avec le sol humide). Étant donné que le sauna génère beaucoup d'humidité et de chaleur, il est important de les empêcher d'entrer dans la structure du mur. Ainsi, selon la pratique finlandaise, on met un rêvement en bois, des fourrures avec un espace d'aération sur les quatre côtés du revêtement (le revêtement n'est pas collé aux fourrures en bas, en haut et sur les côtés du mur pour permettre à l'air de circuler) et un isolat rigide couvert d'aluminium (Isofoil Premium dans notre cas) pour empêcher l'humidité et la chaleur de pénéter la structure. De l'autre côté de l'isolant rigide, on trouve les colombages 2''x4'' (2''x6'' face au mur de fondation), laine de roche dans les cavités et le mur de béton (en bas du mur de béton, il y a également une membrane Delta qui guide toute accumulation d'eau vers le drain français à l'intérieur de la semelle). Les constructeurs finlandais nous ont conseillés de laisser une couche d'air entre la structure de bois et le béton, mais il semblerait maintenant que le constructeur local ait collé la laine de roche sur le béton. Que dites-vous de cette structure ? Quel serait un espace idéal entre le bois et le béton pour que l'humidité du béton n'affecte pas le bois ? La laine de roche peut-elle toucher le béton même si le bois ne le touche pas ?

Réponses (1)